Test : JBL Bar 5.1

9
388

Test JBL Bar 5.1

La barre de son JBL Bar 5.1 est le premier modèle équipé d’enceintes surround sans fil fonctionnant sur batteries rechargeables. Associée à un caisson sans fil avec amplification de 300 Watts et haut-parleur de 25 cm, cette barre de son compatible HDMI 2.0 4K est-elle une alternative crédible à un vrai système d’enceintes avec ampli home-cinéma et caisson de basses dédié ?

On peut faire confiance à JBL pour commercialiser des éléments hi-fi et home-cinéma à des tarifs ultra-compétitifs, et pourtant très performants. On pense aux enceintes hi-fi JBL ES80 à super-tweeter par exemple, ou aux caissons de basses JBL ES250PW notamment. JBL, rappelons-le, conçoit lui-même ses haut-parleurs et bénéficie d’une expertise en sonorisation qu’aucune marque ne possède. Évidemment, sa nouvelle barre de son 5.1 sans fil n’a pas la prétention d’être la solution d’écoute home-cinéma ultime, mais ses caractéristiques sont sérieuses.

Test JBL Bar 5.1
La barre de son JBL Bar 5.1 dispose de 4 boutons de contrôle, d’une télécommande et peut être pilotée par celle du téléviseur auquel elle est branchée.

JBL Bar 5.1 : véritable système audio 5.1

Qui souhaite goûter au son surround véritable sans chambouler l’équilibre de sa pièce de vie, ni tirer le moindre câble d’enceintes le long des plinthes de ses murs aurait tout intérêt à étudier cette JBL Bar 5.1 de très près. Son premier point fort est d’être associée à un véritable caisson de basses sans fil, avec une amplification de premier choix (jusqu’à 300 W développés) et un haut-parleur de 25 cm, synonymes de basses fréquences charpentées et articulées, même à fort volume. Le second atout de la JBL Bar 5.1 repose sur ses enceintes surround détachables, fonctionnant sans fil sur batterie pendant 10 heures.

La barre de son est équipée de trois paires de haut-parleurs de grave-médium de 6 x 5,7 cm et de trois tweeters de 3,2 cm, répartis sur les trois canaux frontaux (gauche, centre et droit). Chaque canal est amplifié par un module de puissance dédié, pour une puissance crête cumulée de 300 W. Ceci équivaut donc à 50 W en crête par canal, soit une puissance en continu d’une vingtaine de Watts bien suffisante pour ce type de haut-parleurs.

La barre dispose de trois entrées HDMI 2.0 compatibles HDCP 2.2 (protection Blu-ray UHD) et 4K jusqu’à 60 images /sec et codage couleur 4:4:4. Elle ne réalise aucun upscaling vidéo mais ne détériore nullement le signal qui transite donc en passthrough.

test-jbl-bar-51-15
La barre de son JBL Bar 5.1 est compatible ARC et reçoit donc le son du téléviseur par le biais de sa prise HDMI ARC.

JBL Bar 5.1 : des enceintes surround « true wireless »

Leur particularité est d’être détachables et de fonctionner sans le moindre fil. Toutes deux équipées d’une batterie, leur autonomie en fonctionnement est de 10 h environ. Nous n’avons pas vérifié ce point, nos sessions d’écoute ne dépassant pas 4 h. Lorsque les enceintes sont connectées à la barre de son (par aimantation), des ergots métalliques servent à leur bon arrimage et à leur rechargement. Des LED blanches s’allument alors.

Si la barre est mise hors tension et que les enceintes ont besoin d’être rechargées, la charge s’effectue pendant la veille de la barre. Point intéressant, chaque enceinte dispose d’un port micro USB qui permet leur connexion éventuelle à un chargeur externe.

Ainsi, l’utilisateur a la possibilité de s’affranchir du rangement des enceintes surround sur la barre, au prix donc d’un fil à la patte. Sur batterie, les enceintes surround passent en mode veille automatiquement au bout de 10 minutes après l’extinction de la barre (l’extinction manuelle est possible). Il ne faut pas oublier après la remise sous tension de la barre de rallumer les enceintes surround, en pressant sur leur bouton de synchronisation.

test-jbl-bar-51-17
Les enceintes surround de la barre de son JBL 5.1 sont aimantées et se détachent très facilement de la barre.
test-jbl-bar-51-13
Lorsque les enceintes surround sont arrimées à la barre, elles reçoivent le signal audio par liaison filaire et sont automatiquement rechargées.
test-jbl-bar-51-10
Les enceintes surround sont équipées d’un bouton de synchronisation sans fil.

Chaque enceinte surround dispose d’un piètement en caouthouc qui sécurise leur placement sur la plupart des surfaces. Chacune intègre un couple haut-parleur de médium et tweeter à dôme souple, ainsi qu’une amplification numérique, et donc une batterie.

Ne tournons pas autour du pot, cette idée d’enceintes autonomes sans fil est une très bonne idée. Leur liberté de placement est totale et selon le programme écouté, on peut les éloigner ou les rapprocher du point d’écoute. Cela peut avoir des bénéfices très concrets, comme apporter un surcroît intelligibilité aux pistes son très anciennes. Nous visionnions par exemple The Hound of the Baskervilles (1959) ou encore Cat On a Hot Tin Roof (1958), dont les pistes Dolby et DTS sont en mono. En activant le mode MUSIQUE ou VOIX grâce à la télécommande, la piste mono est distribuée sur les enceintes surround et les dialogues deviennent ainsi faciles à comprendre. Mieux, on baigne dans une ambiance sonore surprenante, avec des dialogues centrés (si les enceintes sont bien placées) et une aération intéressante (à partir d’un signal mono donc, c’est dire).

test-jbl-bar-51-9
Les pieds en caoutchouc des enceintes surround de la barre de son JBL Bar 5.1 assurent sa stabilité.

Le caisson de basses

Le gros atout de la JBL Bar 5.1, c’est lui, avec son haut-parleur de 25 cm à suspension demi-rouleau ultra rigide, son énorme évent circulaire flush et son ampli capable de crêtes de 300 Watts ! Un caisson comme celui-ci là est habituellement utilisé avec 5 enceintes colonne et compactes par exemple, car ses caractéristiques lui permettent de jouer fort et bas sans se démonter à fort volume. Il est évidemment très facile à positionner dans la pièce d’écoute, puisque sans fil, mais aussi parce que son haut-parleur orienté vers le sol favorise une diffusion harmonieuse des basses fréquences. Sa fréquence de coupure n’est pas ajustable, mais il n’est malgré tout pas directif.

caisson JBL Bar 5.1
Le haut-parleur de 25 cm du caisson de basses sans fil de la barre de son JBL Bar 5.1.
test-jbl-bar-51-11
L’évent bass-reflex du caisson de basses sans fil de la barre de son JBL Bar 5.1.
test-jbl-bar-51-12
Le bouton de synchronisation du caisson sans fil de la barre de son JBL Bar 5.1.

Les formats audio supportés

La barre de son JBL Bar 5.1 supporte trois formats audio : PCM stéréo, Dolby Digital et DTS, sur les entrées optique et HDMI, autant que depuis le retour audio ARC du téléviseur. Si l’on connecte un lecteur Blu-ray transmettant une piste en DTS HD MA ou Dolby Atmos, pas de problème car ces flux contiennent un noyau DTS 5.1 et Dolby Digital 5.1. Plus surprenant, le format Dolby Digital Plus n’est pas pris en charge par la barre et oblige donc la source à un transcodage à la volée en Dolby Digital. Rien de problématique toutefois.

Les différents modes surround

La barre de son JBL Bar 5.1 propose 5 modes d’écoute. Le monde STANDARD distribue le son sur les 5 canaux et le caisson de basses tel que le flux audio entrant le prévoit. Une piste 2.0 sera ainsi distribuée sur 2 canaux, une 4.1 sur 4 et le caisson, etc. Le mode MUSIQUE active une égalisation atténuant légèrement le registre médium et, lorsque les enceintes surround sont détachées, un surmixage des sons mono (voix par exemple) vers les enceintes surround. Nous l’expliquions plus haut, c’est plutôt bienvenu. Le mode CINEMA met l’accent sur le registre médium pour le canal central et distribue les sons d’ambiance aux enceintes surround détachées, tout en renforçant le niveau du caisson de basses. Le mode VOIX renforce encore plus les dialogues (canal central de la barre), tout en les distribuant également sur les enceintes surround détachées. Enfin, le mode SPORT distribue les sons d’ambiance des pistes stéréo vers les enceintes surround.

Le mode Nuit est applicable aux sources Dolby et DTS (pas PCM donc) et réduit les écarts dynamiques.

test-jbl-bar-51-1
La télécommande de la barre de son JBL Bar 5.1 permet notamment d’activer les différents modes surround.

L’ensemble des réglages est accessible depuis la télécommande. Outre le volume global, celui des enceintes surround et du caisson peuvent être ajustés manuellement, avec une plage de 12 niveaux pour les enceintes surround et de 60 pour le caisson. Si le microphone livré est utilisé pour l’autocalibration, ces différents niveaux sont ajustés automatiquement. La synchronisation image et son est également permise.

JBL Bar 5.1 : USB audio et Bluetooth

En plus des entrées HDMI et optique, un port USB-A compatible avec les clés USB (FAT16/32) est présent. Les fichiers MP3 et WAV (16 bits / 48 kHz max) est permise, avec affichage du nom de fichier sur l’afficheur LED de la barre. Le récepteur Bluetooth, quant à lui, est compatible SBC (compression universelle) et la fonction Sound Shift permet de basculer instantanément entre 2 sources Bluetooth appairées (téléviseur Bluetooth et smartphone par exemple).

test-jbl-bar-51-14
Le connecteur USB-A a été utilisé lors de notre test pour alimenter un Raspberry Pi2 fonctionnant sous Plex.

JBL Bar 5.1 : mise en oeuvre et impressions d’écoutes

Nous avons associé la barre de son JBL 5.1 à deux téléviseurs LG, l’un LED et l’autre OLED, tous deux UltraHD 4K. Les sources vidéo utilisées étaient un lecteur streamer nVidia SHIELD et un Rasperry Pi2. Nous avons visionné plusieurs films et séries TV, depuis des serveurs Plex et Emby, en 1080p et 4K, avec pistes audio Dolby et DTS (2.0 à 5.1). Les connexions étaient exclusivement HDMI, avec des câbles Norstone Arran HDMI.

Premier point, l’installation de la barre de son JBL Bar 5.1 est d’une grande simplicité. Enceintes surround et caisson sans fil ont automatiquement été détectés, sans qu’il soit besoin de procéder à un appairage manuel. Le retour audio ARC depuis le téléviseur ou le contrôle CEC avec une unique télécommande fonctionne également sans le moindre réglage (tout du moins si le retour ARC est bien activé sur le téléviseur et le contrôle CEC sur les sources HDMI).

test-jbl-bar-51-4

Le placement de la barre de son est certainement le facteur le plus important pour obtenir une bonne restitution. JBL fournit d’ailleurs un kit de montage mural pour la barre et nous avons effectivement constaté des interactions préjudiciables avec la surface lisse de notre meuble AV. Poser la barre sur un tissu réduit l’amplification anarchique des fréquences médiums et redonne à la restitution du naturel.

Nous avons disposé les enceintes surround à différents endroits de notre salon et même directement sur notre canapé, en prenant soin d’ajuster leur volume en conséquence. La possibilité d’installer les enceintes surround à quelques dizaines de centimètres de soi est bien pratique, notamment le soir pour profiter d’un son immersif à bas volume.

test-jbl-bar-51-3
Chaque enceinte surround de la barre de son JBL Bar 5.1 est repérée par une lettre (L/R) pour éviter les erreurs de placement.

La barre de son JBL Bar 5.1 nous a plu, même s’il ne faut pas hésiter à jouer de la télécommande selon le programme écouté pour ajuster le volume des canaux surround ou changer de mode surround. La barre elle-même est un peu sèche dans sa restitution et fait la part belle au bas-médium, sans diffuser une once de basses fréquences. Les enceintes surround sont mieux équilibrées et apportent de la « lumière » à la restitution, notamment sur les programmes TV ou les films très anciens. Le caisson a de la puissance à revendre et joue ainsi à bon escient sur une large plage de fréquences. Sur des films tels que Blade Runner 2049 ou Star Wars Episode VIII, il sait convaincre l’auditeur de ses qualités de nuancement et quand il le faut, de son coffre. La destruction de la planète Jedha dans Rogue One : A Star Wars Story fait son effet.

L’écoute musicale n’a évidemment rien d’audiophile, mais est plaisante en écoute multicanale, si l’on aime baigner dans le son physiologique plutôt qu’apprécier les timbres et l’étagement des plans sonores.

La barre de son JBL Bar 5.1 comparée à :

Polk Audio Magnifi Max SR : la barre Polk est la seule réelle concurrente de la barre JBL. La barre Polk a l’avantage de voix mieux incarnées et d’un scène frontale plus large. Avantage Polk pour l’intégration d’un module de streaming musical Google Chromecast. Avantage JBL pour les performances des enceintes surround – totalement autonomes – et du caisson de basses avec son amplification de compétition.

Conclusion

Mission accomplie pour JBL avec la JBL Bar 5.1, dont les enceintes surround sans fil et autonomes apportent, par leur liberté de placement, des conditions d’écoutes personnalisables et agréables. On prendra soin de découpler la barre du meuble sur lequel elle est posée (tissu épais par exemple) pour bénéficier de conditions d’écoute optimales. Le caisson de basses apporte beaucoup d’énergie et fait de cette barre une réelle alternative à un système d’enceintes 5.1 avec amplificateur home-cinéma.

Nous avons aimé :

  • Les enceintes surround sur batterie et sans fil
  • Les modes surround qui tirent parti des enceintes surround sur pistes mono
  • Le puissant caisson de basses
  • La simplicité d’utilisation

Nous aurions aimé :

  • Une charge bass-reflex pour la barre elle-même pour mieux incarner encore les voix.

SVDGUI_201506-PassionJBL_980x260

9 COMMENTAIRES

  1. bonjour et merci pour ce test,
    comparé à la yamaha ysp 2700, la jbl bar 5.1 est-elle vraiment en dessous ou s’en rapproche ? car le prix est du simple au double

    cordialement

  2. Bonjour,
    Merci pour test, et j’ai la même question que Bertrand. Je souhaite changer mon materiel actuel par une barre de son, d’avoir un petit comparatif entre les deux voir même avec la Polk Magnifi Max SR serait d’une grande aide !

    Merci bcp

    François

  3. J’ai un compte chez Son-Vidéo et j’achète pratiquement tout chez eux. Leurs conseils, à commencer il y a 10 ans, pour l’installation d’un 7.1, en évitant le divorce, sont parfaits. Je viens de déménager et n’ai plus le salon pour un 7.1 et j’ai demandé conseils pour une barre de son. JBL m’a tt de suite répondu l’un de leurs conseillers. Rapport qualité prix au top! Mon aire d’ecoute: 4x5m

  4. Re bonjour
    Merci pour votre réponse mais je me suis mal exprimé. Je voulais dire laisser les surround en dehors de la barre sur secteur pour qu’elles restent à l’arrière en permanence sans avoir à les re brancher à chaque fois

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.