Test : FiiO M15

18
11200
  • 13
    Partages

Vendu 1399 €, le Fiio M15 coiffe la gamme de baladeurs audiophiles du fabricant chinois. C’est le plus onéreux jamais créé par la marque. Extérieurement, ce baladeur très haut de gamme adopte un nouveau châssis plus arrondi que les FiiO M11 et FiiO M11 Pro aux lignes anguleuses. Mais le changement le plus important se situe dans les entrailles de la bête : le FiiO M15 troque le double DAC AKM AK4497EQ du M11 Pro pour une paire de DAC AK4499EQ, les plus récents et les plus performants du fondeur nippon Asahi Kasei Microdevices. Le reste des composants est au diapason : interface USB XMOS hautes performances pour optimiser le flux de données en mode DAC USB, horloges femtosecond NDK et puce FGPA pour cadencer les paquets, architecture symétrique avec composants audiophiles, large réserve de courant pour alimenter de “gros” casques…

En main, le FiiO M15 inspire confiance par sa qualité de finition irréprochable et séduit par ses bords arrondis qui le rendent plus agréable à manipuler. Son poids est plus important que celui du M11 Pro (307 g contre 232 g), ce qui est de bonne augure pour les performances audio…mais risque de déformer vos poches !

En sortant quasiment coup sur coup trois baladeurs audiophiles aux performances toujours améliorées, le fabricant chinois a surpris son monde et même quelque peu déconcerté ses aficionados. Que vaut ce flagship au double DAC AK4499EQ ? La montée en gamme et surtout le doublement du prix par rapport au FiiO M11 Pro sont-ils justifiés ? 

FiiO M15 : la marque

Nous n’allons pas de nouveau retracer l’historique de la marque FiiO que nous avons déjà largement évoqué dernièrement dans les test du FiiO M11 et test du FiiO M11 Pro.

Rappelons juste que depuis l’année de sa création en 2007, FiiO a su se forger une excellente réputation sur le marché des baladeurs audiophiles, des amplis casque portables et des écouteurs intra-auriculaires. Fort de son expérience, FiiO propose aujourd’hui un très large éventail de baladeurs audiophiles avec des modèles adaptés à toutes les bourses et à tous les niveaux d’exigences. Le FiiO M15 coiffe ainsi la gamme de baladeurs audiophiles du fabricant chinois qui compte également le FiiO M11 Pro ainsi que les modèles FiiO M3K, FiiO M5, FiiO M6, FiiO M7, FiiO M9 et FiiO M11.

FiiO M15 : packaging & accessoires

Le conditionnement du baladeur FiiO M15 est luxueux. Il se présente sous la forme d’un coffret cartonné rigide noir glissé dans un fourreau lui aussi cartonné sur lequel figure une photo du baladeur à l’échelle 1. Lorsqu’on ouvre le coffret cartonné, on a la surprise de découvrir un joli coffret en bois massif avec le logo FiiO finement gravé sur son couvercle. À l’intérieur, le baladeur est calé dans un bloc de mousse compact, son écran et sa face arrière étant protégés chacun par un film de protection. 

Le FiiO M15 est livré dans un joli coffret en bois qui apporte une note de préciosité au packaging. Pour 1399 euros, on n’en attendait pas moins. 

Le FiiO M15 est livré avec un câble de charge USB-A vers USB-C, un câble mini-jack vers RCA coaxial (pour la sortie numérique), un outil d’extraction pour le tiroir destiné à recevoir une carte micro-SD, un film de protection pour la face arrière et les manuels utilisateur. Le FiiO M15 est malheureusement livré sans étui de protection. Gare aux rayures et aux traces de doigts sur l’écran !

FiiO M15 : présentation

Le FiiO M15 n’est pas très différent des FiiO M11 et M11 Pro en ce qui concerne les fonctionnalités. Certifié lui-aussi Hi-Res Audio et Hi-Res Audio Wireless, le FiiO M15 embarque cependant deux DAC AKM AK4499EQ en lieu et place des deux DAC AKM AK4497EQ du M11 Pro. Il peut ainsi prendre en charge les fichiers PCM jusqu’à 32 bits/384 kHz, les fichiers DSD (64/128/256) et les fichiers MQA (8x). 

Le FiiO M15 est équipé de trois sorties casques – deux symétriques (mini-jack 2,5 mm et Pentaconn 4,4 mm) et une asymétrique (mini-jack 3,5 mm) – lui permettant d’alimenter un casque hi-fi même gourmand ou une paire d’écouteurs intra-auriculaires. Comme les deux M11, il adopte un contrôleur Bluetooth bi-directionnel compatible aptX HD, LDAC et HWA pour diffuser sans fil la musique vers un casque ou des écouteurs Bluetooth mais également la recevoir depuis un smartphone ou une tablette, également en Bluetooth. 

Enfin, le FiiO M15 peut être utilisé comme DAC USB avec tout ordinateur en le connectant à l’un de ses ports USB au moyen du câble fourni. Sa mémoire interne est de 64 Go dont 52 Go environ sont disponibles pour l’utilisateur. On pourra l’étendre en insérant une carte mémoire Micro-SD (2 To max.) dans le port prévu à cet effet.

On retrouve sur la face arrière du FiiO M11 les mentions Hi-Res Audio et Hi-Res Audio Wireless.
Le tiroir pour carte mémoire micro-SD du baladeur FiiO M15 peut accueillir une carte d’une capacité maximale de 2 To.

Une fois connecté au WiFi domestique et à internet, le FiiO M15 peut lire les musiques partagées sur le réseau et accéder à de multiples services de musique en ligne. Enfin, son port USB-C peut être exploité pour utiliser le baladeur comme DAC USB une fois relié à un ordinateur. 

Nouveau design

Les lignes du baladeur audiophile FiiO M15 sont en rupture avec celles des FiiO M11 et M11 Pro. Exit les arêtes anguleuses façon Astell&Kern. Le fabricant chinois adopte des lignes plus douces avec des flancs arrondis pour le châssis en aluminium brossé noir. La prise en main n’en est que plus agréable.

Le FiiO M15 adopte un design beaucoup plus doux et plus consensuel que ces prédécesseurs dont les lignes anguleuses n’étaient pas sans rappeler celles des baladeurs audiophiles Astell&Kern. 

Un peu plus grand que le M11 Pro, le FiiO M15 est également plus lourd, ce qui se sent dès la prise en main. L’implantation des commandes et des prises casques est chamboulée pour faciliter l’utilisation nomade avec le baladeur dans la poche. Le potentiomètre de volume et les prises casque migrent ainsi sur le dessus du FiiO M15, tandis que le port pour carte micro-SD se retrouve sous l’appareil. 

Une diode est présente sous le potentiomètre de volume du FiiO M15. On peut choisir de l’activer ou pas. 
Le flanc gauche du baladeur FiiO M15 accueille les commandes de lecture, une touche multifonction paramétrable (en bas) et le bouton de verrouillage “hold” (en haut). 

Les commandes de lecture restent sur le flanc gauche qui accueille également le bouton de mise sous tension. Deux nouveaux boutons font également leur apparition : un commutateur “Hold” permettant de verrouiller les commandes et de désactiver l’interface tactile de l’écran, et un bouton personnalisable auquel on peut attribuer une commande à choisir parmi celles proposées dans le menu dédié. Notez également qu’il est possible de choisir quelles fonctions de contrôles peuvent rester accessibles ou demeurer verrouillées lorsque le mode “Hold” est activé.

Dans le menu Paramètres/Général/Paramètres du commutateur de verrouillage, on peut choisir quelles commandes restent actives ou non lorsque le FiiO M15 est verrouillé.
Dans le menu Paramètres/Général du FiiO M15, on peut choisir quelle fonction attribuer à la touche multifonction du baladeur.

Double DAC AK4499EQ

Qui dit baladeur audiophile haut de gamme dit convertisseurs numérique vers analogique haut de gamme. Fidèle aux puces Asahi Kasei Microdevices, FiiO a jeté son dévolu sur le modèle le plus performant de la gamme du fondeur nippon. Le FiiO M15 adopte ainsi deux convertisseurs N/A AKM AK4499EQ qui sont implantés dans une architecture entièrement symétrique. 

Ce convertisseur fonctionne sur 4 canaux contre 2 seulement pour le AK4497EQ, ce qui impacte directement la qualité du signal en sortie notamment en ce qui concerne le bruit, le niveau de détails et la distribution du son dans l’espace… En comparaison avec le convertisseur AK4497EQ issu de la même gamme Velvet Sound qui équipe le FiiO M11 Pro, les améliorations quantifiables portent sur le rapport signal/bruit (SNR) qui passe de 128 dB à 134 dB et le taux de distorsion qui diminue et passe de -116 dB à -124 dB. 

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/article/fiio/FIIOM15NR/m15_5e15d85c3158b_1200.jpg
Le baladeur FiiO M15 fait appel à deux DAC Asahi Kasei Microdevices AK4497EQ.

Architecture symétrique

Le FiiO M15 adopte une architecture entièrement symétrique et fait appel à des composants haut de gamme. Outre la paire de DAC AKM, il embarque un contrôleur USB XMOS XUF208 capable de prendre en charge les flux audio en très haute résolution en mode DAC USB. Deux oscillateurs à quartz NDK de très grande précision et une puce FGPA programmable développée par les ingénieurs FiiO sont par ailleurs chargés d’optimiser la fréquence d’horloge pour chaque fréquence d’échantillonnage, réduisant le jitter de manière extrêmement efficace.

Les circuits du FiiO M15 font également appel à des résistances à ultra faible bruit de haute précision ainsi qu’à des condensateurs audio dédiés à fort rendement et faible perte. Ce baladeur FiiO dispose ainsi d’une forte réserve de courant pour alimenter efficacement non seulement toute paire d’écouteurs intra-auriculaires mais aussi la majorité des casques hi-fi du marché, y compris ceux qui sont dotés de larges haut-parleurs et présentent une forte impédance. Il propose d’ailleurs un mode dédié à ces casques baptisé mode “Circumaural”. 

Le mode “circumaural” permet d’accroître la puissance d’amplification pour les casques à forte impédance. Le FiiO M15 a pu ainsi alimenter sans aucun mal notre “vénérable” Sennheiser HD540 Reference sorti de son étui pour l’occasion !

Android 7.0 personnalisé

Tout comme les baladeurs audiophiles FiiO M11 et FiiO M11 Pro, le FiiO M15 adopte le système d’exploitation Android 7.0 (Nougat). Il s’agit d’une version personnalisée et optimisée par FiiO pour l’écoute musicale : les flux audio sont transmis directement au DAC sans la moindre intervention de l’OS. L’interface du système d’exploitation est particulièrement fluide et l’on retrouve la navigation par gestes qui nous avait séduite sur les autres baladeurs haut de gamme de la marque. 

L’écran d’accueil du baladeur audiophile FiiO M15 est similaire à celui des smartphones Android. Bien vu, le fond d’écran par défaut simule une transparence qui laisserait voir les deux DAC AK4499EQ du baladeur.

Le baladeur FiiO M15 ne permet pas d’accéder au Google Play Store officiel mais il demeure possible d’installer de nombreuses applications compatibles Android en passant par le magasin d’applications FiiO Market. Celui-ci propose notamment les applications des services de musique Amazon Music, Deezer, Qobuz, Roon, Spotify ou encore Tidal. On peut également télécharger TuneIn pour écouter les webradios, ainsi que SoundCloud. 

Accessible lorsque le FiiO M15 est connecté à internet (WiFi), le FiiO Market propose de télécharger plusieurs applications musicales.

Le FiiO Market permet par ailleurs d’installer trois magasins d’applications supplémentaires, notamment APKPure, pour accéder à un plus large choix d’applications. Une fois que les applications choisies sur ces magasins alternatifs sont téléchargées, il suffit de les décompresser en passant par le gestionnaire de fichiers du baladeur.
Nous vous recommandons l’installation du magasin alternatif APKPure qui vous permettra de procéder aux mises à jours des applications musicales comme Qobuz et Deezer dont les versions proposées sur le FiiO Market ne sont pas les plus récentes. Vous pourrez en profiter pour télécharger d’autres applications comme Netflix ou Amazon Prime Video par exemple.

Sélection de mode

Le FiiO M15 peut basculer facilement du mode Android vers le mode Musique Pure, le mode USB DAC ou encore le mode récepteur Bluetooth. Il suffit pour cela de balayer l’écran du haut vers le bas puis d’appuyer sur “sélection du mode”. Le baladeur propose alors de basculer vers l’un ou l’autre mode.

En glissant le doigt du haut de l’écran vers le bas, un menu se dévoile permettant d’accéder à plusieurs fonctions dont le sélecteur de mode.

En mode Musique Pure, c’est l’interface FiiO Music qui prend la main. Elle donne accès uniquement aux musiques stockées localement ainsi qu’à celles qui sont partagées sur le réseau local, si le baladeur est relié au WiFi du domicile. Les autres applications ne sont alors plus accessibles. 

En mode DAC USB et une fois relié au port USB d’un ordinateur, le baladeur FiiO M15 fonctionne en mode asynchrone. C’est donc son horloge interne qui cadence l’adressage des paquets de données numériques vers son convertisseur, ce qui permet de réduire très efficacement le jitter. La lecture est alors plus précise et plus douce.

En mode DAC USB, on peut profiter de la qualité de conversion des puces AK4499EQ du FiiO M15 avec les musiques Hi-Res en utilisant les applications Foobar 2000, Audirvana, Qobuz… 

Dans ce mode, le FiiO M15 gère la plupart des formats audio : FLAC, WAV, WMA, AIFF, APE etc. jusqu’à 32 bits/384 kHz ; DSD 64/128/256 en ISO, DSF et DFF. La lecture des fichiers Hi-Res Audio avec un échantillonnage supérieur à 24 bits/96 kHz nécessite l’installation d’un pilote logiciel spécifique sous Windows, présent sur la mémoire du baladeur. 

Écran et navigation

Le FiiO M15 embarque le même écran de 5″ de diagonale au format 18:9 que le M11 et le M11 Pro. Ses atouts et ses défauts sont les mêmes : lumineux, bien contrasté, offrant une résolution HD avec des couleurs riches, il pâtit cependant de son revêtement brillant qui le transforme en miroir. La lecture des informations est toujours aussi délicate dans un environnement lumineux. 

Le processeur central du baladeur audiophile FiiO M15 est toujours le Samsung Exynos 7872 hexacore assorti de 3 Go de RAM. La navigation est aussi fluide et l’interface aussi réactive que sur le M11 Pro. 

Alimentation

Le FiiO M15 adopte une batterie rechargeable d’une capacité de 7490 mAh offrant une autonomie maximale de 15 h en écoute continue sur la sortie mini-jack 3,5 mm (9 h en utilisant les sorties symétriques) et jusqu’à 75 jours en veille profonde. La recharge de la batterie prend environ 3 h 30. Elle s’effectue avec le câble USB-C fourni, à relier à un port USB alimenté ou à un chargeur secteur/USB. 

Connectique

Le baladeur FiiO M15 possède trois sorties casque : une asymétrique au format mini-jack 3,5 mm et deux symétriques au format mini-jack 2,5 mm et mini-jack 4,4 mm (Pentaconn). La sortie casque asymétrique offre une puissance d’amplification de 285 mW (16 ohms) qui peut être portée à 405 mW en mode “Circumaural”. Elle peut ainsi alimenter une paire d’écouteurs intra-auriculaires ou un casque hi-fi (jusqu’à 600 ohms). Cette connectique peut être utilisée comme sortie S/PDIF coaxiale. Les sorties symétriques offrent pour leur part une puissance d’amplification de 420 mW sous 16 ohms et 120 mW sous 300 ohms (jusqu’à 280 mW sous 300 ohms en mode “Circumaural”).

Les sorties casques du baladeur FiiO M15 sont regroupées sur la face supérieure. À gauche, la sortie casque mini-jack 3,5 mm, au centre la sortie casque symétrique mini-jack 2,5 mm et à droite la sortie casque symétrique Pentaconn 4,4 mm. 
Le port USB qui sert à la fois à recharger la batterie du baladeur et à l’utiliser comme DAC USB est situé sur la face inférieur du FiiO M15, à côté du port micro-SD.

Spécifications clés

  • DAC : 2 x AK4499EQ
  • OS : Android 7.0 (version personnalisée)
  • CPU : Samsung Exynos 7872 (14 nm)
  • Certifié Hi Res Audio & Hi Res Audio Wireless
  • Compatible Bluetooth, AirPlay et DLNA
  • Écran tactile de 5″

Formats audio compatibles

  • DSD : DSD64/128/256 (“.iso”,“.dsf”,“.dff”), DST ISO
  • DXD : 352,8 K
  • APE FAST/High/Normal : 384 kHz/24 bits
  • APE Extra High : 192 kHz/24 bits
  • APE Insane : 96 kHz/24 bits
  • Apple Lossless : 384 kHz/32 bits
  • AIFF : 384 kHz/32 bits
  • FLAC : 384 kHz/32 bits
  • WAV : 384 kHz/32 bits
  • WMA LOSSLESS : 96 kHz/24 bits
  • MP3, OGG, WMA, AAC…

Mesures

  • Puissance de sortie asymétrique max : ≥490 mW (Over-ear Mode/32Ω /THD+N < 1%)
  • Puissance de sortie symétrique max : ≥800 mW (Over-ear Mode/32Ω / THD+N < 1%)
  • Réponse en fréquence sortie ligne : 5 Hz à 90 kHz (-3 dB)
  • Réponse en fréquence sorties casque : 20 Hz à 90 kHz (-3 dB)
  • Rapport signal / bruit : 121 dB (asymétrique) / 122 dB (symétrique)
  • TDH sortie symétrique : < 0,0006 % à 1 kHz/300 ohms
  • TDH sortie asymétrique : < 0,0005 % à 1 kHz/33 ohms
  • Séparation des canaux sorties symétriques : 103 dB (1 kHz/33 ohms)
  • Séparation des canaux sortie asymétrique : 77 dB (1 kHz/33 ohms)

Connectique

  • 1x USB-C
  • 1x sortie casque asymétrique mini-jack 3,5 mm et S/PDIF coaxiale (adaptateur fourni)
  • 1x sortie casque symétrique 2,5 mm
  • 1x sortie casque symétrique 4,4 mm (Pentaconn)
  • 1x emplacement pour carte mémoire microSD

Connectivité réseau

  • WiFi : 2.4/5G
  • Compatible DLNA & AirPlay

Bluetooth 

  • Version 4.2
  • Émission et réception
  • Transmetteur Bluetooth (v4.2) : HWA, LDAC, aptX HD, aptX, SBC
  • Récepteur Bluetooth (v5) : SBC, AAC, aptX, aptX LL, aptX HD, LDAC

Alimentation

  • Batterie 3.8 V Li-polymer
  • Capacité : 7490 mAh
  • Autonomie : jusqu’à 15 heures (75 jours en veille)

Données logistiques

  • Dimensions (LxHxP) : 75 x 134 x 18 mm
  • Poids : 307 g

FiiO M15 : conditions du test

Pour tester le baladeur audiophile FiiO M15, nous l’avons associé avec le casque Sennheiser Momentum M2 Wireless en mode filaire et en Bluetooth (aptX). 

Le baladeur FiiO M15 avec le casque Sennheiser Momentum M2 Wireless en liaison filaire asymétrique.

Nous lui avons également associé les écouteurs intra-auriculaires FiiO FH7 avec leur câble d’origine (asymétrique, mini-jack 3,5 mm) mais aussi avec un câble symétrique FiiO (mini-jack 2,5 mm).

Le baladeur FiiO M15 avec les écouteurs FiiO FH7 (câble symétrique).

Nous avons écouté des fichiers audio Hi Res (FLAC et DSD) stockés sur la mémoire interne du baladeur. Nous avons aussi profité de nos playlists sur Qobuz (abonnement HiFi Sublime+) et sur Deezer (abonnement Famille, MP3 320 kbps) en utilisant leur application respective après avoir connecté le baladeur FiiO M15 au réseau local en WiFi grâce à un routeur Netgear Orbi

Le mode DAC audio USB du baladeur a été testé avec un ordinateur (Windows) avec le câble USB fourni. Comme pour les autres modèles de la marque, cela nécessite dans un premier temps d’installer les drivers présents dans la mémoire du baladeur. Ils sont accessibles via le navigateur de fichiers une fois le baladeur connecté en USB à l’ordinateur (mode transfert de fichiers activé sur le baladeur).

Nous avons écouté des fichiers haute résolution FLAC et DSD stockés sur l’ordinateur en utilisant l’application Foobar 2000 (pilote FiiO ASIO Driver), ainsi que notre playlist de test sur l’application Qobuz pour Windows (mode Wasapi Exclusive).

FiiO M15 : impressions d’écoute

Dès la première écoute, on sent avec le FiiO M15 qu’on franchit un sérieux cap par rapport au FiiO M11 Pro. Le son est globalement plus intense, plus détaillé et plus précis. L’aération est également bien meilleure avec beaucoup d’espace. Le grave tape plus fort tout en étant magistralement tenu, le registre médium gagne encore en texture et en authenticité par rapport au M11 Pro, et les hautes fréquences semblent plus fluides et plus précises. Les écarts dynamiques sont extrêmement bien gérés, les transitoires d’une grande vélocité. L’amplification du FiiO M15 en a sous le pied et cela s’entend ! On est sans cesse tenté d’augmenter le volume sonore tant on prend plaisir à écouter la musique avec lui…

Écoute sur l’application Qobuz 

Lancez par exemple le morceau At Wit’s End tiré de la bande son de Pirates des Caraïbes : At World’s End. Dès les premières mesures, on sent que toute l’amplitude dynamique et toute la richesse harmonique du morceau nous seront offertes. Les aigus filent haut, sont incisifs et conservent légèreté et clarté. Le grave est dense et très profond, très nuancé également. Les attaques de notes sont franches, les instruments bien détourés, les voix des choeurs aériennes. La scène sonore est large et profonde. À 3’08, lorsque les cordes se déploient, appuyées par un grave phénoménal, le FiiO tient la cadence. Tout reste parfaitement en place malgré l’intensité du morceau. 

Suit le thème plus intimiste de la boîte à musique souligné par un violon aérien, tout en nuance et légèreté avant que de nouveau les cuivres n’interviennent avec autorité. Dès 6’30, lorsque le morceau se déchaîne, la réserve de puissance du FiiO M15 fait toute la différence. Les percussions frappent très fort, les cuivres sont d’une extrême intensité, le grave est titanesque mais tout est sous contrôle. On en prend plein les oreilles et l’on est porté par les envolées du morceau. 

Le titre Civvy Street de Hugh Coltman (24 bits/44,1 kHz, album Who’s Happy ? sur Qobuz) lu sur le FiiO M15 nous a permis de mesurer les qualités de ce baladeur audiophile made in China : un grave monumental, une grande amplitude dynamique, la voix texturée et bien détourée de l’artiste, de la matière sur les cuivres… Un régal !   

Dans un tout autre registre, le titre The Love That You Had de Tracy Chapman (album Matters of The Heart) est révélateur du talent du FiiO M15 qui parvient à tirer le meilleur de cet enregistrement en qualité CD (16 bits/44,1 kHz). Le grave présente un impact et une amplitude que nous avions rarement entendu jusqu’à présent sur ce morceau. Les coups sur les cymbales sont légers, précis, incisifs. La voix de l’artiste a du corps et se déploie avec beaucoup de naturel tout en se détachant nettement du jeu de guitare et des percussions. Encore une fois l’aération est remarquable. L’amplitude dynamique également.

Sur Preach (24 bits/44,1 kHz, album When I Wake Up), le grain de la voix de Maverick Sabre est texturé à souhait. Ses respirations sont clairement audibles et on devine les claquements de langue sur les fins de mots. Une fois encore, l’amplitude dynamique est colossale notamment lorsque les choeurs se déploient et que monte le jeu de la basse. Cependant la voix du chanteur et les cymbales restent parfaitement audibles.

Lecture DSD & FLAC (mémoire interne & mode DAC USB)

On bascule ensuite en mode Musique Pure avant de lancer Hotel California tiré de l’album éponyme (DSD64). Sur ce morceau écouté des dizaines et des dizaines de fois, le FiiO M15 fait honneur au jeu de la basse, profonde à souhait et aux percussions parfaitement détourées. Une fois de plus on est séduit par la présentation globale, très aérée, dans laquelle les instruments se détachent distinctement sans jamais se masquer les uns les autres, ni prendre le pas sur la voix du chanteur.  

L’écoute du titre Hotel California (DSD64) avec le FiiO M15 nous a véritablement enthousiasmé. Aération, spatialisation, impact, détails…tout y est !

Sur Don’t Stop ‘Til You Get Enough (FLAC 24/96, Michael Jackson, album Off The Wall), on est littéralement happé par la dynamique du morceau qui ne nous lâche plus jusqu’à la fin. Le FiiO M15 parvient à placer précisément chaque élément sonore en largeur et en profondeur. Malgré le rythme soutenu et l’amplitude dynamique, tout reste en place, pour notre plus grand plaisir.

FiiO M15 : comparé à…

FiiO M11 Pro : effet “Waouh” garanti en passant du M11 Pro au M15 ! Le fabricant chinois nous avait régalé avec son baladeur dopé au THX AAA-78 mais avec le M15, on entre clairement dans une autre dimension. Ce baladeur délivre la musique avec une évidence et un naturel qu’on ne retrouve habituellement qu’avec des modèles encore plus onéreux. Certes le prix est doublé entre le M11 Pro et le M15 mais dans le même temps le plaisir auditif est décuplé. Plus vif sur les transitoires, plus intense et profond dans le grave, se jouant des écarts dynamiques avec maestria, le FiiO M15 est également plus précis et plus détaillé. Il excelle également à positionner les voix et les instruments dans l’espace. Enfin, on peut pousser le volume sonore sans crainte qu’il se désunisse. Tout reste toujours en place. 

Cayin N8 : nous avions ressenti la même sensation de basculer dans une autre univers à l’écoute du Cayin N8. Ces deux baladeurs audiophiles chinois n’ont pas leur pareil pour faire vivre la musique et lui donner véritablement corps. Le M15 fait jeu égal avec le N8 en ce qui concerne l’aération, la spatialisation et le niveau de détails. Idem pour sa section amplification qui donne des ailes aux casques les plus gourmands en exploitant toutes leurs qualités dynamiques. Certes on ne profite pas de la chaleur du tube avec le FiiO, le Cayin N8 gardant – pour le moment – l’exclusivité sur ce point. Malgré cela le M15 nous a régalé les oreilles comme rarement un baladeur l’avait fait jusqu’à présent. 

FiiO M15 : conclusion

Le baladeur FiiO M15 est selon nous le meilleur baladeur audiophile à ce prix et il vous faudra investir encore bien plus pour espérer trouver mieux. On retrouve avec plaisir tout ce qui a fait le succès des modèles M11 et M11 Pro (interface Android réactive, fonctionnement intuitif, qualité de fabrication exemplaire, prises casque symétriques et asymétrique, mode DAC USB, son doux, riche et équilibré…) avec encore plus d’énergie et de maîtrise. Capable d’offrir à l’écoute une amplitude dynamique démoniaque, le M15 séduit également par sa capacité à spatialiser la scène sonore. Quel que soit le style de musique écouté, on est charmé par l’évidence, la fluidité et le naturel de la présentation. 

Le FiiO M15 marque sans conteste un tournant dans l’histoire du fabricant chinois qui se hisse avec lui au niveau des ténors du marché. 

Nous avons aimé

  • L’aération et la spatialisation remarquables
  • La gestion des écarts dynamiques
  • La puissance d’amplification
  • Le grave intense et profond
  • La fluidité de l’interface et la réactivité de l’écran tactile
  • Les multiples fonctionnalités dont le mode DAC USB
  • La qualité de fabrication exemplaire

Nous aurions aimé

  • Un filtre anti-reflets sur l’écran
  • Un étui de protection livré d’origine

  • 13
    Partages

18 COMMENTS

  1. Je profite de ce test pour saluer la manière dont les impressions d’écoute sont retranscrites, avec des mots qui décrivent parfaitement les émotions ressenties et les sons entendues à chaque stade d’un morceau. Il faut à la fois un don audiophile et un talent littéraire pour faire ça.
    Et c’est potentiellement très utile aux lecteurs ! Non seulement pour se faire une opinion de l’appareil testé, mais aussi pour jauger ses propres systèmes audio en allant rechercher les mêmes morceaux sur des services de musique en ligne. Personnellement j’avais un creux dans le médium que j’ai pu mettre en évidence grâce aux tests lus ici, puis corriger par égalisation numérique. Merci ! 🙂

  2. J’hésite encore en le m15 et l’astell&kern sa700 et se test me permet de voire plus clair, en plus le test est super bien fait.
    PS: allez vous tester le sa700?

  3. Bonjour Michael,
    Je comprend vos hésitations ! Ce sont deux très bons baladeurs.
    Nous n’avons pas encore testé le SA700 mais sur le papier, les deux DAC AK4499EQ du FiiO font mieux que les AK4492ECB du Astell&Kern en ce qui concerne la distorsion et le niveau de bruit. Le AK4499EQ fonctionne sur 4 canaux contre deux pour le AK4492ECB, ceci expliquant cela.
    Bien entendu, les DAC ne font pas tout et leur mise en oeuvre, notamment la conception des circuits et les composants auquels ils sont associés jouent un rôle primordial. Sur ce point le M15 ne déçoit pas !

    • Bonjour Dieppois,
      Le Mojo est plus neutre et plus « droit » que le FiiO M15 qui est pour sa part un peu plus démonstratif. Son amplification est extrêmement dynamique, avec plus d’impact que celle du Chord. Le DragonFly se rapproche du Mojo pour ce qui est de la neutralité mais il est moins percutant que le Chord et le FiiO. La sensation d’espace est un peu plus large et profonde avec le FiiO qu’avec le Mojo et le DragonFly.

  4. Bonjour,
    Je viens de recevoir mon FiiO M15.
    Le déballer est déjà un plaisir tellement le packaging est joli.
    Les lignes de l’appareil sont magnifiques et l’écran parfait pour l’utilisation.
    La mise en route est très intuitive et il est opérationnel en quelques minutes.
    Les touches sont trop facilement appuyées pendant les manipulations, la fonction hold on est bienvenue.
    Une carte micro sd 1To, paramétrage all to dsd et je découvre un son clair, précis et puissant.
    Une piste en dsd natif, mon casque Denon ou raccordé en sortie ligne à mon ampli Marantz et c’est une merveille de musicalité et de confort.
    le paysage sonore est dynamique mais reste équilibré.
    La qualité du très haut de gamme pour un prix certes élevé mais très compétitif.
    Autre point fort; l’autonomie est bien supérieure aux modèles précédents du constructeur.

  5. Bonjour, sachant que le FIIO M15 à une impédance de sortie de 1.4 ohms en asymétrique et 3 ohms en symétrique, le Focal Clear ayant un pic situé à 60Hz à 300ohms serait il recommandable avec ce baladeur ? Le Questyle QP2R est a une impédance de sortie de 0,001 ohms, ne serait-il pas une meilleur association avec le Focal Clear ? Par rapport au Focal Arche, comment comparez vous ces 2 baladeurs mentionnés?

    • Bonjour Dieppois,
      Malgré l’impédance de sortie plus élevée du FiiO M15, je pense que sa puissance est plus adaptée pour alimenter le Focal Clear. Le Focal Arche offre plus de puissance et plus de courant pour mouvoir et « tenir » très efficacement les membranes des casques. Il est de plus pré-réglé pour les casques Focal. Mais vous ne pourrez pas l’emmener en balade ! 😉

  6. Merci pour la clarté de ce test. Moi aussi j’aurais aimé avoir votre avis sur sa comparaison avec l’AK SA 700 et avec le SE 100.

    • « FiiO M11 Pro : effet “Waouh” garanti en passant du M11 Pro au M15 ! Le fabricant chinois nous avait régalé avec son baladeur dopé au THX AAA-78 mais avec le M15, on entre clairement dans une autre dimension. Ce baladeur délivre la musique avec une évidence et un naturel qu’on ne retrouve habituellement qu’avec des modèles encore plus onéreux. Certes le prix est doublé entre le M11 Pro et le M15 mais dans le même temps le plaisir auditif est décuplé. Plus vif sur les transitoires, plus intense et profond dans le grave, se jouant des écarts dynamiques avec maestria, le FiiO M15 est également plus précis et plus détaillé. Il excelle également à positionner les voix et les instruments dans l’espace. Enfin, on peut pousser le volume sonore sans crainte qu’il se désunisse. Tout reste toujours en place. « 

  7. Je souhaite aussi les tests de baladeur A&K…
    J’ai pour l’instant un Focal Clear Pro avec un X7ii , et j’aimerai connaître la différence entre un Fiio M11 Pro…
    Je suis tenté par le M15 … Mais encore plus par Le Cayin N8ii qui sort en fin d’année !

    • Bonjour Thomas,
      Malheureusement le temps nous manque pour réaliser tous les tests que vous et nous aimerions faire…
      Fiio M11 Pro, FiiO M15 et Cayin N8 II font effectivement rêver. En comparaison avec le DAC ESS du FiiO X7II, leurs DAC Asahi Kasei me semblent offrir plus de douceur pour une écoute moins analytique mais pourtant précise et détaillée.

  8. Bonjour
    J aimerai savoir s il est possible de brancher des baffles sur me M15
    et si c est le cas lesquelles recommanderiez vous?
    Merci par avance

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.