Test : DAC pour iPod/iPhone Fostex HP-P1

1
95
Fostex HP-P1
Le Fostex HP-P1 bénéficie d’une robe en aluminium brossé et d’une finition impeccable

Nous testons cette semaine un DAC d’un genre un peu particulier et rare avec le Fostex HP-P1. Il s’agit en effet d’un convertisseur numérique-analogique portable uniquement dédié aux iPhone, iPod et iPad. Le DAC iPod/iPhone Fostex HP-P1 n’a donc pas vocation à fonctionner avec un ordinateur. Cet appareil s’adresse ainsi à celles et ceux qui utilisent leur périphérique mobile Apple pour écouter de la musique en déplacement et qui souhaiteraient accéder à un niveau de qualité d’écoute (très) supérieur. Le DAC iPhone/iPod Fostex HP-P1 peut en outre être utilisé comme ampli casque, grâce à son entrée ligne.

Fostex HP-P1
Le Fostex HP-P1 est un peu plus grand qu’un iPod touch

Alors que nous vous parlons sans cesse des bénéfices liés du son HD codé sur 24 bits et 96 kHz au moins, vous pourriez trouver étrange notre intérêt pour un DAC amené à ne décoder que de l’audio de qualité CD, voire des fichiers MP3. Au fond, ce DAC a-t’il vraiment un intérêt et vaut-il le coup de son investissement ? C’est précisément ce que nous allons voir.

Le premier point fort du DAC iPhone/iPod Fostex HP-P1, c’est tout simplement l’iPod touch que nous avons utilisé avec lui, et tout l’écosystème Apple qui va avec. Évidemment, il existe plusieurs baladeurs audio de très haute qualité, dont le prix est inférieur à ceux cumulés d’un iPod touch et du Fostex HP-P1, mais aussi bons soient les Fiio X3, Fiio X5, iBasso DX50 ou HiFiMAN HM-901, aucun d’eux n’offre le même confort d’utilisation qu’un iPhone, un iPod ou un iPad. Par ailleurs, ces trois périphériques Apple offrent des possibilités d’utilisation (apps, jeux, navigation internet, photographie, filmage, téléphonie, etc.) que les lecteurs spécialisés n’ont pas.

Le second point fort du DAC iPhone/iPod Fostex HP-P1 repose sur son alimentation par une batterie Lithium-Ion.

La qualité du courant fourni aux différents composants (convertisseur, étages de sortie) étant essentielle, une batterie est toujours un meilleur choix qu’une alimentation externe à découpage ou qu’un port USB, dont il faut filtrer les importants parasites.

Le troisième point fort est l’emploi d’un convertisseur numérique-analogique Asahi Kasei AK4480, un DAC de qualité capable de travailler sur 32 bits et 216 kHz et équipé en conséquence d’une très bonne horloge de synchronisation des paquets de données transmis par notre iPod touch. Fostex l’a d’ailleurs assorti d’un sélecteur de filtre passe-bas à pente plus ou moins raide, afin de laisser l’utilisateur choisir entre deux esthétiques sonores. Enfin, les amplis OP de la sortie casque (et ligne) sont d’excellente qualité.

Fostex HP-P1
Le Fostex HP-P1 dispose de deux filtres numériques et d’une sortie S/PDIF optique Toslink

Autrement dit, sur le papier, ce petit DAC signé par l’une des très grande marque japonaise d’électronique, par ailleurs spécialisée dans les convertisseurs de studio, promet beaucoup !

Le DAC iPhone/iPod Fostex HP-P1 est livré avec un étui de transport bien pratique pour le ranger en compagnie d’un iPhone ou d’un iPod. Un petit câble Apple à 30 broches vers USB est également livré, ainsi qu’un câble mini-USB pour recharger la batterie avec tout port USB.

Fostex HP-P1
Le DAC iPod/iPhone Fostex HP-P1 est livré avec un étui de transport

La mise en ?uvre du Fostex HP-P1 n’est franchement pas sorcière puisque le DAC est immédiatement détecté par le périphérique Apple, qui lui adresse dès lors tout flux audio lu (lecteur audio, App, jeux, etc.).

Attention : un redémarrage de l’iPhone, iPod ou iPad peut être nécessaire. Dans notre cas, de petits clics aléatoires se faisaient entendre lors de l’écoute. Notre iPod touch rebooté, tout est rentré immédiatement et définitivement dans l’ordre.

Configuration de test

Fostex HP-P1

Nous avons testé le DAC iPhone/iPod Fostex HP-P1 avec un iPod touch de 4e génération avec la plus récente version d’iOS pour cet appareil. Nous avons utilisé notre casque arceau de référence, un Sennheiser PX-100. Les fichiers audio lus étaient au format ALAC (Apple Lossless), générés à partir de fichier FLAC 16/44 et FLAC 24/44.

Résultats d’écoute

La qualité de la sortie casque des iPhone, iPod, iPod touch et iPad varie selon les générations d’appareils, Apple changeant régulièrement les amplis OP utilisés, et par conséquent les performances audio. Même en disposant d’un bon cru, de la distorsion est toujours à déplorer, qui durcit l’écoute à mesure que le volume sonore est élevé.

Lorde, Royals, ALAC, 24/44
Ce titre est plutôt facile à écouter, l’ambiance sonore étant dépouillée. Le Fostex HP-P1 montre une très bonne solidité dans le registre grave, avec un très bon impact des percussions, sans préjudice de l’exploration du registre infra-grave. Ça frappe très fort et très bas. Irréprochable.

The Doors, The End, ALAC, 16/44
Belle latéralisation du son, avec des percussions équilibrées à gauche. La chute du morceau ne vire pas au tintamarre, le DAC Fostex HP-P1 restant sans cesse en contrôle. Beaucoup d’air et de sérénité.

Haydn, Rondo all’Ungarese (Allegro Assai), ALAC 16/44
Peu d’intermodulation dans la restitution du piano, dont le jeu n’est ni agressif, ni étouffé. Les violons jouent avec intensité, sans jamais prendre le pas sur le piano. Qu’on aime ou non le classique, cette interprétation du Fostex HP-P1 est plaisante et réaliste.

Zhao Cong, Moonlight on Spring River, ALAC 16/44
Un redoutable test de percussions qui couvrent l’intégralité du spectre audio. Toute la difficulté ici pour l’ampli casque est de réussir le grand écart entre les puissants impacts de tomes et leurs très basses résonances et la pipa de l’artiste, très haut perchée. Là encore la restitution est maîtrisée de bout en bout, alors que la sortie casque de l’iPod pêche par sa distorsion, son manque de coffre dans le grave et de précision dans l’aigu.

Welcome to my World, Depeche Mode, ALAC 24/44
Le peu de marge dynamique de ce morceau et la richesse des textures sonores, ainsi que le niveau de grave soutenu constituent un test difficile. Ne tournons pas autour du pot : on peut écouter Welcome to my World à fort volume sans être lassé, ni forcer notre attention.

Mathilde (Olympia 64), Jacques Brel, ALAC 24/44
La voix de Brel, immédiatement devant l’orchestration mixée en mono, captive. Le « crescendo brelien » est justement restitué. Là encore, beaucoup d’aération.

Fostex HP-P1
La batterie offre une autonomie de 8h environ pour un temps de charge de 5 h. Le DAC fonctionne pendant la charge.

Choix du filtre passe-bas

Le DAC iPhone/iPod Fostex HP-P1 offre deux pentes d’atténuation des résidus de fréquences rejetés dans le haut du spectre (au delà de notre capacité auditive). Nous avons préféré la première, celle-ci offrant un son plus tranchant dans le registre aigu, que la seconde, au contraire plus délicate et un peu moins brillante. Notre casque Sennheiser étant généreux dans les registres grave et bas-médium, ce premier équilibre était le meilleur.

Conclusion

Le DAC iPhone/iPod Fostex HP-P1 nous a réconcilié avec notre iPod touch, que nous utilisions pour toute autre chose qu’écouter de la musique. La combinaison avec ce DAC dédié nous a séduit par sa cohérence et son volume sonore. Il transcendera tout iPhone, iPod ou iPad.

Note : pendant la charge du Fostex HP-P1, notre iPod touch a été automatiquement rechargé.

1 COMMENTAIRE

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.