Test LG OLED65C1 : une TV dédiée aux films et aux jeux vidéo

6
3242

La TV OLED UHD 4K LG OLED65C1 (164 cm) est taillée pour le cinéma et le gaming. Compatible HDR-10, HLG et Dolby Vision IQ, cette TV prend également en charge les contenus 4K jusqu’à 120 FPS ainsi que les fonctions VRR G-Sync et FreeSync via ses prises HDMI 2.1 avec fonctions ALLM (mode faible latence automatique) et eARC (canal de retour audio avec prise en charge des flux audio HD et Atmos).

Vendu 2990 €, le LG OLED65C1 est-il en mesure de faire mieux que son prédécesseur, le best-seller LG OLED65CX ?

La dalle OLED de la TV LG OLED65C1 offre un contraste saisissant et des couleurs très riches.

LG OLED65C1 : packaging & accessoires

Le téléviseur LG OLED65C1 est livré sur palette dans un carton d’un peu plus de 40 kg mesurant presque 168 cm de longueur et 95 cm de hauteur. À l’intérieur du carton, la dalle est bien protégée par d’épaisses cales en polystyrène. Elle est livrée avec le pied ainsi que la visserie et la notice nécessaires à son montage. C’est la partie arrière du pied qui est fixée au dos du téléviseur. La partie avant du pied qui forme une sorte de lame sous l’écran est constituée d’un alliage d’aluminium. Elle fait office de guide d’ondes sonores pour les haut-parleurs placés sous l’écran et orientés vers le bas. Le fabricant fournit également une télécommande Magic Remote nouvelle génération avec 2 piles et un attache-câble à fixer derrière l’écran.

LG OLED65C1 : présentation

Le téléviseur LG OLED65C1 est doté d’une dalle OLED Ultra Haute Définition 4K de 65″ (164 cm) de diagonale. Il est doté du processeur vidéo LG α9 Gen4 AI Processor 4K qui détecte le type de contenu visionné pour adapter les réglages image. Le Filmmaker Mode (mode réalisateur) est également de la partie avec un rendu cinéma le plus fidèle possible aux intentions du réalisateur sans intervention du téléspectateur avec les films certifiés.

Les premières images visionnées sur le LG OLED65C1 (TNT HD) sont prometteuses, avec des couleurs naturelles et un très bon contraste.

Le LG OLED65C1 est compatible HDR-10, HLG, Dolby Vision IQ (adaptation automatique à la luminosité ambiante) et HGiG (pour le gaming). La nouvelle dalle OLED LG 2021 profite par ailleurs d’une plus grande luminosité pour améliorer le rendu HDR sur les images les plus lumineuses. La gestion dynamique des couleurs avec la technologie HDR Dynamic Tone Mapping Pro que nous avions déjà pu apprécier lors de notre test du LG OLED65E9 est toujours de la partie.

Cette TV OLED 4K LG est aussi compatible 4K 120 images par seconde, G-Sync et FreeSync (VRR – taux de rafraîchissement variable) pour les jeux vidéo. La fonction ALLM (mode faible latence automatique) lui permet par ailleurs de basculer automatiquement dans le mode image “Jeu” offrant la plus faible latence dès qu’une console de jeu vidéo est détectée sur une de ses 4 entrées HDMI 2.1.

On retrouve sur ce LG OLED65C1 la même section audio 2.2 canaux compatible Dolby Atmos (décodage et spatialisation virtuelle) de son prédécesseur, avec une puissance d’amplification de 40 watts au total (2 x 10 watts pour les haut-parleurs principaux et 20 watts pour les basses). Un contrôleur Bluetooth est également présent pour l’écoute sans fil avec un casque Bluetooth.

La section Smart TV de ce téléviseur LG est prise en charge par l’interface propriétaire webOS dans sa toute nouvelle version 6.0. L’écran d’accueil met désormais davantage l’accent sur les contenus, avec des recommandations personnalisées, en plus d’offrir un accès direct à de nombreux services en ligne via un carrousel dédié et personnalisable (Netflix, Prime Vidéo, Disney+, Apple TV+, Rakuten TV…). Enfin ce téléviseur OLED LG 2021 intègre Alexa et Google Assistant et peut donc être contrôlé vocalement via son microphone directement intégré et commutable.

LG OLED65C1 : spécifications clés

Image

  • Taille de l’écran (diagonale) : 65″ (164 cm)
  • Définition : 3840 x 2160 pixels (4K UHD)
  • Technologie écran : OLED
  • Compatible HDR10, HLG, Dolby Vision IQ et HGiG
  • HDR Dynamic Tone Mapping Pro (cartographie dynamique des couleurs)

Mode jeux vidéo

  • Faible Input Lag
  • G-Sync / FreeSync VRR (Variable Refresh Rate)
  • ALLM (Auto Low Latency Mode)
  • 4K 120 FPS (HDMI 2.1)

Smart TV

  • Plateforme Smart TV : webOS 5.0
  • Google Assistant & Amazon Alexa intégrés / works with
  • Compatibilité Apple AirPlay 2 et Miracast
  • Télécommande Universelle (Magic Remote)

Audio

  • Système audio 2.2 canaux compatible Dolby Atmos
  • Puissance totale : 40 W (2 x 10 W / Grave : 20 W)

Connectivité

  • Entrées HDMI 2.1 x 4 (ARC/eARC sur HDMI 2)
  • Ports USB x 3
  • Sortie audio numérique optique Toslink 
  • Sortie ligne/casque mini-jack 3,5 mm
  • Bluetooth (V5.0)
  • Port Ethernet RJ45 (LAN)
  • Wifi (802.11ac)

Données logistiques

  • Poids TV sans pied : 18,9 kg
  • Poids TV avec pied : 23 kg
  • Dimensions TV sans pied (LxlxH) : 1228 / 46,9 / 706 mm
  • Dimensions TV avec pied (LxlxH) : 1228 / 251 / 738 mm

LG OLED65C1 : mise en œuvre

Mieux vaut être deux pour sortir sans risque la dalle de l’emballage avant de la poser sur une surface plane pour monter le pied du LG OLED65C1 et le poser sur un meuble TV. Vous pouvez également installer ce téléviseur LG sur un support TV compatible VESA 300×200 comme le NorStone Skye F3770-GC, par exemple.

Une fois le téléviseur en place, nous l’avons branché sur notre prise d’antenne murale pour la réception de la TNT et sur un multiport réseau pour l’accès au réseau local et à Internet. Nous lui avons également associé un lecteur Blu-ray 4K UHD pour la lecture de disques Blu-ray 4K ainsi qu’une box Android Nvidia Shield, au moyen de deux câbles HDMI.

Nous avons ensuite branché la TV sur l’une des prises filtrées de la multiprise Taga Harmony PF-1000 v2 avant de l’allumer et de lancer le processus d’installation. Une fois les chaînes de la TNT mémorisées et les conditions d’utilisation des services connectés acceptées, la LG OLED65C1 est prête !

LG OLED65C1 : nos impressions

Design

Les lignes et l’esthétique du LG OLED65C1 sont quasiment identiques à celle de son prédécesseur le LG OLED65CX, avec toutefois des bordures d’écran un peu plus fines. Le design Picture On Metal avec la dalle OLED plaquée sur un châssis en alliage d’aluminium fait toujours autant d’effet ! La partie haute est ultra fine (4 mm seulement), la partie inférieure qui accueille l’électronique et la connectique est plus épaisse (48 mm). 

Le pied Alpine Slim est toujours de mise. Sa partie arrière intègre un système de gestion des câbles toujours aussi pratique. 

La face avant du pied est constituée d’une lame d’aluminium très discrète qui stabilise l’écran et dirige le flux sonore vers les spectateurs, tel un guide d’ondes.

Dernier point concernant le design, la dalle du LG OLED65C1 est toujours sujette aux reflets, même si des progrès ont été accomplis par rapport aux générations précédentes. Attention donc au placement de ce téléviseur et à la lumière ambiante si vous ne voulez pas être gênés par des lueurs parasites à l’écran.

Réglages image

Comme ses concurrents, LG soigne l’étalonnage de ses TV depuis plusieurs années avec des modes images préréglés qui sont très bien calibrés, notamment les modes Cinéma et Filmmaker qui sont parfaitement adaptés pour une séance cinéma dans la pénombre ou l’obscurité. Sur une source HDR comme sur une source à la plage dynamique standard, le contraste et la luminosité dans ces modes sont bien calibrés, les couleurs justes et réalistes. 

Quant au mode standard, il se révèle idéal pour visionner les programmes de la TNT mais également des films et des séries en journée ou dans une pièce éclairée.

Ceux qui le souhaitent pourront cependant ajuster les réglages en parcourant les menus très complets de cette TV LG, avec une interface plus conviviale que sur les générations précédentes.

Contenus 4K HDR

Pour tester les qualités de ce LG OLED65C1 sur les programmes HDR, nous avons parcouru les canaux de test de la TNT en UHD HDR10 mais aussi quelques films 4K HDR en Blu-ray, notamment notre film de référence, Le Mans 66

Comme son prédécesseur, le LG OLED65C1 se montre précis sur les moindres détails dans les scènes sombres du film avec un excellent contraste. Les parties les plus lumineuses de l’image (les phares de différents concurrents lors des courses la nuit, le ciel très lumineux lors de la course en Californie) sont encore mieux gérées, avec plus de nuances et une intensité plus marquée que sur le modèle de l’année passée. 

LG parvient avec le LG OLED65C1 à conserver les atouts du noir absolu de sa dalle OLED tout en optimisant le rendu dans les hautes lumières.

Côté détails, on est également très bien servi avec des images nettes et très riches. 

Les gros plans sur le visage de Christian Bale lors de l’épreuve des 24 Heures du Mans sont magnifiques. Leur finesse et leur réalisme nous plongent avec le pilote à l’intérieur du cockpit. Le rendu HDR et la colorimétrie sont très convaincants.

Les gros plans sur les visages sont très réalistes sur les images affichées par le LG OLED65C1.

TNT & Upscaling 

Sur les programmes de la TNT, bien que la moindre définition de l’image source soit perceptible, le LG OLED65C1 assure un bon travail d’upscaling. Le processeur vidéo α9 Gen4 dopé à l’intelligence artificielle est très efficace dans ce domaine. Le mode Standard est bien adapté, offrant des images assez bien définies et fluides, sans en faire trop. Le contraste est satisfaisant, les couleurs sont naturelles. 

Gaming

Depuis plusieurs années, LG optimise ses TV pour les jeux vidéo. Le LG OLED65C1 dispose ainsi des fonctions ALLM et VRR et prend en charge des contenus 4K 120 FPS sur ses 4 entrées HDMI 2.1. On peut donc le relier efficacement à une Playstation 5 ou une Xbox One X, et pourquoi pas à un PC.

Relié à une Playstation 4 pour ce test, le résultat est tout à fait satisfaisant : détection automatique de la console pour basculer en mode jeu, réactivité optimale et parfaite synchronisation de l’image avec les actions sur la manette. Que ce soit sur un jeu de rythme comme Hatsune Miku ou sur Ghost of Tsushima, le rendu visuel est d’une grande richesse avec des couleurs vives et des images très bien contrastées.

Section audio

La TV LG OLED65C1 reprend la même configuration audio 2.2 canaux qui nous avait fait forte impression sur le modèle de l’année passée. Le mode AI Sound est en progrès avec une spatialisation virtuelle très large qui prend tout son sens sur les jeux vidéo. Le son déborde largement des limites de l’écran, ce qui accentue véritablement la sensation d’immersion.

Pour les films, nous avons préféré le mode Cinéma, moins exubérant mais dont la spatialisation en largeur est cependant très efficace avec des effets latéraux réalistes.

Le grave est convaincant, avec une belle présence dans le registre haut-grave / bas-médium qui se manifeste à bon escient lors des scènes d’action. Dommage que le LG OLED65C1 ne dispose pas de sortie pour caisson de basses afin d’améliorer encore les choses sur ce point.

Nouvelle télécommande

L’interface de commande sur la TV est toujours limitée à un bouton unique sous la façade, au centre. Une première pression active le menu contextuel, chaque pression brève permet de passer d’une commande à l’autre, une pression longue valide l’action voulue. La télécommande est clairement plus pratique ! 

La télécommande Magic Remote 2021 fait peau neuve et se distingue du modèle 2020 par sa forme un peu plus classique quoique toujours légèrement incurvée. L’implantation des commandes est repensée pour être plus pratique au quotidien avec de nouvelles touches d’accès direct aux services de streaming. Le pointeur à l’écran semble avoir disparu, bien qu’il soit paramétrable dans les menus de réglages. Contrôle par radio fréquence (pas besoin de pointer vers la TV pour que la commande passe) et molette cliquable sont toujours de mise. Cette dernière est un peu plus large que sur le modèle précédent, offrant un contrôle plus précis. On peut également naviguer dans l’interface de cette TV LG OLED depuis la couronne qui entoure la molette en pressant l’un de ses quatre points cardinaux. 

La télécommande du LG OLED65C1 fait peau neuve avec de nouvelles touches d’accès rapide aux principaux services de streaming.

Le fabricant coréen fait toujours l’impasse sur le rétroéclairage des touches malgré le renouvellement de sa télécommande. C’est bien dommage quand on constate que la concurrence y a recours de plus en plus, à l’instar de Sony avec la télécommande premium du Sony XR-65A90J, ce qui facilite grandement son usage dans l’obscurité. 

Heureusement que la molette et le cercle de commande de la télécommande Magic Remote sont facilement identifiables avec le pouce lorsqu’on la prend en main, tout comme les commandes de volume et de changement de chaîne.

webOS 6.0

Le téléviseur LG OLED65C1 adopte la toute nouvelle interface logicielle propriétaire LG WebOS 6.0. Toujours aussi fluide et intuitive, elle dispose désormais d’une page d’accueil plus riche et plus intuitive axée sur les contenus, avec des recommandations personnalisées. Celle-ci s’affiche d’une simple pression sur la touche « Home » de la télécommande (pictogramme en forme de maison). Bien entendu, le traditionnel bandeau affichant tous les onglets des services de streaming et applications est toujours là.

LG OLED65C1 : comparé à…

LG OLED65CX 

Par rapport à son prédécesseur, pas de révolution mais de belles évolutions sur le LG OLED65C1 dont le rendu HDR est encore amélioré, notamment dans les hautes lumières. Les couleurs sont toujours justes et naturelles et les contrastes encore plus importants. Le son progresse également avec un mode IA qui spatialise plus largement les effets. Les menus de réglages ont été repensés avec une présentation plus simple. Enfin, l’interface webOS 6.0 et la nouvelle télécommande offrent davantage de confort à l’usage. 

Sony XR-65A90J 

Le Sony embarque lui aussi une dalle OLED LG dernière génération avec le traitement d’image propriétaire assuré par le tout nouveau Cognitive Processor XR. Sony nous a semblé faire un peu mieux que le LG OLED65C1 avec le Sony XR-65A90J qui offre notamment une colorimétrie encore plus juste et plus réaliste en mode image Cinéma. Côté son, la technologie Sony Acoustic Surface Audio n’a pas son pareil pour donner l’impression que les voix sortent de l’écran. Le son délivré par le LG OLED65C1 est cependant supérieur en ce qui concerne la spatialisation, en mode Cinéma comme avec le mode AI Sound Pro. La diffusion des effets en largeur et en hauteur est bluffante.

LG OLED65C1 : pour qui ?

La TV LG OLED65C1 s’adresse aussi bien aux amoureux de belles images riches et contrastées pour le cinéma qu’aux amateurs de jeux vidéo qui profiteront d’une dalle réactive et de la connectique HDMI 2.1. L’immersion sonore est également au rendez-vous et ravira tous ceux qui ne souhaitent pas forcément investir dans un système audio pour accompagner cette grande TV.

LG OLED65C1 : conclusion

Avec les images 4K HDR comme avec les jeux vidéo, la TNT ou du contenu HD 1080p, le LG OLED65C1 parvient toujours à offrir une image très plaisante, riche et bien contrastée. Pas besoin de passer des heures à régler l’image, le mode Cinéma est parfait pour les films en soirée, avec des couleurs justes et un contraste optimisé. La nouvelle dalle OLED assure un excellent contraste avec une gestion améliorée des hautes lumières. Les images HDR sont encore mieux contrastées et plus nuancées, tout en conservant une très grande lisibilité sur les scènes nocturnes. Sa section audio permet par ailleurs de profiter d’une très bonne spatialisation du son sur les films comme sur les jeux vidéo.

Nous avons aimé

  • Le nouveau menu webOS
  • La qualité d’affichage des contenus 4K HDR
  • Le contraste amélioré
  • Les couleurs riches et naturelles
  • Le mode Cinéma très bien étalonné
  • L’efficacité de la spatialisation audio

Nous aurions aimé

  • Un filtre anti-reflets plus efficace
  • Une télécommande rétroéclairée
  • Une sortie pour caisson de basses

6 COMMENTAIRES

  1. LG s’améliore enfin car souvent ‘était mitigé malgré la maîtrise de l’OLED.
    Toujours des incertitudes sur le Bluetooth : manque la version et des précisions : peut-on utiliser un clavier et une souris BT ? Du coup, fluidité du système d’exploitation, précision, réactions rapides des commandes vocales aussi…etc…La TV connectée c’est imparable : qu’en est-il du Wifi = toujours pas de 6E ?
    Rédhibitoire la télécommande non rétroéclairée ! Incompréhensible….

    • Bonjour

      Bon test dans l’ensemble, MAIS :
      J’ai arrêté de lire à la partie « nous avons connecté une PS4………..  » !!!!

      C’est du GRAND n’importe quoi!!!

      Pourquoi ne pas connecter une console (Xbox séries X ou Ps5 à la limite) compatible HDMI 2.1 déjà, qui envoie du HDR10 et +, qui supporte l’ALLM et le VRR pour passer un « test » exhaustif ??

      On ne connecte pas une vieille PS4 qui n’envoie même pas de la 4k native à un tél écran !

      Bref ..
      Le test est peu poussé, mais sinon bon récap et info principales.

      Merci

      • Effectivement John, c’est vraiment dommage mais nous n’avions pas de PS5 ni de Xbox Series X sous la main pour ce test… 🙁

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.