Test du Focal Celestee : la tête dans les étoiles

12
8447
  • 213
    Partages

C’est avec un plaisir non dissimulé que nous vous dévoilons l’arrivée du tout nouveau casque hi-fi Focal Celestee à travers ce test. Resté secret jusqu’alors, ce nouveau modèle clos du fabricant français nous arrive plein de promesses. Au programme : une faible impédance de 35 ohms associée à une sensibilité élevée de 105 dB, et, tout comme son cadet le Focal Elegia, des transducteurs de 40 mm à dôme M en Aluminium/Magnésium. Côté design, il n’est pas sans rappeler le modèle haut de gamme Focal Stellia

Commercialisé à 999 €, le Celestee se positionne donc au cœur de la gamme de casques hi-fi fermé circumaural Focal. Saura-t-il nous convaincre comme l’Elegia et le Stellia avant lui ?

Le design du casque Focal Celestee est largement inspiré du Focal Stellia.

Focal Celestee : la marque

L’entreprise Focal-JMLab est fondée en 1979 à Saint-Étienne par l’ingénieur et journaliste de presse hi-fi Jacques Mahul. Emblématique de la haute-fidélité française, reconnue et appréciée dans le monde entier, la marque stéphanoise ne cesse d’innover depuis ses débuts. Focal s’enorgueillit notamment de concevoir et réaliser ses propres haut-parleurs grâce à un outil de production moderne et performant.

Depuis la création de l’entreprise, la recherche et le développement font l’objet d’investissements importants chez Focal. On doit ainsi aux ingénieurs de la marque la conception du premier tweeter à dôme inversé à membrane en fibre de verre (1981). Le fabricant ne cesse depuis d’expérimenter et d’adopter de nouveaux matériaux pour ses haut-parleurs, notamment le Béryllium utilisé pour les tweeters des enceintes Focal Utopia ou encore pour les transducteurs des casques Focal Utopia et Focal Stellia

Les casques Focal Stellia et Focal Utopia bénéficient de transducteurs en Béryllium pur.

Les haut-parleurs médium-grave font également l’objet de multiples innovations de la part du fabricant tricolore. Créée au milieu des années 80, la membrane sandwich en Polykevlar baptisée Poly-K est ainsi constituée de deux feuilles de fibres d’aramide placées de part et d’autre d’une structure en microbilles creuses. Cette conception optimise le rapport poids / rigidité / amortissement de la membrane, avec à la clé une excellente réactivité du haut-parleur.

Les membranes à structure en sandwich bénéficient dès 1988 d’une évolution majeure avec l’introduction par Focal de la technologie Polyglass. Celle-ci consiste à appliquer de fines microbilles de verre sur un cône en pulpe de cellulose, permettant de concilier l’excellent amortissement du papier avec la rigidité du verre. 

Fort de sa réputation dans la conception de haut-parleurs, Focal diversifie son offre dès 2012 avec son premier casque le Focal Spirit One, particulièrement bien reçu par la critique.

Sorti en 2012, le casque téléphone Focal Spirit One est le premier de la marque et fut particulièrement bien reçu par la presse spécialisé ainsi que par le grand public

En 2016, un vent de fraîcheur et de renouveau souffle chez le fabricant français. Celui-ci met alors tout son savoir-faire au service des audiophiles, proposant les casques ouverts très haut de gamme Focal Elear (lire le test du Focal Elear) et Focal Utopia (lire le test du Focal Utopia), suivis un an plus tard par le Focal Clear (lire le test du Focal Clear). Afin de répondre à la demande de tous, Focal a rapidement diversifié son offre avec des modèles toujours haut de gamme, mais cette fois-ci fermés. En effet, nombreux sont les audiophiles souhaitant écouter leur musique au casque sans pour autant en faire profiter les autres. C’est ainsi qu’ont vu le jour les modèles fermés Focal Elegia (lire le test du Focal Elegia), Focal Stellia (lire le test du Focal Stellia) et Focal Celestee qui fait l’objet de notre test du jour.

Focal Celestee : packaging et accessoires

Le casque hi-fi Focal Celestee est livré dans un élégant coffret noir sur la face avant duquel sont inscrits en toute sobriété et caractères blancs le nom du casque ainsi que la marque et son logo. Sur le côté gauche nous retrouvons un tableau récapitulatif des caractéristiques techniques et accessoires fournis. De l’autre côté figurent les catégories d’équipements audio proposées par Focal. 

Le coffret contenant le casque Focal Celestee séduit par son élégante sobriété.

Après avoir délicatement ouvert le coffret en le faisant glisser vers le haut, nous découvrons sa deuxième partie dans laquelle se trouvent l’étui contenant le casque ainsi qu’un compartiment dédié au rangement du manuel utilisateur multilingues et au livret présentant la marque. L’élégant étui semi-rigide, d’aspect identique à ceux que nous pouvons retrouver avec les autres casques Focal de la gamme, reprend les couleurs bleu marine et doré du casque. 

L’étui semi-rigide dédié au rangement du Celestee est assorti aux couleurs bleu marine et doré du casque.

Dès son ouverture, l’effet « Waouh » est garanti. Nous y découvrons le casque Focal Celestee correctement calé dans son espace dédié, accompagné d’un câble Y détachable mini-jack 3,5 mm dont la base des connecteurs est flanquée du logo Focal et du nom de la marque. Un adaptateur mini-jack vers jack 6,35 mm vient compléter le tout.

À l’ouverture de l’étui semi-rigide, c’est l’effet Waouh : nous sommes tout simplement subjugués par la beauté de ce casque Focal Celestee.

Focal Celestee : présentation

Occupant une place médiane dans la gamme de casques hi-fi fermés du fabricant français, le Focal Celestee semble, au premier abord, reprendre en tout point les caractéristiques techniques du Focal Elegia. S’il présente effectivement une faible impédance de 35 ohms associée une sensibilité élevée de 105 dB, et une réponse fréquence étendue de 5 Hz à 23 kHz, sa conception rend sa signature sonore légèrement différente. En effet, quelques améliorations sur le réglage des haut-parleurs (restées secrètes) combinées aux coussinets en cuir permettent d’offrir une légère extension dans le grave par rapport à l’Elegia. Les coussinets en microfibre perforé de l’Elegia diffusent plus largement le son, ce qui entraîne une légère perte dans les graves. À l’inverse, les coussinets en cuir du Celestee isolent davantage tout en conservant un peu plus de grave à l’intérieur des oreillettes.

En plus de pouvoir être alimenté facilement grâce à sa faible impédance et sa sensibilité élevée, ce casque Focal Celestee présente l’avantage d’être exploitable autant en intérieur qu’en extérieur grâce à sa conception fermée et son étui de transport semi-rigide.

Fabrication française

Tout comme une large sélection d’équipements signés Focal, le casque hi-fi Focal Celestee est conçu et fabriqué en France dans les ateliers du fabricant stéphanois. Soucieuse de garder la main sur son développement et de préserver son autonomie et son indépendance, la marque française met effectivement un point d’honneur à conserver une grande partie de sa production sur le territoire national. De plus, les machines outil utilisées pour emboutir les feuilles d’aluminium et de magnésium, qui composent les haut-parleurs de ce casque Focal Celestee notamment, sont développées sur place, ce qui permet une maîtrise totale du processus de fabrication.

Transducteurs maison

Comme tous les équipements audio Focal, les transducteurs équipant le casque Focal Celestee bénéficient d’une conception maison. Pour ce casque, nous retrouvons donc de larges transducteurs à membrane M et dôme Aluminium/Magnésium de 40 mm de diamètre. 

Vues de la membrane ultra légère à profil en M. La technologie Focal utilisée pour le casque Celestee rappelle les membranes en sandwich des enceintes Focal Chorus V-W.

Cet alliage Aluminium/Magnésium présente 3 avantages recherchés dans la conception des haut-parleurs : la légèreté, la rigidité et le facteur d’amortissement. Celui-ci assure donc une grande précision ainsi qu’une réponse en fréquence étendue. La bobine qui l’accompagne assure quant à elle un rendement élevé. Ces choix de fabrication permettent d’associer un grand nombre de sources au Focal Celestee, et ce sans contrainte particulière. Il pourra en effet fonctionner avec tout smartphone récent, mais c’est épaulé d’un baladeur audiophile, DAC ou ampli-casque de qualité qu’il sera en mesure de développer tout son potentiel.

Les transducteurs de 40 mm du casque Focal Celestee sont conçus dans un alliage Aluminium/Magnésium. Par ailleurs, l’intérieur de chacune des coques bénéficie d’un traitement acoustique constitué de multiples cavités permettant d’éviter toute résonance parasite.

Casque fermé

Tout comme les Focal Elegia et Focal Stellia, le casque hi-fi Focal Celestee est de type fermé. Le son ne passe donc que d’un seul côté du haut-parleur, en direction de l’oreille de l’auditeur, et ne se diffuse pas à l’extérieur des coques. En résulte ce que l’on appelle l’isolation passive : les épais coussinets associés à la diffusion unilatérale donnent une impression de cocon. Vous pouvez donc facilement profiter de votre musique à faible volume, même dans un endroit un peu bruyant.

Le casque hi-fi fermé Focal Celestee adopte une conception circum-aurale. Complété par ses coussinets de cuir, le Celestee vous offre une très bonne isolation passive. Vous profitez ainsi de vos playlists favorites sans déranger votre entourage.

Soucieux de proposer des casques fermés à faible résonance, Focal a longuement travaillé sur la conception acoustique de ses transducteurs. Ainsi, nous retrouvons à l’intérieur de chaque coque un système d’absorbeur et de diffuseur limitant toute résonance parasite. Un évent se présentant sous la forme d’une petite grille se trouve par ailleurs sur chacune des coques au niveau du logo afin d’expulser toute énergie superflue. Ce travail réalisé par Focal nous permet donc de profiter d’un casque fermé tout en conservant une sensation d’ouverture de la scène sonore. Bien entendu, cette perception est moindre par rapport à ce que pourrait apporter un casque ouvert.

La petite grille du logo Focal permet d’expulser l’énergie superflue. Ce procédé élimine ainsi toute résonance due à la conception fermée du casque.

Design renversant

Le charme ensorceleur de ce casque Focal Celestee opère dès sa découverte. Esthétiquement très proche du Focal Stellia, le Celestee revêt sur la face extérieure de ses coques une parure inox bleu marine ajourée, sous laquelle nous retrouvons le même cuir semi-aniline utilisé pour les coussinets et l’arceau. Ce type de cuir correspond à la première couche de peau de l’animal, et, contrairement au cuir pleine fleur (utilisé pour le casque Focal Stellia et également appelé aniline), celui-ci a bénéficié d’un traitement protecteur, ce qui le rend moins sensible à d’éventuelles tâches.

Le casque Focal Celestee brille par son design.

Rien dans la conception de ce casque n’a été laissé au hasard. Même la jonction entre l’arceau et le yoke (partie réglable entre l’arceau et les coques) ornée d’un sobre “Focal” doré sur fond bleu marine nous a séduit. Le Focal Celestee fait donc bonne impression, tant sur le plan esthétique que qualitatif.

Grand confort et qualité de fabrication

Dès sa prise en main, le casque Focal Celestee donne une impression de grande qualité. Loin de l’aspect plastique que nous retrouvons parfois sur d’autres casques, celui-ci est fait d’aluminium, d’inox et de cuir.

Le Focal Celestee est remarquablement confortable. Son poids conséquent de 430 g pourrait faire craindre une fatigue qui ne s’est finalement jamais faite ressentir à l’usage. L’arceau se révèle très confortable grâce à un épais rembourrage en mousse recouvert de cuir semi-aniline sur le dessus et de tissu microfibres sur sa face intérieure pour une sensation de douceur sur le crâne. Dans son prolongement, le yoke en aluminium est conçu de manière à s’adapter à toutes les morphologies. Dans notre cas, celui-ci ne rentre pas en contact avec la tête ou les tempes. De part et d’autre de ce yoke, nous retrouvons les coques du casque chacune soutenue par un berceau permettant de les incliner légèrement vers l’intérieur si besoin. Chacune d’elles accueille une prise mini-jack 3,5 mm avec la mention “L” (left) à gauche, et “R” (right) à droite. De la même manière, nous retrouvons un “L” pour le connecteur gauche, et un “R” sur le connecteur droit. Attention à bien respecter ces indications : en cas d’erreur de branchement, la stéréo sera inversée. 

Les lettres “L” (left, en anglais) et “R” (right, en anglais) sont gravées aux abords des prises mini-jack situées sur le bas des coques. Respecter ces indications au moment de brancher le câble en Y garantit un effet stéréo gauche-droite conforme au mixage.

De par sa conception circumaurale, le casque Focal Celestee se dote de coques de grand diamètre dont les épais coussinets de mousse à mémoire de forme et revêtues de cuir semi-aniline englobent les oreilles dans leur intégralité.

Bien vu, les coussinets du casque Focal Celestee sont détachables. Leur entretien s’en trouve ainsi simplifié.

Focal Celestee : spécifications clés

Conception

Type : fermé, circum-aural
Transducteurs : 40 mm, dôme M Aluminum/Magnésium
Coussinets en mousse à mémoire de forme, revêtement en cuir semi-aniline, détachables
Arceau rembourré, cuir semi-aniline et microfibre
Matériaux : aluminium, inox et cuir

Mesures

Impédance : 35 ohms
Sensibilité : 105 dB SPL / 1 mW à 1 kHz
THD : 0,1 % à 1 kHz / 100 dB SPL
Réponse en fréquence : 5 Hz – 23 kHz

Accessoires fournis

Étui de transport semi-rigide
1 x câble 1,2 m OFC AWG 24, connecteur asymétrique mini-jack TRS 3,5 mm
1 x adaptateur mini-jack 3,5 mm vers jack 6,35 mm

Généralités

Poids : 430 g

Focal Celestee : mise en œuvre

Nous avons débuté notre test du casque hi-fi Focal Celestee en l’utilisant avec un smartphone Android pour écouter des pistes sur Qobuz. Dans un second temps, nous avons associé le casque Focal Celestee au DAC Real Cable i-Dac 192 relié à un ordinateur sous Windows 10 pour profiter de nos playlists Qobuz (abonnement Sublime+ jusqu’en 24 bits / 192 kHz) ainsi que de fichiers FLAC depuis l’application Foobar2000. Enfin, nous avons associé le baladeur audiophile Astell&Kern KANN Alpha (lire le test du Astell&Kern KANN Alpha) au Focal Celestee pour profiter de fichiers FLAC stockés sur la carte microSD du baladeur ainsi que de notre abonnement Qobuz.

Focal Celestee : impressions d’écoute

Acoustique

Chris Jones – Roadhouses & Automobiles

La voix de Chris Jones est parfaitement incarnée, suivie avec douceur par les chœurs. Le Focal Celestee fait preuve d’une belle neutralité et retranscrit chaque note à la perfection. Nous imaginons aisément les doigts du guitariste courir sur les frêtes, passer d’un accord à l’autre, ou encore le médiator grattant les cordes. Chaque détail ressort avec une incroyable justesse. La scène sonore est loin d’être étriquée pour un casque fermé. C’est un sans faute.

Eagles – Hotel California (Live on MTV, 1994, version longue)

À l’écoute de ce titre intemporel, nous avons pu tester la capacité du Celestee à donner sa place à chaque instrument et voix. Nous pouvons déjà vous dire qu’il sait le faire, à la perfection. Nous visualisons avec une grande justesse l’emplacement des guitares prenant place à tour de rôle au centre, à droite puis à gauche, le public, plutôt vers la gauche, les tambours dont nous sentons jusqu’à la texture et les maracas de part et d’autre. Très bon point donc pour la stéréophonie sur ce casque Focal Celestee.

L’association Focal Celestee et Astell&Kern KANN Alpha nous a conquis.

Orchestre et symphonie

Hans Zimmer – Gladiator Medley (Live in Prague)

Là encore nous distinguons l’emplacement de chaque instrument et voix. Le casque Focal Celestee fait preuve de neutralité et de transparence. Des frissons nous parcourent le corps dès les premières notes. Le Celestee sait se montrer à la hauteur et reproduit à la perfection chaque registre. Le son est à la fois clair et chaleureux. Il sait également descendre dans les graves lorsque c’est nécessaire.

Ennio Morricone – Chi Mai

Sur ce grand classique riche en aigus entre les violons et le synthé, le casque Focal Celestee a su faire preuve de tenue. Nous n’avons noté aucune fatigue auditive. Chaque instrument est à sa place et est incarné avec une très grande justesse.

Jazz / Blues

Nina Simone – Feeling Good

Dès le début, la voix de l’une des plus grandes artistes de jazz de l’Histoire nous transporte. Chaque détail se fait entendre, jusqu’aux bruits labiaux. Il suffit de fermer les yeux pour se croire en face de cette fabuleuse chanteuse. Viennent les cuivres parfaitement incarnés et bien tenus, du grave à l’aigu.

Dion – My Baby Loves To Boogie

Sur ce morceau très blues et entraînant, le Focal Celestee tient le rythme. Aucun instrument ne prend le pas sur un autre, tout est exactement à sa place.

Pop / Rock

Michael Jackson – Smooth Criminal

L’ensemble est retranscrit avec une justesse sans faille, sur l’intégralité des registres, comme le Celestee commence à nous en donner l’habitude. Ici, ce qui nous surprend, c’est le niveau de détails des battements de cœur dès le début : l’impact est tellement physique et réaliste que nous avons presque l’impression que notre propre cœur est remonté dans nos oreilles. Une expérience vraiment intense à vivre ! 

AC/DC – Back In Black

Les guitares saturées, les coups francs sur la caisse claire ou la grosse caisse ne font pas peur au Focal Celestee, pas plus que la voix du chanteur qui monte parfois très haut. Le Celestee tient bon et fait preuve d’un dynamisme de tous les instants.

Dua Lipa & Angèle – Fever

À la frontière entre pop et électro, ce titre démontre tout le potentiel du Focal Celestee en termes de graves : il est capable de taper très fort quand il est ainsi sollicité. D’une grande neutralité, il sait également se montrer analytique : une fois de plus, nous percevons des détails que nous n’avions pas relevés jusqu’ici avec d’autres casques. 

Electro 

Ce style musical se trouve probablement à la limite de ce que peut proposer le Focal Celestee comme nous l’avons remarqué sur “Boom Boom Pow” des Black Eyed Peas. Les basses sont franches mais pourraient être encore plus intenses. Rien de rédhibitoire cependant, puisqu’un petit tour dans les paramètres d’égalisation nous a permis d’apprécier ce titre.

Focal Celestee : comparé à …

Audeze LCD-2 Closed Back : commercialisé au même prix, le casque Audeze exploite quant à lui la technologie Planar Magnetic. Il offre un niveau de définition et de détails un peu plus élevé ainsi que des basses plus profondes et mieux définies. En revanche, l’Audeze se montrera un peu plus difficile à alimenter du fait de ses 70 ohms d’impédance contre moitié moins pour le Focal. 

Klipsch Heritage HP-3 : également proposé à 999 €, ce casque Klipsch présente, de par sa conception semi-ouverte, une scène sonore plus large et profonde que le Focal. En revanche, le français se montre plus neutre et plus équilibré du grave à l’aigu que l’américain.

Focal Celestee : conclusion

Au centre de la gamme des modèles clos hi-fi du fabricant stéphanois, le Focal Celestee tient une place de choix. Son design renversant donne, comme prévu, une idée de ses performances : oui, son ramage se rapporte à son plumage ! Qualité de fabrication, qualité de restitution sonore, on ne lui en demande pas moins. Le Focal Celestee est à même de reproduire avec une grande neutralité et justesse tous les morceaux non électroniques. Pour ce dernier style musical, s’il est en mesure de reproduire là encore les différents registres, il pourra peut-être encore manquer d’impact. Il sera toujours possible de jouer sur l’égalisation de la source. Nous confirmons également que, si le Focal Celestee peut fonctionner avec un smartphone ou un DAC, c’est avec un excellent baladeur audiophile tel que l’Astell&Kern KANN Alpha ou un très bon ampli-casque qu’il dévoilera tout son potentiel. Nous pouvons le dire : le casque Focal Celestee se trouve en tous points entre le Focal Elegia et le Focal Stellia.

Nous avons aimé

  • L’équilibre, la neutralité et la transparence
  • La justesse et la précision
  • Le confort de port
  • Le design
  • La qualité de fabrication

Nous aurions aimé

  • Un câble plus long
  • Un câble avec connecteur mini-jack 2,5 mm

  • 213
    Partages

12 COMMENTS

  1. Bonjour, merci pour ce très beau test.
    Dans les comparaisons, il y a un point où ce casque me paraît surpasser les autres incontestablement : c’est qu’il est vraiment mixte dans son esthétique. En effet, l’Audeze a ses coques fixées sur des sortes d’antennes qui font un peu cosmiques et qu’aucune jeune femme élégante n’aimerait (à mon humble avis^^) porter sur sa tête ; quant au Klipsch, certes il est très beau mais ses coques sont absolument énormes (on croirait que ça a été conçu pour qu’un éléphant puisse aussi les utiliser !^^), si bien que là encore je ne vois aucune jeune femme un peu soucieuse de son apparence vouloir les montrer sur ses oreilles… D’ailleurs seules les photos promotionnelles du Celestee montrent le casque également porté par une femme. Qu’en pensez-vous ? 🙂

    • Bonjour,
      C’est toujours un plaisir 🙂
      C’est vrai que ce Focal Celestee plaira probablement autant aux hommes qu’aux femmes, notamment grâce à son design exceptionnel. Mais je pense aussi que, bien qu’ils soient beaucoup moins « féminins » ces deux casques Audeze et Klipsch pourraient tout aussi bien convenir à des femmes davantage en recherche de qualité sonore que d’esthétique. Généralement, quand on s’intéresse au son, homme comme femme, c’est la qualité sonore qui prime sur le design. Même si bien évidemment, avoir les deux c’est toujours un plus :).

  2. Possesseur d’un Elegia, je me pose la question de passer sur ce nouveau Celestee, notamment pour apporter ce petit plus au niveau basses qui manque tant à l’Elegia sur certains morceaux.
    Cela en vaut-il la peine d’après vous ?
    Est-ce que monter les pads du Clear sur l’Elegia pourrait résoudre ce point sinon ?
    Merci.

    • Bonjour Cyrille,
      Très personnellement, je vous dirais que j’ai été davantage convaincue par le Celestee (pour alterner entre les deux depuis quelques minutes afin de vous répondre). Il se passe avec le Celestee quelque chose que je ne retrouve pas avec l’Elegia. Je trouve que le Celestee est plus rond dans les basses sur certains morceaux par exemple, plus chaleureux finalement. Comme tout ceci est tout de même très subjectif, je pense que le mieux serait de tester le Celestee en boutique pour vous faire votre propre idée. Si cela n’était pas possible, sachez que vous disposez d’un délai de 15 jours pour nous le retourner si vous n’étiez pas convaincu.
      Pour ce qui est des pads, les remplacer par ceux du Clear empirerait probablement votre problème. En effet, puisqu’ils sont perforés, ils amplifieront la diffusion et la perte de basses qui va avec. Généralement on opte plutôt pour des coussinets en cuir, qui sont quant à eux plus isolants et retiennent donc mieux les graves.

    • A tous ceux qui souffrent du manque de rondeur et de basse de leur Elegia, je partage mon expérience : je l’utilise avec un Fiio Q1 MkII dont j’active la fonction Bass Boost selon les titres écoutés. Le résultat donne de la chaleur et de la présence dans les basses tout en restant très doux. J’ai aussi remplacé l’affreux câble en tissu façon fer à repasser d’origine par câble Meze qui arrondit un peu la brillance dans le haut et rend le son un poil plus chaleureux.
      Enjoy

  3. Bonjour
    J’ai moi aussi un Elegia et je me pose aussi la même question que Cyrille, à part le look vaut il la peine de faire le changement pour un Celestee ou attendre de s’offrir un Stellia ?
    Merci

    • Bonjour Philippe,
      Il faut savoir que des réglages différents ont été apportés au Celestee, notamment pour apporter un peu plus de grave dans la restitution, tout en gardant cette signature neutre propre à Focal. Comme je l’ai dit à Cyrille, je ne dirais pas que c’est totalement le jour et la nuit entre l’Elegia et le Celestee, mais j’ai personnellement été davantage convaincue par ce dernier.
      Pour ce qui est du Stellia, la technologie n’est pas la même : ses transducteurs sont faits en Béryllium (matériau très haut de gamme), contre un alliage aluminium/magnésium pour les Elegia et Celestee. Cela influe sur la restitution et là encore, tout ça est subjectif : certains préféreront l’alu/magnésium, d’autres le Béryllium. Pour avoir écouté le Stellia également, je peux vous dire qu’il y a une nette différence, il serait donc peut-être intéressant pour vous aussi de tester ces casques en boutique afin de vous faire votre propre idée, surtout si vous êtes déjà convaincu par l’Elegia. Après tout dépend du budget que vous souhaitez allouer à votre nouveau casque, pour ma part je trouve que le Celestee serait une excellente alternative, au moins dans un premier temps.

    • Bonjour,
      Les modifications réalisées sur les haut-parleurs sont restées secrètes, mais je peux vous dire que par rapport au Focal Elegia, le Focal Celestee offre un peu plus de douceur dans les aigus et de rondeur dans les graves, tout en conservant une certaine neutralité, chère à la marque.

  4. Bonjour,
    J’ai lu votre avis sur le casque Focal Celestee avec beaucoup d’attention et il m’intéresse. J’écoute essentiellement la musque via mon ordinateur (linux). Mon casque actuel (Akg q701) a fait son temps. Il est directement connecté à l’ordi. Pas de carte son, uniquement le son de la carte mère. J’ai bien vu qu’il y a des amplis connectables mais ils sont hors de ma portée si je fais l’acquisition de ce casque. Sachant tout cela, pensez-vous qu’il est opportun de s’équiper d’un tel casque et bénéficier de tous ses avantages ou cela sera-t-il peine (et argent) perdue ?
    Merci d’avance de prendre le temps de me répondre.
    Cordialement.

    • Bonjour Tim,
      Effectivement, pour profiter du plein potentiel du Focal Celestee, et bien que ce casque soit théoriquement simple à alimenter, il est fortement recommandé de lui associer un DAC ou un ampli casque performant. Comme vous avez pu le lire ici, j’ai notamment testé l’association Focal Celestee / DAC Real Cable I-DAC 192 que j’ai trouvé convaincante. Je pense que ce serait un très bon début puisqu’il est compatible avec les flux audio allant jusqu’à 192 kHz et est aujourd’hui disponible au prix de 99 € : https://www.son-video.com/article/dac-audio-usb/real-cable/i-dac-192-noir. Malheureusement, si vous branchez le casque Focal Celestee directement sur votre ordinateur, je ne peux vous garantir qu’il soit convaincant, la restitution sonore pourrait vous paraître un peu fade. N’oubliez pas que, si une telle association rentre dans votre budget bien entendu, nous proposons le paiement en 3 à 4 fois sans frais. 🙂

      • Bonjour,
        Merci pour votre réponse rapide. Je vais suivre votre conseil. Êtes-vous sûr que ce DAC est compatible Linux? J’ai déjà acheté ce genre d’appareil, sûrement pas payé assez cher je présume. J’ai été déçu et sa durée de vie a à peine dépassé la garantie. J’ai lu l’unique avis qui n’est pas très élogieux. Quitte à faire un effort, autant que je ne prenne pas de risques. J’ai vu celui-là https://www.son-video.com/article/dac-audio-usb/micromega/mydac-noir. En promo, qu’en pensez-vous? Les commentaires sont très enthousiastes …
        Merci encore une fois de prendre le temps de me répondre.
        Cordialement.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.