Test : Dali Rubicon 2-C

6
2590
  • 3
    Partages

L’enceinte Dali Rubicon 2-C est un modèle connecté reprenant en grande partie la conception de l’emblématique Dali Rubicon 2. Elle s’en distingue par l’intégration de deux amplificateurs de classe D capables de délivrer jusqu’à 250 watts de puissance. Comme pour ses précédentes enceintes connectées, le fabricant danois propose avec les Dali Rubicon 2 C un écosystème propriétaire dans lequel les deux enceintes communiquent entièrement sans fil. Les différentes sources physiques et dématérialisées sont centralisées sur le préampli Dali Sound Hub qui se charge alors de transmettre le son sans fil vers les enceintes jusqu’à une résolution de 24 bits / 96 kHz. Commercialisé à 4 649 euros, cet ensemble saura-t-il conjuguer le savoir-faire de Dali dans la conception d’enceintes passives avec les commodités de la transmission sans fil ?

Associées au lecteur Dali Sound Hub, les enceintes connectées Dali Rubicon 2-C permettent une transmission sans fil jusqu’à 24 bits / 92 kHz.

Dali Rubicon 2-C : la marque 

La Danish Audiophile Loudspeaker Industries, plus connue sous le nom de Dali est fondée en 1983 par Peter Lyngdorf. Véritable icône dans le monde audiophile, il est également le fondateur de la marque Lyngdorf Audio et co-fondateur de la chaîne de magasins nordiques Hi-Fi Klubben. L’objectif de Peter Lyngdorf en fondant Dali était de concevoir des haut-parleurs et des enceintes offrant un son naturel et fidèle pour un tarif compétitif. Des caractéristiques que l’on retrouve dès la première enceinte de la marque, la Dali 2. Cette enceinte bidirectionnelle intégrant un woofer à cône de 16 cm et un tweeter à dôme souple en polypropylène de 25 mm convainc de nombreux audiophiles et permet à la marque de se faire une belle renommée dans le monde de la haute-fidélité dès le milieu des années 80. 

Située en bas à gauche, l’enceinte Dali 2 offre à Dali une belle renommée dans le monde de la haute-fidélité.

Outre l’aspect technique lié à la conception des haut-parleurs, Dali porte également très vite son attention au design de ses enceintes. L’esprit danois résonne dans chacune des réalisations de la marque, avec des enceintes aux lignes épurées et au design novateur. On trouve ainsi des modèles iconiques comme les enceintes Dali DaCapo, des colonnes ultra minces équipées d’un impressionnant tweeter à ruban de 1,5 x 100 cm pour reproduire précisément l’ambiance naturelle du lieu d’enregistrement et la position des musiciens sur la scène.

L’enceinte colonne ultra mince Dali DaCapo est dotée d’un tweeter à ruban de 1,5 x 100 cm.

Aujourd’hui, Dali est présent dans plus de 70 pays à travers le monde. La marque développe et réalise à la main ses propres haut-parleurs et filtres passifs selon un strict cahier des charges en constante évolution. Vous pouvez par ailleurs retrouver l’intégralité du processus de conception des enceintes et des haut-parleurs Dali sur l’article retraçant notre visite de l’usine Dali basée dans le ville de Nørager, au Danemark.

Vue aérienne de l’usine Dali à Nørager au Danemark.

Au fil des années, Dali n’a cessé de se développer et dispose désormais d’un catalogue très complet : enceintes compactes, enceintes Atmos, enceintes centrales, enceintes cinéma, enceintes colonne, et enceintes encastrables sont ainsi au rendez-vous. L’une des grandes forces de Dali a toujours été de s’adapter aux changements des modes d’écoute. C’est donc tout naturellement que le fabricant danois s’est plus récemment lancé dans la production d’enceintes Bluetooth portables, de barres de son, de casques Bluetooth et d’enceintes connectées. Nous testons aujourd’hui les Dali Rubicon 2 C avec le transmetteur sans fil Dali Sound Hub et le module réseau Dali NPM-1 BluOS.

Chaque enceinte connectée Dali Rubicon 2 C est équipée de deux amplificateurs capables de fournir jusqu’à 250 watts RMS en classe D. 

Dali Rubicon 2-C : packaging & accessoires 

L’enceinte Rubicon 2-C est livrée à la paire dans deux cartons différents à l’intérieur desquels chaque enceinte est parfaitement calée par d’épaisses plaques de polystyrène. Elles sont accompagnées d’un guide d’installation rapide, d’un cache acoustique en tissu et d’un câble d’alimentation. On trouve également des patins en caoutchouc et deux pieds en aluminium pour mettre l’enceinte en valeur et limiter les vibrations lorsqu’elle est posée sur un meuble ou une étagère. 

Les enceintes connectées Dali Rubicon 2-C sont livrées avec un guide d’installation rapide, deux caches en tissu, deux câbles d’alimentation ainsi que des patins en caoutchouc et des pieds en aluminium.

L’indispensable préampli Dali Sound Hub est pour sa part livré dans un carton indépendant comprenant un guide de démarrage rapide, un câble d’alimentation de 1,7 mètres de long et une télécommande infrarouge. Celle-ci permet de sélectionner la source, de contrôler le volume et de mettre en fonctionnement ou d’éteindre les enceintes. 

Le préampli Dali Sound Hub est livré avec un guide de démarrage, un câble d’alimentation et une télécommande infrarouge.

Dali Rubicon 2-C : présentation 

Les enceintes connectées Dali Rubicon 2-C reprennent les composants acoustiques qui ont fait le succès de l’emblématique Dali Rubicon 2. On retrouve ainsi l’excellent tweeter à dôme textile de 2,9 cm de diamètre. Celui-ci est animé par une bobine acoustique développée pour être la plus légère possible afin de garantir une grande réactivité. Elle est placée à l’intérieur d’un puissant aimant assurant un contrôle étroit de ses déplacements. Grâce à cette conception, l’enceinte connectée Dali Rubicon 2C assure une parfaite reproduction des hautes fréquences jusqu’à 26 kHz.

L’enceinte connectée Dali Rubicon 2-C adopte un tweeter à dôme textile de 2,9 cm de diamètre animé par une bobine acoustique d’une grande légèreté.

Le tweeter de l’enceinte Dali Rubicon 2-C est associé à un grand haut-parleur médium/grave embarquant une membrane en fibre de cellulose de 16 cm de diamètre. Celle-ci est placée sur une suspension en caoutchouc souple à faible perte spécifiquement développée pour les Dali Rubicon 2-C pour optimiser le déplacement de la membrane et améliorer le régime transitoire. 

L’enceinte connectée Dali Rubicon 2-C est équipée d’un haut-parleur médium/grave embarquant une membrane en fibre de cellulose de 16 cm de diamètre.

Afin de diminuer significativement la distorsion du signal audio dans la bobine, le haut-parleur médium/grave de l’enceinte Dali Rubicon 2-C bénéficie de la technologie SMC (Soft Magnetic Compound). Celle-ci repose sur l’utilisation d’un élément magnétique réalisé à partir d’un alliage de multiples granulés d’aimant compactés. Cette conception offre un fort magnétisme et une conductivité électrique très faible, ce qui permet de grandement réduire la distorsion indésirable engendrée par la perte mécanique du système magnétique. En effet, dans un système d’aimant en fer traditionnel, le courant dans la bobine mobile va moduler un flux dans l’entrefer de l’aimant. Cette modulation de flux est cause de distorsion et forme des conditions de fonctionnement difficiles pour la bobine. L’utilisation de la technologie SMC permet donc de réduire considérablement la distorsion due aux variations de flux générées par le courant. La bobine mobile est de plus enfermée dans un capuchon de cuivre pour réduire son inductance et incidemment la distorsion/dureté du registre haut-médium.

Le haut-parleur médium/grave de l’enceinte Dali Rubicon 2-C bénéficie de la technologie SMC pour réduire considérablement la distorsion.

Pour alimenter efficacement les haut-parleurs, chaque enceinte Dali Rubicon 2-C embarque deux amplificateurs capables de délivrer jusqu’à 250 watts en classe D. Ces amplificateurs sont basés sur la technologie à rétroaction brevetée inaugurée par les enceintes connectées Dali Calisto 2 C et Dali Cali 6 C. En sortie du module d’amplification, le filtre analogique des Dali Rubicon 2 a été remplacé par un filtre numérique passif pour précisément rediriger les différentes fréquences vers les haut-parleurs.

Chaque enceinte Dali Rubicon 2-C embarque deux amplificateurs capables de délivrer jusqu’à 250 watts en classe D associés à un filtre numérique passif.

En matière de design, l’enceinte Dali Rubicon 2-C conserve en grande partie les lignes de la Dali Rubicon 2. On retrouve ainsi un robuste châssis réalisé en MDF bénéficiant de nombreux renforts pour limiter les vibrations néfastes. Seule distinction visible, une bande LED à été placée à l’avant de chaque enceinte pour indiquer le volume.

Une bande LED indiquant le volume est placée à l’avant de chaque enceinte Dali Rubicon 2C.

Les différences avec les Dali Rubicon 2 sont plus flagrantes à l’arrière de l’enceinte, avec un connecteur schuko destiné à recevoir le cordon d’alimentation, ainsi qu’un bouton d’appairage pour synchroniser les enceintes au boîtier Dali Sound Hub. Un petit écran LCD affichant la position de l’enceinte dans la pièce est également présent. 

L’arrière de l’enceinte Dali Rubicon 2C intègre un connecteur schuko destiné à recevoir le cordon d’alimentation, ainsi qu’un bouton d’appairage pour synchroniser les enceintes au boîtier Dali Sound Hub et un petit écran affichant la position de l’enceinte dans la pièce.

L’enceinte Dali Rubicon 2-C est montée en charge bass-reflex par un large évent circulaire situé juste derrière le tweeter pour limiter les turbulences. Etant donné que cet évent débouche sur la face arrière de l’enceinte, il est préférable de conserver une certaine distance entre le mur et l’enceinte pour garantir une bonne dispersion des basses. Pour ce test, nous avons ainsi placé les Dali Rubicon 2C sur des pieds d’enceintes NorStone Stylum 2 à une distance d’environ 80 cm du mur.  

L’enceinte Dali Rubicon 2-C est montée en charge bass-reflex par un large évent circulaire.

Dali Sound Hub : présentation 

Les enceintes Dali Rubicon 2-C étant dépourvues d’entrées filaires et de contrôleur réseau Bluetooth ou WiFi, elles ne peuvent fonctionner sans le préampli sans fil Dali Sound Hub. Celui-ci est équipé de deux entrées analogiques (une entrée stéréo RCA et une entrée mini-jack 3,5 mm) et de trois entrées numériques (2 entrées optiques et une entrée coaxiale) pour facilement relier et centraliser toutes vos sources comme un téléviseur, un lecteur CD/SACD, un lecteur Blu-ray ou encore une platine vinyle pré-amplifiée.

Le préampli sans fil Dali Sound Hub est équipé de deux entrées analogiques (une entrée stéréo RCA et une entrée mini-jack 3,5 mm) et de trois entrées numériques (2 entrées optiques et une entrée coaxiale).

Le son des différentes sources reliées au pré-ampli Dali Sound Hub peut être diffusé sans fil vers les enceintes Dali Rubicon 2-C jusqu’à une résolution de 24 bits / 96 kHz en exploitant le protocole i2s. Pour réaliser cette diffusion, le transmetteur Dali Sound Hub génère son propre réseau sans fil sur les bandes 2,4 GHz et 5 GHz. La communication audio sans fil contourne ainsi le réseau domestique pour ne pas subir les aléas d’une connexion WiFi instable ou présentant un débit insuffisant. Avec une latence inférieure à 25 ms, la communication s’avère toujours parfaitement fluide et aucune perte de synchronisation ne s’est fait remarquer lors du test des enceintes Dali Rubicon 2C. 

Le son des différentes sources reliées au pré-ampli Dali Sound Hub peut être diffusé sans fil vers les enceintes Dali Rubicon 2-C jusqu’à une résolution de 24 bits / 96 kHz en exploitant le protocole i2s.

En plus de ses entrées analogiques et numériques, le préampli Dali Sound Hub bénéficie également d’un récepteur Bluetooth pour facilement diffuser de la musique stockée sur un smartphone ou lue à partir des services de musique en ligne. Les codecs AAC et SBC sont pris en charge pour assurer une parfaite compatibilité avec toute source Bluetooth, qu’il s’agisse d’un smartphone, d’une tablette, d’un baladeur audiophile ou d’un ordinateur. Mieux encore, les codecs aptX et aptX HD sont également de mise pour une transmission de haute qualité avec les sources compatibles. Précisons qu’il est également possible de convertir le préampli Dali Sound Hub en un puissant lecteur réseau avec accès direct aux différents services de musique en ligne (Spotify, Qobuz, Tidal, Deezer, Apple Music, etc.) en insérant la carte additionnelle Dali NPM-1 BluOS dans l’emplacement dédié à l’arrière de l’appareil. Une configuration que nous avons bien évidemment passée en revue dans ce test des Dali Rubicon 2-C.

La carte additionnelle Dali NPM-1 BluOS permet de convertir le préampli Dali Sound Hub en un puissant lecteur réseau avec accès direct aux différents services de musique en ligne.

En matière de design, le pré-ampli et lecteur réseau Dali Sound Hub adopte sur sa face avant une interface de commande composée d’un bouton de mise en marche, d’un bouton mute et d’un sélecteur de source. Un large potentiomètre de volume équipé en son centre d’un écran rétroéclairé y prend également place. Sur sa face supérieure, ce lecteur Dali adopte une surface laquée sur laquelle un écran affiche la configuration des enceintes mises en place. 

Sur sa face supérieure, ce lecteur Dali adopte une surface laquée sur laquelle un écran affiche la configuration des enceintes mises en place. 

Seul point faible de ce lecteur, malgré la grande élégance du châssis, celui-ci est entièrement conçu en polymère et laisse une impression de fabrication basique. Cela dénote en comparaison avec la conception de très grande qualité des enceintes. 

Dali Rubicon 2-C : mise en oeuvre 

L’installation et la configuration des enceintes Dali Rubicon 2-C s’effectuent en quelques rapides étapes. Tout d’abord, il convient de relier les différentes sources au préampli Dali Sound Hub, puis de le mettre en fonctionnement. Il suffit ensuite de presser successivement les boutons de synchronisation de chaque enceinte. L’écran LCD inséré au dos des enceintes ainsi que celui du Dali Sound Hub confirment alors le bon appairage. Après ces quelques étapes, les enceintes sont directement opérationnelles. 

L’écran LCD inséré au dos des enceintes et celui du Dali Sound Hub confirment le placement et le bon appairage des enceintes.

Nous avons aussi sollicité le module additionnel Dali NPM-1 BluOS pour profiter des nombreuses fonctionnalités réseau. L’installation de celui-ci dans le lecteur Dali Sound Hub s’effectue très facilement. Il suffit pour ce faire de retirer la protection placée devant le rack dédié, puis d’insérer la carte. Précisons tout de même qu’il est nécessaire de se munir d’un tournevis Torx pour retirer le cache. 

L’installation du module optionnel Dali NPM-1 BluOS permet de profiter des nombreuses fonctionnalités réseau.

Une fois le module Dali NPM-1 BluOS en place dans le lecteur, la suite de la configuration s’effectue avec l’application BluOS pour iOS et Android. Depuis celle-ci, nous sommes dans un premier temps invités à nous connecter au réseau WiFi du lecteur, puis à renseigner le mot de passe du WiFi domestique. Une mise à jour du firmware peut alors être automatiquement effectuée avant que le lecteur soit opérationnel. Dans notre cas, celle-ci a duré plus d’une heure…

La configuration du module Dali NPM-1 BluOS s’effectue facilement depuis l’application BluOS pour iOS et Android.

Pour ce test des enceintes Dali Rubicon 2-C, nous avons sollicité le lecteur Blu-ray Pioneer UDP-LX500 pour lire des CD. Celui-ci était relié à l’entrée analogique du préampli Dali à l’aide de câbles RCA Viard Audio Premium HD. Nous avons également diffusé de la musique en Bluetooth à partir d’un smartphone et profité du module Dali NPM-1 BluOS pour écouter de la musique depuis Spotify et Qobuz (abonnement Sublime+, streaming 24 bits / 192 kHz). Enfin, nous avons également relié un téléviseur OLED LG au préampli à l’aide d’un câble Norstone Jura Optic pour assurer la restitution des bandes sonores des films. 

Dali Rubicon 2-C : impressions d’écoute 

Les enceintes Dali Rubicon 2-C séduisent dès les premiers morceaux écoutés. Sur le titre Billie Jean de Michael Jackson, l’écoute offre une belle dynamique et parfaitement rythmée. Les différentes notes et instruments sont très bien spatialisés et mis en valeur. Chaque détail se détache parfaitement du reste de la scène. La voix du roi de la pop se montre d’un grand naturel et fidèlement transmise. 

Nous poursuivons le test des Dali Rubicon 2-C avec le titre Salvatore de Lana Del Rey. L’écoute de ce morceau se révèle véritablement enveloppante, avec une scène sonore d’une sublime ampleur, tout aussi bien verticalement qu’horizontalement. La voix de la chanteuse new-yorkaise se déploie dans l’espace avec une aisance déconcertante laissant librement s’exprimer chaque infime variation tonale. L’artiste semblerait presque prendre place devant nous.

L’écoute de l’enceinte Dali Rubicon 2-C se révèle véritablement enveloppante, avec une scène sonore d’une sublime ampleur, tout aussi bien verticalement qu’horizontalement.

Nous avons dans un dernier temps testé les capacités des enceintes Dali Rubicon 2-C à restituer les bandes sonores des films. Sur Interstellar, l’emblématique bande sonore du compositeur Hans Zimmer nous plonge instantanément au coeur du film. Les basses sont vives et d’une agréable profondeur, si bien que le besoin d’utiliser un caisson de basses ne s’est pas fait ressentir. Les différents effets sont très bien spatialisés sur la scène frontale. Les dialogues sont clairs, naturels et parfaitement centrés. L’amplification numérique des enceintes se montre d’une grande efficacité et n’a eu aucune difficulté à sonoriser une pièce de 20 m² à seulement 15 % du volume. Enfin, le DAC et le protocole de communication sans fil permettent une diffusion instantanée vers les enceintes. Aucun décalage entre le son et l’image ne s’est donc fait sentir. Très bon point.

L’amplification numérique des enceintes se montre d’une grande efficacité et n’a eu aucune difficulté à sonoriser une pièce de 20 m²

Dali Rubicon 2-C : comparées à… 

B&W Formation Duo : commercialisées à 4 000 €, les enceintes B&W Formation Duo constituent les plus grandes concurrentes des Dali Rubicon 2-C pour une écoute audiophile sans fil. À l’écoute, ces deux paires d’enceintes sont très similaires, avec une restitution dynamique, détaillée et d’un grand naturel. Les B&W Formation Duo offrent cependant une scène sonore légèrement plus large. Les aigus gagnent également en précision grâce à l’utilisation de l’emblématique tweeter carbone à tube Nautilus découplé de l’enceinte. Les basses sont en revanche plus profondes et plus douces sur les Dali. Enfin, en matière d’ergonomie, les B&W Formation Duo disposent de l’indéniable avantage d’intégrer un module Bluetooth et WiFi directement dans les enceintes. La diffusion des musiques et l’accès aux services de musique en ligne ne nécessitent donc aucun appareil supplémentaire.

Cabasse The Pearl : modèle trois voies commercialisé à 5 580 euros la paire, l’enceinte Cabasse The Pearl est la concurrente tricolore des Dali Rubicon 2-C. Chaque enceinte Cabasse The Pearl bénéficie d’une puissance d’amplification nettement supérieure (1000 watts pour la section grave et 300 watts pour chacune des sections médium et aiguë). Autre avantage, chaque Pearl est équipée d’un module Bluetooth et réseau avec une prise en charge de nombreux services de musique en ligne. Il n’y a donc une fois de plus pas besoin d’utiliser un lecteur externe comme avec les Dali Rubicon 2-C. À l’écoute, les Cabasse The Pearl se montrent plus généreuses dans l’infra-grave et apportent davantage de coffre à la restitution. Les basses sont en revanche plus douces sur les Dali Rubicon 2-C. Ces dernières offrent également une scène sonore plus large et globalement plus précise et détaillée, notamment dans les hautes fréquences. 

KEF LS50 Wireless : proposée à 2 290 euros la paire, l’enceinte KEF LS50 Wireless fait preuve d’une grande linéarité et d’un très bon équilibre entre les différents registres. L’écoute est dynamique et ne met en exergue aucune plage de fréquences. Les aigus sont cependant parfois un peu plus secs et moins détaillés que sur les Dali Rubicon 2-C. En matière d’ergonomie, les KEF LS50 Wireless prennent l’avantage en autorisant la diffusion Bluetooth et WiFi des musiques, sans passer par un lecteur externe comme cela est le cas des Dali. Seul point faible, la paire d’enceintes KEF LS50 Wireless se compose d’une enceinte maître et d’une enceinte esclave. Ces deux enceintes nécessitent d’être reliées ensembles par un câble Ethernet, contrairement aux Dali Rubicon 2-C qui communiquent entièrement sans fil. 

Les enceintes KEF LS50 Wireless nécessitent d’être reliées ensembles par un câble Ethernet, contrairement aux Dali Rubicon 2-C qui communiquent entièrement sans fil. 

Dali Rubicon 2-C : conclusion 

On retrouve à l’écoute des enceintes Dali Rubicon 2-C les qualités qui ont fait le succès des modèles haut de gamme de la marque danoise. Dynamisme et précision sont ainsi toujours au rendez-vous. Chaque infime détail est restitué à la perfection et les voix sont parfaitement centrées. Le système de transmission WiFi du lecteur Dali Sound Hub se révèle très performant et aucun décalage n’a été détecté. Nous regrettons cependant que celui-ci soit indispensable au bon fonctionnement des enceintes. L’intégration d’un module Bluetooth ou d’un contrôleur WiFi directement dans les enceintes aurait été plus convivial et plus cohérent avec les systèmes concurrents. En dehors de cela, les enceintes Dali Rubicon 2-C constituent une sérieuse alternative à de nombreux systèmes hi-fi composés d’enceintes compactes passives de même tarif couplées à un ampli hi-fi moyen ou haut de gamme.

Nous avons aimé 

  • L’ampleur de la scène sonore 
  • La justesse des timbres 
  • La qualité des détails 
  • L’équilibre dynamique 

Nous aurions aimé 

  • Des enceintes entièrement autonomes 
  • Un mise à jour du module Dali NPM-1 BluOS plus rapide 

  • 3
    Partages

6 COMMENTAIRES

  1. Ce que j’ai toujours un peu regretté sur cette gamme d’enceintes Dali (actives ou passives), c’est l’aspect de la membrane du hp de grave qui semble toujours rayée et évoque un produit recyclé / de seconde main, alors que ce n’est pas le cas ! 🙂

    • L’utilisation de fibres de bois dans la conception des haut-parleurs Dali peuvent effectivement donner cet aspect. Cela est cependant nettement accentué sur les photos.

  2. D’après ce que j’ai pu voir, il est possible de brancher plusieurs sources différentes sur le Sound Hub Dali. Le fait qu’il soit déporté est plutôt intéressant car ça évite d’avoir un toron de câbles qui arrive sur l’une des 2 enceintes. Du coup, on peut le dissimuler près des sources et utiliser des câbles de petites longueurs.
    Contrairement à votre critique, je trouve que c’est un réel avantage esthétique et technique.

    En plus, le fait d’avoir le système – éprouvé – Bluesound est vraiment intéressant quand on a déjà des produits de la marque (ce qui est mon cas), ça évite d’avoir plusieurs logiciels différents. C’est plus ouvert que d’autres marques.

    • Je suis parfaitement d’accord avec vous sur le fait que le Sound Hub Dali s’avère très intéressant pour éviter d’avoir de nombreux câbles qui arrivent sur l’une des 2 enceintes. Cependant, mes critiques concernent le fait que celui-ci soit indispensable au fonctionnement des enceintes. Il aurait été préférable de proposer des enceintes autonomes et un lecteur optionnel pour les personnes qui souhaitent profiter de sources physiques. Cela aurait réduit le coût de l’installation et aurait permis aux personnes souhaitant uniquement profiter du streaming de ne pas s’encombrer d’un appareil supplémentaire.

      • Un lecteur optionnel aurait certainement augmenté le coût, mais nécessitait aussi de doubler le système de gestion.
        En plus, il semble qu’il y ait une second slot dans le Sound Hub, ce qui permettra peut-être une/des autres évolutions futures (?)
        J’ai enfin lu dans un autre banc d’essai, que leur liaison permettrait de gérer jusqu’à 8 canaux.
        Est-ce que ces évolutions seraient gérables sans ce boîtier externe ?

        Après, concernant le choix de Bluesound, je trouve intéressant le fait que Dali ait fait appel à un système qui fonctionne plutôt bien que de développer un nième logiciel « buggé ».

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.