Test Blu-ray : Le Pacte des loups

0
881

EN RÉSUMÉ

En 2001, on n’avait jamais vu ça sur les écrans hexagonaux : une superproduction en costumes avec décors gigantesques, costumes à tomber, créature monstrueuse, effets spéciaux, combats épiques hérités du cinéma d’arts martiaux… Tiré de la mythologie provinciale de la Bête du Gévaudan, Le Pacte des loups a retenti comme un véritable coup de tonnerre. « Quand on m’a parlé du projet, j’ai pensé : ‘Quelle belle idée' », dit son réalisateur Christophe Gans, grand cinéphile devant l’Éternel qui fut un pilier de la revue aussi pionnière que prescriptrice Starfix. « Et quand on m’a donné le scénario, je l’ai lu dans la nuit ! » De là est né un pur film de genre made in France. « De plusieurs ‘genres’, même« , poursuit-il. « Un côté Chien des Baskerville, un côté récit de chevalerie qui évoquait des films chinois comme Les Griffes de jade dont mon imaginaire était nourri, un côté Merveilleuse Angélique surtout, à mes yeux la dernière référence française en la matière. »

Affiche Le Pacte des loups par Christophe Gans
Le Pacte des loups réalisé par Christophe Gans est tiré de la mythologie provinciale de la Bête du Gévaudan.

Reconnaissant envers son producteur Samuel Hadida et à Canal+ d’avoir relevé ce pari fou ( » C’était une époque où régnait un esprit de curiosité, d’enthousiasme, de recherche, d’envie d’être différent, d’ouverture, de prise de risque »), il a attendu vingt années entières pour entreprendre la restauration qui nous parvient aujourd’hui. « Les Blu-ray sortis à l’étranger n’étaient que de la SD gonflée sans mon accord, et même l’édition parue chez nous en 2008 était désastreuse« , explique-t-il. D’où la présente et somptueuse remise à niveau, élaborée « à partir du négatif original qui n’avait jamais été touché » et dont nous vous détaillons plus loin tout le bien que nous en pensons.

DU CÔTÉ DES BONUS

Absolument gargantuesque, répartie entre le Blu-ray et trois (trois !) DVD dédiés, l’interactivité reprend tout ce qui était déjà paru lors des précédentes éditions tout en lui ajoutant un entretien-marathon exclusif avec Christophe Gans orchestré par le spécialiste Jean-Baptiste Thoret. Soit une heure et demie absolument passionnante où les deux hommes reconstituent le destin d’un « film au premier degré, sans distanciation » pour lequel « tous les astres s’étaient alignés » et qui « a fonctionné comme un blockbuster français« .

Scène Le Pacte des loups
Le Blu-ray Le Pacte des loups comprend le film ainsi que de nombreux bonus, notamment un entretien exclusif avec Christophe Gans et Jean-Baptiste Thoret.

Pour le reste, on retrouvera donc : deux fantastiques commentaire audio, l’un du réalisateur, l’autre assuré par le duo d’acteurs Vincent Cassel/Samuel le Bihan ; un making-of et un documentaire qui atteignent la durée fleuve de deux heures trente ; un épisode de l’émission Le Tribunal de l’impossible consacré à la Bête du Gévaudan qui marqua énormément le cinéaste durant son enfance ; une rencontre entre ce dernier et le producteur de ce téléfilm, puis le journaliste/écrivain Jean-Pierre Jackson ; une interview d’un spécialiste de la mythique créature ; huit modules sur les coulisses ; cinq scènes coupées suivies d’un montage de plans abandonnés. Sans oublier un superbe livret comportant le storyboard intégral du film. 

AVIS TECHNIQUE

Entièrement restaurées et étalonnées en 4K à partir des négatifs originaux en 2021 sous la supervision de Christophe Gans et de l’équipe d’origine du film, les images lui offrent enfin l’écrin dont pouvaient rêver leurs concepteurs comme ses spectateurs : léger grain qui, en dehors de quelques scènes dans la pénombre, ne saurait faire frémir autre chose que les épidermes, couleurs d’une intensité renouvelée, contrastes au top (maquillage sur le visage de Mani) et définition subtile hyper aiguisée (les esquisses du chevalier de Fronsac) pour un enchantement sublimé par le Dolby Vision qui offre encore davantage de détails dans les noirs qu’en Blu-ray. Un bonheur n’arrivant jamais seul, les oreilles sont aussi à la fête.

Sélections Son-Vidéo.com : tous les produits compatibles Dolby Vision

Bénéficiant toujours d’une précision diabolique et de bruitages très organiques ainsi que d’une séparation très réfléchie des canaux (souvenirs des déclarations sur l’animal dans toute la pièce), le mixage profite désormais des bienfaits de l’Atmos, avec une utilisation toujours bienvenue et justifiée des enceintes aériennes, qu’il s’agisse des grondements récurrents du tonnerre, des déplacements et grognements de la bête au-dessus de la bergère tombée dans le trou boueux ou de pas entendus au-dessus de la cave. Quant à la superbe BO, elle se permet même d’y loger ses percussions pour un ping-pong droite/gauche d’un grand naturel au-dessus de la tête de l’auditeur. 

LE MOT DE LA FIN

Dans le genre « définitif », difficile de faire mieux, tant au niveau de la qualité audiovisuelle que de la richesse éditoriale.

Retrouvez tous les tests Blu-Ray dans la rubrique « Tests Blu-ray – Les Années Laser ».


Article précédentMeze 109 Pro : le plus adorable des casques ouverts Meze
Article suivantTest Focal Bathys : le premier casque hi-fi à réduction de bruit signé Focal
Le magazine les Années Laser s'adresse aux passionnés du cinéma et de l'image : 50% du contenu est consacré aux nouveautés côté matériels, et 50% sur les parutions Blu-ray et DVD. Les initiés y trouveront tests, enquêtes, actualités, reportages, interviews et dossiers. Un feu d'artifice visuel et sonore tous les mois ! La rubrique bons plans propose des conseils et des astuces sur les Blu-ray, les DVD, les films, les séries, les documentaires, la musique. Enfin, dans chaque numéro, pour vous donner des idées, Les Années Laser présente deux installations Home Cinéma chez des particuliers.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.