Test : Naim Mu-so 2

14
5617

Nous testons cette semaine la seconde génération d’une des plus célèbres enceintes connectées haute-fidélité, la Naim Mu-so 2. Le fabricant britannique annonce que cette nouvelle mouture de la Naim Mu-so sortie en 2014 a été repensée à 95% pour être encore plus fonctionnelle et plus performante. Parmi les changements annoncés, on trouve un DSP plus véloce, de nouveaux haut-parleurs conçus en partenariat avec Focal, une interface de commande tactile plus étendue, l’intégration d’une prise HDMI ARC, la technologie Chromecast intégrée, la compatibilité AirPlay 2 ou encore la prise en charge du multiroom… Seule l’esthétique n’a quasiment pas changé, à quelques détails près.

La Naim Mu-so 2 est quasiment identique à la première génération. Son interface tactile est cependant plus complète…

Naim Mu-so 2 : la marque

Les origines de Naim remontent à la fin des années 1960 lorsque Julian Vereker, alors jeune pilote de course, délaisse le monde du sport pour enregistrer les musiciens qui se produisent dans son pub local. Ce qu’il pensait être un passe-temps agréable se révèle au contraire frustrant : les enregistrements se montrent en effet très décevants à l’écoute, comparés aux performances d’origine. En cherchant une solution à ce problème, Julian Vereker comprend que l’amplification est en cause. Il développe alors ce qui allait devenir l’amplificateur de puissance Naim Audio NAP 250 de renommée mondiale.

Les principes de conception défendus par Naim sont avant tout dictés par une pensée pragmatique. Ce faisant, la marque britannique s’est souvent écartée des règles les plus couramment établies dans le milieu de la hi-fi. À raison, puisque de nombreux fabricants suivent aujourd’hui ce qui semblait autrefois un concept hérétique, à savoir supprimer les composants inutiles – comme les contrôles de tonalité et les filtres – du chemin audio.

L'ampli stéréo connecté Naim Uniti Star
L’ampli stéréo connecté Naim Uniti Star développe jusqu’à 2×70 Watts de puissance. Il adopte un grand écran tactile en façade ainsi qu’un large contrôle de volume sur le dessus, avec indicateur de niveau lumineux.

Vereker fut également à l’origine du concept d’Audio Engineering équilibré dans le processus de conception des produits Naim, qui établit une relation cruciale entre l’ingénierie mécanique et électrique. Julian Vereker a toujours pris soin de s’entourer de collaborateurs qui partageaient sa détermination obstinée à produire rien de moins que le meilleur. Aujourd’hui encore, plusieurs années après sa mort, l’esprit d’innovation de Julian Vereker anime toujours l’entreprise, mainte fois récompensée par les plus prestigieux labels internationaux. Une exigence et un savoir-faire qui se retrouvent dans chaque produit qui sort de l’usine Naim, à l’instar des produits de la gamme Naim Uniti, de la gamme Naim XS ou encore de la gamme Naim Reference.

En 2011, Naim et Focal fusionnent, mettant en commun leurs départements R&D et leur quête d’excellence tout en conservant leur identité propre. L’enceinte Naim Mu-so 2 illustre parfaitement la synergie entre ces deux entités, avec ses haut-parleurs conçus spécifiquement pour elle en partenariat avec les ingénieurs Focal.

Espace passion Naim : tout savoir sur la marque

Naim Mu-so 2 : packaging & Accessoires

La Naim Mu-so 2 est livrée avec une télécommande et son câble d’alimentation.

L’enceinte Naim Mu-so 2 est livrée dans un grand carton protégé par un suremballage en carton également. L’enceinte est habillée d’une housse en tissu synthétique blanc et protégée par de gros blocs de polystyrène. Elle est livrée avec une jolie télécommande très compacte, deux câbles d’alimentation (EU & UK), un guide de démarrage rapide et un livret sur la marque et les produits Naim.

Le guide de démarrage rapide de l’enceinte Naim Mu-so 2, avec une partie en français.

Naim Mu-so 2 : présentation du produit

L’enceinte Naim Mu-so 2 est une enceinte sans fil de très haute qualité aux lignes effilées. Son châssis en aluminium repose sur un socle en Plexiglas rétro-éclairé par des LED blanches. Un dissipateur thermique en aluminium massif recouvre l’intégralité de la face arrière. L’interface de commande tactile sur le dessus est reconduite. Vue de l’extérieur, l’enceinte Naim Mu-so 2 est donc identique à la précédente version.

Un radiateur à ailettes en aluminium massif couvre toute la face arrière de l’enceinte Naim Mu-so 2.

Les évolutions sont à chercher essentiellement à l’intérieur de cette enceinte, à commencer par son coffret, entièrement repensé pour libérer 13 % de volume de charge en plus pour les haut-parleurs de grave. L’objectif était d’obtenir des basses plus intenses et mieux définies. Le fabricant a également amélioré la rigidité du support du coffret et du moulage des baffles pour supprimer toute vibration. De nouveaux haut-parleurs ont par ailleurs été développés en partenariat avec Focal afin d’obtenir un son encore plus dynamique et plus réaliste.

Les six haut-parleurs de la Naim Mu-so 2 ont été développés en partenariat avec Focal.

L’interface de commande tactile rétro-éclairée avec capteur de mouvement et commande de volume rotative gagne en convivialité en intégrant de nombreuses fonctionnalités, comme la possibilité de mémoriser des favoris (radios, playlists). Enfin, côté connectique, on note l’intégration d’une prise HDMI compatible ARC. L’enceinte Naim Mu-so 2 peut donc être reliée facilement à un téléviseur compatible et officier en tant que barre de son stéréo.

La très jolie interface tactile de la Naim Mu-so 2 a évolué, proposant plus de fonctionnalités.

Côté software, la Naim Mu-so 2 adopte un nouveau DSP plus puissant et intègre de nouveaux services : Tidal et Spotify Connect sont de la partie, ainsi qu’une compatibilité AirPlay 2. La compatibilité DLNA/UPnP est toujours de mise, et l’enceinte Naim intègre désormais un module Chromecast.

AirPlay 2 : la sélection des produits compatibles

Spécifications

L’enceinte connectée Naim Mu-so 2 embarque 6 haut-parleurs, tous logés en façade et orientés vers l’auditeur. Elle intègre 6 modules d’amplification de 75 watts chacun (un par haut-parleur) et totalise donc 450 watts de puissance. Les deux haut-parleurs de grave de 14 x 7 cm sont placés en position centrale. Ils disposent d’une charge bass-reflex dont l’évent débouche sous le flanc gauche de l’enceinte.

L’évent de l’enceinte Naim Mu-so 2.

Les deux haut-parleurs médium de 6 cm de diamètre sont placés aux extrémités gauche et droite de l’enceinte. Les deux tweeters à dôme de tissu enduit de 25 mm de diamètre sont intercalés entre chaque couple de haut-parleurs grave-médium.

Naim Mu-so 2 : mise en oeuvre

La mise en service de l’enceinte Naim Mu-so 2 est aussi simple qu’avec la première version. Il suffit de télécharger l’application Naim, puis de se laisser guider. Les différentes étapes de la connexion au réseau WiFi ne prennent que quelques instants, auxquels se sont ajoutées quelques minutes supplémentaires pour télécharger la mise à jour de notre modèle de test. Bien entendu, il reste possible de relier l’enceinte au réseau local directement au moyen d’un câble Ethernet, ce qui évite l’étape de paramétrage du WiFi.

L’utilisateur est guidé par l’application Naim tout au long de la procédure d’installation et de configuration.

Via l’application Naim, il est possible de modifier le rendu sonore en fonction de la position de l’enceinte dans la pièce. L’utilisateur a le choix entre trois réglages de compensation des effets de la pièce : près d’un mur, proche d’un coin ou dans un espace libre (aucune compensation). Ces réglages permettent de garantir une expérience musicale riche et naturelle, quel que soit le placement de l’enceinte dans la pièce.

Le son de l’enceinte Naim Mu-so 2 peut être ajusté en fonction du placement de l’enceinte dans la pièce.

Application Naim

L’application Naim est toujours aussi simple à utiliser et donne accès à de nombreuses sources audio. Outre les webradios, il nous a été possible de lire des fichiers audio partagés sur le réseau local, y compris en haute résolution. Nous avons pu lire également des fichiers audio HD stockés sur une clé USB, l’interface permettant de naviguer facilement dans les différents dossiers. Avec un iPhone, le protocole AirPlay permet de diffuser le son sur l’enceinte depuis toute application capable de lire de la musique (lecteur audio, Deezer, Spotify, Youtube, etc.).

Webradios, fichiers partagés sur le réseau local ou stockés sur une clé USB sont accessibles depuis l’application qui contrôle la Naim Mu-so 2.

Chromecast intégré

L’enceinte Naim Mu-so 2 intègre désormais un module Chromecast, ce qui permet de l’intégrer à l’écosystème Google Home. Outre la possibilité de diffuser facilement le son depuis toute application musicale sur un smartphone ou une tablette Android (mais aussi iOS), notamment Deezer, Qobuz ou Tuneln, cela permet également de l’intégrer dans un système audio multiroom composé d’autres enceintes compatibles Google Home. Nous avons donc pu écouter facilement nos playlists Qobuz et Deezer avec une liaison sans fil parfaitement stable.

L’intégration d’un module Chromecast dans l’enceinte Naim Mu-so 2 permet de caster facilement le son depuis une application musicale sous Android ou iOS (ici Qobuz).

HDMI ARC

Comme l’enceinte connectée Naim Mu-so 2 dispose d’une entrée HDMI ARC, il est envisageable de lui relier un téléviseur doté d’une entrée HDMI compatible pour en diffuser le son. Nous avons donc connecté l’enceinte Naim Mu-so 2 à un téléviseur OLED LG en prenant soin de paramétrer sa sortie audio en PCM. La connexion d’un téléviseur en liaison numérique optique est également possible.

L’entrée HDMI ARC de la Naim Mu-so 2 est située juste à côté de l’entrée optique. L’entrée auxiliaire mini-jack est désormais sous l’enceinte.

Naim Mu-so 2 : impressions d’écoute

Nous avons commencé le test avec la lecture de fichiers audio HD FLAC stockés sur une carte mémoire micro-SD avec adaptateur USB. Depuis l’interface de l’application, la navigation dans les différents dossiers est intuitive et rapide. Sur le titre “The Chain” de Fleetwood Mac (album Rumours – 1977), la Mu-so 2 fait preuve d’un bel équilibre général. Les sonorités métalliques des cordes de guitare et les coups de cymbales sont réalistes, avec ce qu’il faut de brillance mais sans agressivité. La basse est bien en place, la batterie énergique, les voix crédibles et bien timbrées. Côté spatialisation, la scène sonore, n’est pas d’une largeur exceptionnelle mais la stéréo est malgré tout suffisamment marquée pour que la musique respire, sans être confinée aux dimensions de l’enceinte.

Nous avons débuté nos écoutes avec des fichiers audio HD stockés sur une carte mémoire micro-SD (avec adaptateur USB).

Notre écoute s’est poursuivie avec notre playlist de test sur l’application Qobuz, en exploitant cette fois la liaison Chromecast. L’enceinte répond instantanément à nos sollicitations avec une belle énergie. La ligne de basse sur “Never Undo” de Morcheeba, sans être tonitruante ni extrêmement profonde, jouit cependant d’une belle énergie, rythmant très efficacement le morceau. La voix de la chanteuse se détache distinctement et nous emporte.

Raccordée en HDMI à notre TV OLED LG, l’enceinte Naim Mu-so 2 a pu diffuser efficacement les bandes son de la série Netflix Love, Death + Robots.

Nous avons ensuite mis en route notre téléviseur OLED LG et constaté que l’enceinte Naim Mu-so 2 basculait automatiquement sur l’entrée HDMI. Sur l’épisode intitulé “Lucky 13” de la série Love, Death + Robots, nous avons pu vérifier le potentiel de la Mu-so 2 utilisée comme barre de son.

Cette enceinte connectée stéréo ne possède pas de mode surround pour spatialiser virtuellement la scène sonore. Malgré cela, le résultat est convaincant et la Mu-so 2 délivre un son bien plus dynamique que celui des haut-parleurs intégrés au téléviseur. Les dialogues sont bien centrés et restent distincts dans les scènes d’action. Lors de la poursuite aérienne dans les canyons souterrains, la spatialisation des effets est efficace et l’ambiance sonore se déploie au-delà des limites de l’écran. Les missiles fusent de droite à gauche, les explosions sont crédibles, le claquement des mitrailleuses également. Sans être véritablement enveloppante, la bande son est cependant bien retranscrite et nous plonge sans mal au coeur de l’action.

Malgré ses dimensions compactes, la Naim Mu-so 2 diffuse un son énergique avec des effets stéréo convaincants.

Naim Mu-so 2 : comparée à…

Naim Mu-so génération 1 : les nouveaux haut-parleurs, le travail sur le volume de charge et sur le baffle, plus rigide, ont porté leurs fruits. La Mu-so 2 délivre un son plus riche et plus dynamique, sans sacrifier l’équilibre général qui faisait sa force. L’interface tactile améliorée, la connectivité plus étendue et les nouveaux services disponibles plaident clairement en sa faveur. La première génération reste cependant une excellente enceinte connectée.

Devialet Phantom : utilisée seule, l’enceinte Devialet n’est pas en mesure de produire un son stéréo, ce pourquoi elle n’est pas initialement conçue. Mais celle-ci descend bien plus bas que la Naim, avec plus d’autorité et d’énergie. La Phantom présente une certaine tendance à la clarté, avec une mise en avant des moyennes et hautes fréquences, ce qui pourra gêner certains auditeurs. Enfin, la connectivité de la Devialet Phantom est plus limitée. La Devialet conserve donc le leadership sur le grave, mais la Naim Mu-so 2 prend l’avantage sur la spatialisation, ainsi que sur l’équilibre général et la connectivité.

KEF LSX Wireless : on est là face à une véritable paire d’enceintes capables de déployer beaucoup d’énergie et de produire une scène sonore plus vaste et mieux étagée que la Mu-so 2. La signature sonore des KEF est plus tonique et analytique que celle de la Naim Mu-so 2, ce qui peut être un atout ou un frein, c’est une question de goût. Pour notre part, nous avons trouvé la Naim Mu-so 2 plus agréable à écouter : même si elle pêche par une spatialisation stéréo bien moindre, elle nous a semblé globalement plus équilibrée et plus performante dans le grave. La Naim prend également l’avantage en ce qui concerne le confort d’utilisation, grâce à son interface tactile.

Naim Mu-so 2 : conclusion

Cette enceinte connectée Naim Mu-so 2 est séduisante à plus d’un titre. Ses nouveaux haut-parleurs conçus avec Focal diffusent un son plus dynamique et plus riche que la précédente version, mais toujours aussi équilibré. Ses possibilités de streaming sont étendues grâce au Chromecast intégré qui, avec la prise en charge du protocole AirPlay 2, permet également d’intégrer la Mu-so 2 à une système audio multiroom. Plus complète, l’interface tactile révolutionnaire avec son contrôle de volume rotatif est cependant toujours aussi intuitive. Enfin la connectique s’enrichit d’une entrée HDMI ARC pour profiter des qualités acoustiques de la Naim Mu-so 2 sur les films, les séries et même les jeux vidéo, avec le déclenchement automatique de l’enceinte à la mise sous tension du téléviseur.

Récompensée à de multiples reprises par la presse spécialisée, l’enceinte connectée Naim Mu-so de première génération a su séduire de nombreux utilisateurs. Avec la Naim Mu-so 2, le fabricant britannique parvient à améliorer cette enceinte devenue iconique pour en faire l’une des meilleures du marché.

Nous avons aimé :

  • La qualité de fabrication et le design
  • La connectivité étendue : WiFi, Bluetooth, HDMI ARC, optique, mini-jack
  • L’intégration des technologies Chromecast et AirPlay 2
  • L’application intuitive et l’interface tactile
  • Le son : riche, précis et équilibré

Nous aurions aimé :

  • Une stéréo plus large
  • Une sortie Sub
  • Un mode “surround” pour les films
  • Naim Mu-so 2

14 COMMENTAIRES

  1. Merci de partager ces impressions avec nous ici.
    J’ai une question un peu technique : cet appareil est Tidal connect d’après ce qui est dit, peut-il pour autant streamer de la musique en qualité master avec un abonnement Tidal Hifi (qui comprend 30000 albums master en plus des millions en qualité cd) ?
    Mon appareil (D-stream wamp 200) est aussi Tidal connect et bien qu’il soit compatible avec le hi-res jusqu’à 24/192, il ne dépasse pas la qualité cd (1411 kb/s) avec un abonnement Tidal Hifi, même sur les albums dispos en master…

  2. Bonjour,
    J’ai posé la question au fabricant qui me confirme que la lecture avec Tidal HiFi sur le Mu-so 2 est limitée au 16 bits/44,1 kHz.

    • Merci pour la réponse, ça confirme mon expérience (et dans mon 1er message je voulais dire 30000 titres en master et pas 30000 albums ;))

  3. Hello ! Je possède actuellement la mu-so 1 (que je trouve déjà très bien), pour une utilisation 70% musique / 30% TV. Seul regret, je trouve quand même les dialogues un peu trop atténué pendant les films sur la mu-so 1. Y a t-il une vraie différence entre les 2 générations ? (si vous avez pu tester ce point)

    Merci pour vos tests !

  4. Bonjour David,
    Nous n’avions pas testé la Naim Mu-so de première génération avec des films, du coup je suis bien en peine de vous répondre précisément sur ce point. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’avec la Mu-so 2, en liaison HDMI ARC, les dialogues sont distincts, même avec des explosions en fond sonores. Je ne les ai pas trouvés atténués du tout.

    • Merci 🙂 Je crois comprendre qu’ils ont bossé les mediums, je vais attendre un peu et je verrai si je franchi le pas. Limite il faudrait que je teste les deux côte à côte.

      • En attendant, quand vous regardez un film et que les dialogues sont peu audibles, réglez la sortie audio de votre tv pour qu’elle envoie le son à la fois sur le muso et sur les hp de la télé : ça devrait améliorer les choses.

        • Hehe, ce n’est malheureusement pas possible avec la tv samsung the frame en sortie optique (et même en bluetooth) et il est impossible de faire les balances via la tv en optique (et bluetooth).

          • J’ai également une tv Samsung (qui n’est pas la même que la vôtre) mais j’y arrive de la façon suivante : je vais dans menu « son », je sélectionne « paramètres haut-parleur » puis je sélectionne « haut-parleur tv », puis j’éteins et rallume la télé. Il faut faire attention que rien ne soit branché sur la sortie casque de la télé pendant ce temps sinon ça ne marche pas.
            Ensuite, je branche l’ampli sur la sortie optique de la tv et j’ai le son qui sort à la fois des hp tv et de l’ampli externe en simultané.

  5. Re ! Je reviens à la charge vu que cette nouvelle version m’intéresse vraiment. Vu que la v2 possède un module chromecast, si je passe par google play (par exemple) pour envoyer ma musique, est-ce que je pourrai quand même faire du multi-room avec mon autre enceinte muso 1 ? J’aurai tendance à dire que oui mais je n’ai pas réussi à trouver d’info là dessus (je sais juste que via spotify connect il n’y aura aucun problème vu que les 2 générations sont compatibles).

    Merci 🙂

    • Je m’auto réponds 🙂 Après avoir fait le test avec une muso 2 et 1 ce n’est pas possible. Le multiroom n’est possible que via spotify connect ou tidal. Dès qu’on passe par le chromecast via googleplay ou spotify impossible de faire du multi room avec la muso 1. Je m’en doutais un peu mais je m’étais dit qu’entre 2 objet de la même marque ils avaient peut être mis en place une connexion à part.

  6. Et après une première écoute en mode hmdi sur la tv en tant que barre de son. Je peux dire que c’est incomparable avec la muso 1, le son est beaucoup plus clair et donc les voix aussi par conséquent, l’effet de « flou » qu’il y avait avec la muso 1 a disparu 🙂

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.