Interview de passionné : le cinéma privé 5.1.4 intégré de Florian

0
1335

Passionné de cinéma et de musique, Florian a profité de la rénovation totale d’une grange pour aménager le home-cinéma de son rêve dans son salon. L’objectif principal était de dissimuler autant qu’il le pouvait les éléments et de choisir des équipements qui s’associaient avec l’ambiance générale de la pièce. Le résultat est un home-cinéma 5.1.4 avec TV et vidéoprojecteur, intégré de manière discrète et élégante.

Le système home-cinéma de Florian est intégré de manière discrète et élégante dans son salon, sans pour autant faire le moindre compromis sur la qualité d’image et de son.

Quelle est la superficie de votre cinéma privé ? De la zone technique (électroniques) ?

L’installation est intégrée dans notre salon, qui fait un peu moins de 30 m². La quasi-totalité des électroniques est dans le meuble situé sous la TV et l’écran, seul le NAS se situe dans une autre pièce (trop bruyant). Le meuble est en fait composé de trois meubles Ikea Besta, recouverts d’une planche de chêne lamellé collé et qui fait 420 cm de long par 65 cm de profondeur, ce qui laisse de l’air derrière les meubles pour laisser respirer les amplis. 

En combien de temps avez-vous pu réaliser ce cinéma privé ?

La maison est une ancienne grange rénovée, et comme on est parti de zéro, on en a profité pour tout concevoir en amont. J’avais déjà les deux enceintes frontales B&W CM6 S2 et le vidéoprojecteur JVC DLA-X3. Tout le reste a été acheté en conséquence (enceintes encastrables, écran de projection, électroniques, etc.). On peut donc dire que tout s’est fait en quelques mois, conception et installation comprises.

Quand avez-vous décidé de concevoir une salle dédiée au home-cinéma ? Pourquoi créer une salle dédiée ?

La salle n’est pas dédiée, mais il était évident que le salon s’articulerait autour de cette installation dédiée aux films, séries et jeux vidéo. Donc même si c’est une pièce de vie, il fallait que tout soit optimisé pour le son et l’image, dans la mesure du possible (pas de traitement acoustique, baie vitrée, pas d’écran transonore, etc.), et avec un équipement discret en encastrant les enceintes et l’écran de projection, cachant les électroniques, etc. Hors de question d’avoir des enceintes énormes et inesthétique sous les yeux, des câbles apparents, des fixations bancales, etc.

Comment avez-vous organisé les travaux ? Qu’est-ce qui a posé le plus de souci ?

Pour les travaux, j’ai fait les plans et les calculs en amont puis j’ai laissé les instructions aux artisans (électricien pour le passage des câbles, plaquistes pour les découpes, etc.). J’ai dû refaire tirer le câble du caisson derrière le canapé, car placé là où il était (sur la scène frontale) je n’avais quasiment aucun grave (acoustique de la pièce, forme carrée, grande baie vitrée entre autres), il faut si possible faire le test du grave avant. Sinon aucun souci particulier, ce n’était pas ma première installation et quand le maximum est anticipé, on s’épargne beaucoup de problèmes !

Quelle est la répartition budgétaire consacrée au matériel et aux travaux ?

Impossible de donner un budget, les travaux étaient inclus dans la globalité de la maison.

Pouvez-vous lister le matériel utilisé et pourquoi le choix de ces marques ?

Le but était d’avoir une installation audio vidéo performante aussi bien pour les films que la musique, ou tout du moins de se rapprocher du meilleur compromis.

Pour les enceintes frontales, je suis un amoureux de la marque Bowers & Wilkins depuis des années, avec leur médium qui restitue si bien les voix sur du jazz par exemple, et comme des enceintes colonne ne me serviraient à rien à cause de mon problème de grave à cet endroit de la pièce, j’ai opté pour les excellentes bibliothèques B&W CM6 S2 de l’époque (aujourd’hui les B&W 705 S2).

La centrale est la B&W HTM72 S2 de la gamme actuelle.

Pour les enceintes encastrables surround et plafond, les Definitive Technology DI8R remplissent parfaitement leurs rôles avec une très bonne dynamique, une faible profondeur d’encastrement et une grille très fine et esthétique.

Le caisson de basse est un Definitive Technology lui aussi, un Supercube 6000, petit (à peine plus de 30 cm de côté), surpuissant (1500W d’amplification en crête) et aussi très bon en hifi. Malheureusement, il n’est plus commercialisé, sinon j’en aurais sûrement pris un deuxième.

Toutes ces enceintes sont pilotées par un Denon AVC X-8500H (en remplacement de mon Marantz SR-7011), qui est sûrement le meilleur intégré que j’ai eu et écouté jusque-là et qui n’a rien à envier à d’autres marques plus exotiques. 13 canaux (seulement 7 utilisés chez moi), une construction digne d’un tank, il décode tout ce qui existe et offre une immersion extraordinaire. Un monstre de puissance qui ne faiblit jamais, de nombreuses possibilités de réglage et des configurations énormes.

Le Denon est associé à un ampli de puissance Classe Sigma Amp2. L’écoute musicale n’a vraiment rien à envier à un intégré Hifi.

J’utilise Denon AVC X-8500H (en remplacement de mon Marantz SR-7011), qui est sûrement le meilleur intégré que j’ai eu et écouté jusque-là.

Pour la partie image, j’ai récemment fait évoluer la TV en prenant une Samsung The Frame en 65’’, pour passer en 4K et HDR sur la partie TV au moins, et toujours dans un souci d’esthétique pour le salon.

Je suis plus attaché à la partie son dans les installations, mais je dois avouer que l’image en 4K/HDR lorsqu’une source l’exploite bien, est vraiment superbe.

Pour la vidéoprojection, j’ai toujours mon JVC DLA-X3 en Full HD qui me satisfait entièrement, surtout depuis la pose d’un nouvel écran AV Concept Product avec une toile Infinity qui apporte des noirs encore plus profonds sans sacrifier les couleurs plus claires.

Pour la vidéoprojection, j’ai toujours le JVC DLA-X3 en Full HD qui me satisfait entièrement, surtout depuis la pose d’un nouvel écran qui apporte des noirs encore plus profonds.

Les sources sont une Nvidia Shield avec Kodi et un NAS, ainsi qu’une Xbox Serie X.

Avez-vous utilisé un traitement acoustique sinon, comptez-vous en utiliser un par la suite ?

Étant dans une pièce de vie, je ne le ferai pas, même si certains éléments peuvent visuellement s’intégrer, je n’y tiens pas. De plus j’ai refait toute la calibration avec l’application Audyssey (20€) et elle a transformé mon ampli et mon installation (sans pour autant remplacer un traitement acoustique bien sûr).

Étant dans une pièce de vie, je ne désire pas utiliser de traitement acoustique, même si certains éléments peuvent visuellement s’intégrer.

Quel est le premier film que vous avez visionné ? Quel est celui qui vous a donné goût au home-cinéma ?

Le premier film que j’ai regardé sur cette installation, je pense que ça doit être Mad Max ou Ready Player One, en Dolby Atmos forcément. Celui qui m’a donné goût au home-cinéma, c’est sans conteste Armageddon quand j’étais ado chez les parents d’une amie, j’ai pris une claque monstrueuse à l’époque. Mon père est musicien et m’avait déjà transmis sa passion pour la musique et la Hifi depuis tout petit.

À quelle périodicité utilisez-vous cette salle home-cinéma ?

Quotidiennement, vu que la TV est branchée en CEC sur l’ampli, tout s’allume et on profite des séries plusieurs fois par semaine… Et quand il s’agit de descendre l’écran et de pousser le volume pour un bon film, je dirais une fois par semaine.

J’utilise le home-cinéma tous les jours vu que la TV allume automatiquement l’amplificateur. Pour le projecteur, je dirais une fois par semaine, pour un bon film.

Visionnez-vous autre chose que des films ? Sport ? Série ? Jeux vidéo ? Concerts ?

Beaucoup de série Netflix, Prime Video ou Disney + qui permettent de profiter du son en multicanal et d’une image en 4K HDR (même si l’image et le son sont encore compressés ça fait le job), quelques jeux vidéo sur la Xbox Série X, pour lesquels on profite d’une immersion sans commune mesure. Pas trop de concerts, même si j’ai l’excellent Live in Prague de Hans Zimmer (en Atmos) que je regarde souvent ou The Up in Smoke Tour avec Eminem, Dr Dre ou Snoop Dog, même si la qualité de son et d’image a vieilli. 

Comment souhaitez-vous faire évoluer votre système ?

Je vais un jour changer de vidéoprojecteur pour passer en 4K, même si je ne suis pas sûr que ça vaille l’investissement par rapport au JVC X3 (sauf y mettre un gros budget). Peut-être changer également les deux enceintes bibliothèques B&W CM6 S2 pour passer sur les B&W 805 et passer encore un cap. Pour le reste, je ne touche à rien !

Je vais peut-être changer un jour les deux enceintes bibliothèques B&W CM6S2 pour passer sur les B&W 805 et franchir encore un cap

Que pouvez-vous donner comme conseil à quelqu’un qui souhaite réaliser un cinéma privé comme celui-ci ?

Tout calculer en amont, tout prévoir, suivre le chantier si on ne le fait pas soi-même, anticiper le futur en laissant quelques arrivées ou quelques câbles dépasser par exemple, prendre le temps de faire une vraie calibration/correction acoustique une fois la pièce terminée (avec l’Audyssey App si vous avez un Denon ou un Marantz), aller écouter les produits en magasin et se faire son propre avis si c’est possible. Internet regorge d’avis qui disent tout et son contraire et l’important c’est que ça plaise à nous-même.

Découvrez le cinéma privé de Florian


Article précédentLe Rayon Bleu : L’Intégrale Indiana Jones
Article suivantPMC fête son 30e anniversaire
DJ à mes heures, grand fan de musiques Soul, Funk, Disco j’aime aussi le rock, le hip-hop, le reggae et la musique latine. The Temptations, Millie Jackson, Cerrone, Donald Byrd ou Hamilton Bohannon... Cinéphile à mes heures, je voue une passion aux westerns (Le bon, la brute et le truand, Jango unchained...), aux films de sciences fictions (Interstellar, District 9...) et films de guerre (La ligne rouge, 1917, Le soldat Ryan...). J’ai hérité de la chaîne hifi de mes parents que j’ai progressivement remplacé dès 2000 lors de mes débuts chez Son-Vidéo.com. Aujourd’hui je suis équipé avec un ensemble Elipson Planet alimenté par un ampli Yamaha en 5.1. Pas de TV mais un projecteur Epson et un écran Lumene motorisé. Deux platines Technics SL1200 avec table de mixage Ecler, platine cassette TEAC et Blu-ray Onkyo complètent mon système audio.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.