Interview de passionné : la chambre cinéma de Dominique

0
812

Passionné de cinéma, de musiques et de concerts, Dominique a transformé sa chambre en une salle de cinéma équipée d’enceintes Klipsch, d’une toile de projection de près de 4 mètres de diagonale et d’un projecteur Epson. Une installation idyllique pour profiter au mieux de sa passion, confortablement installé dans son lit. 

Quelle est la superficie de votre cinéma privé et de la zone technique (électroniques) ?

Ma salle de cinéma fait 35 m2, avec les éléments techniques à portée de main. J’aime aussi voir mon matériel quand je regarde des films ou écouter de la musique.

Ma salle fait 35 m2 et me permet tout aussi bien de profiter de la musique, des concerts que des films.

En combien de temps avez-vous pu réaliser cette salle home-cinéma ?

J’ai réalisé ce cinéma privé en environ deux mois, après étude du projet, le passage des câbles, la construction des cloisons, la peinture et le placement du matériel. 

Quand et pourquoi avez-vous décidé de concevoir un cinéma privé ?

Déjà à l’âge de 14 ans (1980) j’avais acheté mon premier ampli Marantz que j’ai toujours et qui est toujours présent dans la même pièce pour ne pas oublier avec quoi j’ai commencé. J’adore aussi aller à des concerts et le home-cinéma permet d’en voir et d’en écouter un maximum en se rapprochant le plus possible des sensations réelles. En 2013, j’ai eu la chance de tomber sur une annonce qui vendait des enceintes Klipsch, un ampli Onkyo et un lecteur Blu-ray Onkyo. Tout était neuf et toujours emballé, pour 50% du prix. J’ai cassé la tirelire pour en profiter. 

Mon premier système comportait un amplificateur Marantz que j’ai conservé.

Comment avez-vous organisé les travaux ? Qu’est qui a posé le plus de souci ?

Je n’ai pas eu réellement de souci, si ce n’est le choix de la disposition des éléments, car cette pièce devait être aussi efficace pour la musique, les concerts, le cinéma, tout en conservant sa fonction principale de chambre à coucher. J’ai aussi eu la chance d’avoir construit la maison moi-même et d’avoir déjà tout bien isolé. L’isolation du plafond de cette pièce fait notamment 50 cm d’épaisseur et celle des murs 30 cm, me permettant de mettre le volume à n’importe quel niveau, sans réveiller le voisinage. 

Quelle est la répartition budgétaire consacrée au matériel et aux travaux ?

J’ai investi environ 10 000 € pour le matériel, entre les amplis, les enceintes, la platine, le projecteur, etc. J’estime les travaux à environ 2000 € pour les cloisons, peintures, l’électricité, les tapis, etc. 

Pouvez-vous lister le matériel utilisé et pourquoi le choix de ces marques ? 

Mon home-cinéma se compose des éléments suivants : 

À plusieurs reprises, j’ai eu l’occasion d’écouter l’association Klipsch / Onkyo et j’ai toujours été conquis par le rendu sonore, ainsi que le design. Quand j’ai eu l’occasion d’acquérir ce matériel, je n’ai eu aucune hésitation. Pour les Kappa Inffinity 9.2 le niveau musical monte de plusieurs crans. Par contre, elles ne sont pas appropriées pour le cinéma. 

Comment pilotez-vous le système ? Applications ? Télécommande universelle ?

J’utilise une télécommande et l’assistant vocal Amazon Alexa pour contrôler les différents appareils de mon installation home-cinéma. 

Avez-vous utilisé un traitement acoustique sinon, comptez-vous en utiliser un par la suite ?

Je n’ai pas de traitement acoustique spécifique, si ce n’est le tapis au sol, les rideaux et l’ameublement. Je ne ressens pas le besoin d’améliorer l’acoustique, car le lit, le divan, le tapis de sol, les rideaux et l’ameublement font bien le travail. Probablement qu’il y aurait moyen de peaufiner et d’améliorer l’acoustique mais personnellement ça me convient très bien. 

Une forte isolation est placée à l’intérieur des murs et du plafond, tandis que le tapis et les meubles limitent assez efficacement les résonances.

Quel est le premier film que vous avez visionné ? Quel est celui qui vous a donné goût au home-cinéma ?

Le premier film que j’ai visionné avec mes enfants est l’âge de glace en 3D. Je n’ai pas de film particulier qui m’a donné plus goût qu’un autre au home-cinéma, mais si je ne devais choisir qu’un film qui me tient à cœur, c’est Raging Bull avec DeNiro sur la vie de Jack La Mota. Il s’agit d’un véritable film culte. 

À quelle périodicité utilisez-vous cette salle home-cinéma ?

Je l’utilise tous les jours, que ce soit pour des films, des concerts, des musiques, mais également Youtube, les informations ou encore des reportages. 

Visionnez-vous autre chose que des films ? Sport ? Série ? Jeux vidéo ? Concerts ?

Oui, je n’aime pas le foot, mais une de mes filles adore les Diables Rouges alors je regarde avec elle. Autrement, je visionne de la boxe, de l’athlétisme, ainsi que des concerts rock des Pink Floyd, Led Zep, Beatles, Rolling Stones, AC/DC, Doors, etc. 

Je visionne aussi bien des événements sportifs que des films et des concerts sur l’installation home-cinéma de ma chambre.

Comment souhaitez-vous faire évoluer votre système ?

Je désire ajouter un deuxième caisson de basses Klipsch R-115SW et remplacer mon projecteur par un modèle 4K. Je vais également mieux travailler l’évacuation de la chaleur que produit le projecteur, car en été ça chauffe pas mal la pièce. 

Que pouvez-vous donner comme conseil à quelqu’un qui souhaite réaliser une salle comme celle-ci ?

Il est important de bien réfléchir au budget, ainsi qu’à la cohérence entre le matériel et la pièce. L’acoustique est aussi importante, que ce soit pour éviter les problèmes de voisinage ou limiter les résonances dans une pièce relativement vide. Enfin, il faut aussi prendre en compte le budget câblage et choisir de câbles adaptés à son système, tout comme on ne met pas des roues de 2 CV sur une Ferrari et inversement. Tout est une question de cohérence ce qui je reconnais que dans mon cas, ma salle 3 en 1 est un peu contradictoire. 

Découvrez le cinéma privé de Dominique.


Article précédentPro-Ject Debut Pro : 30 ans d’expérience dans une platine vinyle
Article suivantWhat Hi-Fi? Awards 2021 : découvrez tous les lauréats
DJ à mes heures, grand fan de musiques Soul, Funk, Disco j’aime aussi le rock, le hip-hop, le reggae et la musique latine. The Temptations, Millie Jackson, Cerrone, Donald Byrd ou Hamilton Bohannon... Cinéphile à mes heures, je voue une passion aux westerns (Le bon, la brute et le truand, Jango unchained...), aux films de sciences fictions (Interstellar, District 9...) et films de guerre (La ligne rouge, 1917, Le soldat Ryan...). J’ai hérité de la chaîne hifi de mes parents que j’ai progressivement remplacé dès 2000 lors de mes débuts chez Son-Vidéo.com. Aujourd’hui je suis équipé avec un ensemble Elipson Planet alimenté par un ampli Yamaha en 5.1. Pas de TV mais un projecteur Epson et un écran Lumene motorisé. Deux platines Technics SL1200 avec table de mixage Ecler, platine cassette TEAC et Blu-ray Onkyo complètent mon système audio.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.