Test : JBL Quantum 910, la nouvelle référence pour les casques gaming ?

0
1096

Mis à jour le 27 décembre 2022.

Nous étions habitués à situer JBL dans la catégorie hi-fi et audio professionnelle. Depuis quelques années, la marque, rachetée par le groupe Harman et placée dans la filiale de Samsung Electronics, se cherchait un nouveau secteur de prédilection. Après les enceintes Bluetooth et le car audio, le fabricant a investi depuis peu le secteur du gaming. Et les premières critiques reçues ont été plutôt bonnes, voire excellentes. Alors, qu’en est-il du casque gaming sans fil JBL Quantum 910 ?

Le fabricant a récemment investi le secteur du gaming avec notamment la nouvelle référence de casque gaming : le JBL Quantum 910.

JBL propose ici un tout nouveau casque gaming, issu de la série Quantum, le 910. Alors qu’en est-il de cette dernière génération, la plus aboutie de la gamme ? Et, aux vues de ses nombreuses fonctionnalités, peut-il prétendre être un nouveau casque gaming de référence ?

JBL Quantum 910 : packaging et accessoires

Le casque arrive dans une boîte très flashy sur laquelle sont apposés un grand nombre de pastilles de fonctions et de certifications. Quand on ouvre la boîte, seul le sac en velours gris blanc est présent avec un discret logo JBL. Bien que la pastille Hi-Res puisse rappeler le monde de la hi-fi, tout évoque le gaming dans la présentation de ce casque. On retrouve par ailleurs un micro de calibration, un dongle de connexion sans fil, une bonnette pour micro perche et deux câbles, un numérique USB (A vers C) et l’autre analogique 3,5 mm. On peut noter que le dongle de transmission peut se brancher en USB-A ou USB-C grâce à un adaptateur fourni. À cela s’ajoutent le guide de démarrage rapide (en anglais) et le certificat de garantie.

Micro de calibration, dongle, bonnette pour micro, câbles… Le casque gaming JBL Quantum 910 est livré avec de nombreux accessoires.

Bien que la boîte soit très colorée, on retrouve de la sobriété au déballage du casque JBL Quantum 910. À l’ouverture de la douce pochette de transport dans laquelle il est rangé, on découvre un casque aux oreillettes imposantes, sans être massif ou trop lourd malgré ses 420 g affichés. Le casque est fabriqué à partir de différents plastiques, mais ces derniers disposent d’une très bonne finition et ont l’air assez robustes pour une manipulation quotidienne. Il est désormais plutôt rare de trouver du métal dans ces casques gamer à moins de 300 euros.

JBL Quantum 910 : présentation

Confort

Ce que l’on remarque tout de suite, ce sont les coussinets ultra-rembourrés des oreillettes. Ils invitent immédiatement à porter le casque pour l’essayer. Et le confort est au rendez-vous ! Le rembourrage du bandeau et des coussinets est très agréable. Le micro perche en position remontée coupe le signal et se voit affublé d’une bonnette micro, idéale pour atténuer les bruits de respiration ou les courants d’air le cas échéant.

Les coussinets rembourrés sont très confortables et offrent de nombreuses heures de port sans chauffe et sans fatigue. Idéal pour de longues sessions gaming.

Transducteurs

Les grandes oreillettes du casque JBL Quantum 910 laissent la possibilité d’y installer de larges transducteurs de 50 mm (appelés E transducteurs), parfaits pour reproduire des basses amples et profondes. À la vue de la courbe de réponse en fréquence (qui court de 20 Hz à 20 kHz), on distingue deux bosses, une dans l’aigu et une autre dans le grave. On s’attend à un son équilibré, adapté à une écoute “moderne”. En tant que casque gaming, les signatures sonores peuvent parfois être (trop) fortes, résultat d’une volonté des fabricants de faire davantage passer une ambiance qu’une réalité sonore. La crédibilité du son ne passe pas forcément par une réponse droite et linéaire, mais par un ressenti psychoacoustique. Évidemment, la crédibilité du son pour jeux vidéo est très différente de celle dédiée/appliquée en hi-fi. Mais en tant que casque Hi-Res, ce Quantium 910 doit faire preuve de polyvalence.

Le casque gaming JBL Quantum 910 dispose de larges transducteurs de 50 mm assurant une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 kHz.

Micro

Le micro, disposé sur une perche, offre une directivité forte vers la bouche ce qui améliore la réjection des sons environnants et parasites. Celui-ci pivote de haut en bas et, en position de fonctionnement, n’obstrue pas le champ de vision. Pour couper le micro rien de plus simple, il suffit de le relever jusqu’à entendre un petit “clic”, après lequel une LED rouge à côté de la capsule s’illumine, marquant ainsi de manière visuelle et sonore, la coupure de la transmission du signal.

Forcément orienté médium, le micro dévoile une sensibilité suffisante pour être entendu même en chuchotant, ce qui renforce son utilisation gaming. Il n’est cependant pas dénué de précision et, bien qu’il n’atteigne pas un micro broadcast professionnel, il reste très efficace en proposant un son de voix clair et plutôt brillant.

Effets lumineux à LED

Lorsqu’on le met sous tension, les LED s’éclairent de manière discrète. L’effet lumineux, plutôt épuré et joli, reste un élément de design discutable : certains trouvent que la lumière émise provoque une pollution lumineuse avec pour effet des reflets sur les écrans lors des phases sombres dans les jeux. On pourrait aussi parler de l’autonomie de la batterie, mais comme les LED peuvent être éteintes, le débat est clos, et chacun fera comme il le souhaite. Nous l’avons utilisé avec les LED allumées et la discrétion de l’éclairage n’a jamais été inconfortable visuellement, même dans la pénombre.

Connectivité

RF 2,4 GHz

Là encore, la filiale d’Harman a mis le paquet et propose une connectivité complète. La connexion principale, appelée “jeu”, est la connexion RF 2,4 GHz opérée par le dongle USB. Cette transmission est compatible avec les PC, les consoles Sony PlayStation et Nintendo Switch. On regrette l’impossibilité de le connecter via cette méthode aux consoles Xbox (et on se demande toujours pourquoi Microsoft n’élargit pas la compatibilité de son système sans fil audio). On notera la portée de cette connexion qui peut atteindre une dizaine de mètres et dont la liaison ne s’est jamais interrompue (contrairement au Bluetooth).

Le dongle de connexion sans fil 2,4 GHz est astucieusement livré avec un adaptateur USB-A. Sur le côté, le bouton pour synchroniser le casque avec le dongle est facile d’accès.

Bluetooth 5.2

La double connexion (Bluetooth et 2,4 GHz) permet de connecter le casque JBL Quantum 910 à 2 appareils simultanément, à savoir un PC et un smartphone. L’idée qui se cache derrière est de ne jamais avoir à retirer le casque, heureusement que le confort est au rendez-vous. En effet, vous pouvez être en train de jouer avec vos amis sur votre ordinateur et prendre un appel téléphonique dont la connexion se fait par Bluetooth. Grâce à deux molettes derrière l’oreillette gauche vous pouvez atténuer ou augmenter la balance de chaque canal. Mais vous pouvez aussi écouter de la musique depuis votre smartphone (ou tout autre source Bluetooth) tout en ayant le son du jeu diffusé dans le casque.

Filaire mini-jack 3,5 mm

JBL n’a heureusement pas oublié la connexion filaire et on peut imaginer une multitude de raisons : l’une d’elle semble être la possibilité de le raccorder à une console Xbox. Au-delà, le câble mini-jack reste toujours pratique pour de multiples situations et l’omettre aurait été une erreur. L’une des plus évidentes est bien sûr de pouvoir écouter une source qui ne dispose que d’une fiche mini-jack. L’autre est lorsque l’on est dans l’impossibilité de recharger la batterie du casque. On peut aussi noter que le casque fonctionne en mode passif, c’est-à-dire avec les batteries déchargées grâce à la connexion par câble mini-jack 3,5 mm.

Le casque gaming JBL Quantum 910 fonctionne en mode passif pour profiter de la bande son des jeux vidéo même lorsque la batterie est à plat.

Filaire USB

La principale fonction du câble USB n’est pas que pour la charge du casque, il permet aussi de faire transiter l’audio entre l’ordinateur et le casque JBL Quantum et ce, même pendant la charge. Il sera aussi nécessaire pour la mise à jour du firmware et pour la configuration du son spatial avec le micro de mesure.

En plus de servir à la charge, le câble USB du casque JBL Quantum 910 permet le transfert audio et la mise à jour du firmware.

Les fonctionnalités

L’application Quantum Engine

L’interface, non sans rappeler un design futuriste, est pratique et en français. Elle s’installe facilement et conduit l’utilisateur à travers un tutoriel succinct avant de vérifier les mises à jour disponibles. Elle permet d’activer les différents modes et fonctions du casque, de faire la procédure de calibrage, de régler un égaliseur et les LED et d’enregistrer des profils en fonction du jeu ou de l’utilisateur. On regrette de ne pas avoir accès à cette application sur smartphone pour bénéficier des réglages pour l’écoute via Bluetooth.

Le micro de calibration

L’application est aussi nécessaire pour calibrer le casque avec le micro fourni. Il vous faudra donc un PC pour réaliser ce calibrage et bénéficier de toutes les fonctions du casque. Encore une fois, la procédure est simple et prend 5 minutes à réaliser.

Ce petit micro se place dans l’oreille gauche puis dans l’oreille droite. Après quelques balayages de fréquences, le micro propose un réglage clé en main en fonction de votre morphologie. Vous pouvez ensuite enregistrer le profil et faire ainsi profiter plusieurs personnes d’un réglage calibré.

ANC

La réduction de bruit active (ANC) est très efficace et possède la particularité bienheureuse de ne pas altérer ou déformer le son. Il fonctionne efficacement contre les bruits de fond et les sons persistants comme une ventilation ou un aspirateur. Moins efficace sur les bruits de choc et les sons rapides, cette fonction reste très appréciable même dans un environnement moins bruyant puisqu’elle renforce l’immersion de l’écoute, que ce soit en jeu ou pour une écoute musicale. Un très bon point pour ce casque gaming JBL Quantum 910.

Son spatial 7.1 et DTS:X

De plus en plus de jeux sont développés avec l’idée de fondre ensemble les univers gaming et home-cinéma pour le plus grand bonheur des joueurs-cinéphiles. Les technologies et matériels qui étaient jusqu’alors séparés se voient poussés dans la même direction depuis la sortie des consoles Next-Gen. Alors, que vous soyez joueur occasionnel ou mordu de manette, ces modes pour casque sont de plus en plus les mêmes que pour les cinéphiles.

Suivi des mouvements de tête

Cette fonction ne nous a malheureusement pas convaincu autant que les autres. On imagine que les défis techniques pour mettre en place le suivi de mouvement de tête sont nombreux. Un certain manque de précision et quelques oppositions de phase ont été relevées. On ne peut pas dire que cela ne fonctionne pas, mais que les sensations sont moins évidentes, voire parfois étranges. Testé dans Fallout 4, le son n’a pas l’air de varier de beaucoup et quand cela est perceptible, c’est un peu dérangeant. Plus évidente sur un simulateur de vol, nous n’avons pas trouvé d’intérêt particulier à ce mode. Peut-être que certains apprécient cette utilisation et d’autres y sont moins sensibles. Il nous semble difficile de se faire une impression concrète sur ce mode tant la subjectivité joue un rôle important.

La Nintendo Switch est entièrement compatible avec le casque gaming JBL Quantum 910, tout comme les Playstation 4 et 5.

JBL Quantum 910 : spécifications clés 

  • Transducteurs dynamiques de 50 mm
  • Version Bluetooth : V5.2
  • Temps de recharge : 2 h
  • Autonomie avec éclairage RVB éteint : 39 heures
  • Autonomie en conversation avec uniquement le 2,4 GHz actif et RBA + éclairage RVB inactif : 44 h
  • Autonomie de lecture de musique avec uniquement BT actif et RBA + éclairage RVB inactif : 45 h
  • Autonomie de conversation avec uniquement BT actif et RBA + éclairage RVB inactif : 47 h
  • Directivité du microphone : unidirectionnel
  • Poids : 420 g

Voir toutes les caractéristiques du JBL Quantum 910

JBL Quantum 910 : mise en œuvre

Lorsque nous avons branché le casque pour la première fois, nous avons simplement inséré le récepteur USB dans le port d’un ordinateur sous Windows et le casque JBL Quantum 910 a fonctionné instantanément. Nous avons ensuite téléchargé l’application Quantum et quelques secondes plus tard nous pouvions suivre le tutoriel. Puis nous avons pu procéder à une mise à jour avant de nous lancer dans la calibration du casque grâce au micro fourni. 

Après avoir connecté le câble USB pour procéder à la mise à jour, nous avons entamé le calibrage avec le micro prévu à cet effet. La calibration a été simple et rapide et le casque a pu reconnaître les dimensions du porteur. Il s’agit d’une procédure nécessaire pour pouvoir se servir de la fonctionnalité du suivi de tête. Après nous être baladé dans les menus, nous avons simplement testé l’égaliseur sur des chansons que nous connaissons sur le bout des doigts depuis diverses sources comme Youtube et Qobuz, puis plus tard, sur les jeux où il se révèle être tout aussi efficace. Nous avons ensuite laissé cet égaliseur à plat puisque celui-ci sera utilisé en fonction des goûts de chacun. Nous pouvons simplement dire que les 8 bandes sont suffisantes pour permettre un réglage précis des différentes fréquences afin de s’accommoder à vos préférences personnelles.

Facile à mettre en œuvre, le casque gaming JBL Quantum 910 est compatible avec l’application Quantum offrant un tutoriel de prise en main et de nombreuses autres fonctions.

JBL Quantum 910 : nos impressions

Les E transducteurs de 50 mm signés JBL offrent un son ample, bien défini et une image stéréo améliorée, casque gaming oblige. En jeu, la magie de la spatialisation opère à son comble et les transducteurs arrivent sans peine à offrir des nuances dans tout le spectre du signal. S’ajoute à cela une excellente isolation passive qui supprime une grande partie des bruits ambiants pour nous plonger véritablement au cœur des actions du jeu. Immersion garantie !

Si vous êtes habitué aux casques Hi-Fi vous pourrez sans doute vous sentir un peu confus aux premières écoutes de ce casque qui ne base pas sa conception sur l’audiophile, mais la psychoacoustique et la spatialisation. Si, en revanche, vous êtes habitué aux casques gaming, vous risquez de prendre une belle claque sonore, que seuls les modèles gaming haut de gamme peuvent atteindre.

Mode jeu, utilisation gaming

Nous avons testé ce casque JBL Quantum 910 sur PC avec des jeux compatibles avec le son spatial 7.1 et le DTS:X. En premier lieu, nous nous sommes dirigés vers le type FPS avec Metro Exodus et Fallout 4, idéal pour ressentir tout de suite la spatialisation d’un jeu à la première personne. Nous nous sommes ensuite tournés vers de la course automobile et la simulation de vol pour ressentir l’immersion dans un cockpit. 

Spatialisation 7.1 et DTS:X

La signature sonore du mode 7.1 est très claire et brillante. Cela ne dénature pas beaucoup le son bien que les basses soient un peu plus en retrait qu’avec les autres modes. Mais cela s’explique simplement par le fait qu’un son grave se repère moins facilement dans l’espace qu’un son aigu, qui, par nature, est plus directif. En jeu, l’expérience devient plus réaliste, les sons se déplacent véritablement dans la bulle sonore qui nous enveloppe. Les effets tournent naturellement autour de l’auditeur et rendent l’expérience vidéoludique immersive à souhait. Encore une bonne note sur cet aspect.

Le casque gaming JBL Quantum 910 offre un son immersif grâce à la prise en charge du son spatial 7.1 et le DTS:X.

Avec du contenu compatible DTS:X, le casque JBL Quantum 910 prend encore une nouvelle dimension. Si la spatialisation n’est pas aussi précise que le 7.1 virtuel dans les jeux, elle n’en reste pas moins efficace. La différence entre les deux modes est la réactivité du 7.1 en jeu, meilleure que le DTS:X, bien qu’il puisse s’agir d’une latence du PC de test. Ce dernier nous a semblé en revanche plus équilibré dans la répartition des fréquences. Le dématriçage DTS est redoutable de précision et on redécouvre un ensemble du spectre bien tenu et bien articulé. Très prenant, avec des basses équilibrées et une bonne scène sonore, ce mode est pour nous la grande réussite de ce casque définitivement immersif.

Effets de spatialisation

À l’instar de l’application Audeze, JBL Quantum Engine propose des effets de spatialisation pour la mise en situation dans une pièce. Notre avis sera le même que pour la marque du fabricant californien : comme pour bon nombre d’amplificateurs, ces effets ne sont jamais très recommandables… 

Musique

Pour la musique, nous avons testé toutes les transmissions possibles : RF 2,4 GHz, Bluetooth et filaire. Nous avons principalement écouté de la musique certifiée Hi-Res (tout comme le casque) depuis la plateforme Qobuz. Que ce soit en filaire ou en 2,4 GHz les basses sont assez présentes par rapport à l’ensemble du spectre, sans trop prendre le dessus. Ce type de signature correspond au son des casques modernes et au son JBL, et encore plus pour les casques orientés gaming. Ce qui est à retenir est la très bonne restitution en mode Bluetooth. Le son est plus équilibré bien qu’on pourrait demander davantage d’aigus. On aurait apprécié que l’application Quantum Engine agisse sur la transmission Bluetooth ou qu’elle puisse être utilisée sur smartphone.

Le casque gaming JBL Quantum 910 offre une très bonne restitution en mode Bluetooth.

Films

Le rendu est excellent pour les films, surtout ceux dont la source peut être réglée sur DTS. La légère proéminence des basses, utile en jeu, est ici aussi un plus. Elle plonge l’auditeur dans l’ambiance du film pour une expérience tout aussi immersive. L’image stéréo améliorée est également très appréciable. On ressent vraiment bien le déplacement des objets sonores dans l’espace et les voix se détachent naturellement de la bande son.

JBL Quantum 910 : comparé à…

B&O Beoplay Portal

Le casque B&O Beoplay Portal est à la base le fruit d’une collaboration entre Microsoft et Bang & Olufsen. S’il combine l’aspect gaming à l’aspect Lifestyle d’une façon plus élégante que le JBL Quantum 910, son prix est deux fois supérieur. Et pourtant le JBL propose davantage d’options et de fonctionnalités pour le jeu. Les deux proposent les mêmes connectivités et donc l’utilisation de ces deux casques est quasi similaire. 

L’avantage considérable du casque danois, et dont JBL devrait s’inspirer, est une application de réglage sur téléphone toujours disponible. Comme le B&O est plus axé sur une utilisation à l’extérieur, on peut facilement comprendre la présence de cette application dont on regrette l’absence pour le JBL. Le deuxième point que nous devons attribuer à la marque danoise est son esthétique et le son un peu plus équilibré des transducteurs. Cela dit, en mode gaming, le B&O perd toute sa saveur sonore et l’utilisation de l’égaliseur devient indispensable. Le casque JBL offre davantage de fonctions et de compatibilité avec d’autres appareils, un son certes un peu en dessous du B&O mais constant et qui n’a pas à rougir du tout face à la concurrence danoise. Une grande victoire donc pour le dernier né de la marque aux trois lettres.

Mobius Audeze

Le casque gaming Audeze Mobius s’affiche à un prix deux fois supérieur, et le seul fait de les comparer entre eux, propulse le JBL Quantum 910 dans une catégorie supérieure. Si le match est bien sûr en faveur du Mobius, le JBL ne sort pas du ring sur K.O. En effet, toutes les fonctions proposées par le Mobius sont aussi présentes chez son challenger : son 3D, suivi du mouvement de tête, effets de spatialisation.

Les deux proposent une écoute équilibrée et satisfaisante que ce soit en jeu, pour un film ou sur de la musique. Le JBL prend des points avec la connexion 2,4 GHz et la possibilité de se connecter en Bluetooth en même temps, l’éclairage LED, le mode passif et une longueur des câbles appréciable. Le Mobius en revanche aura une écoute plus punchy avec ses 120 dB de pression maximum et plus précise grâce à des transducteurs Planar de 100 mm. La qualité de fabrication est aussi en faveur du fabricant californien, mais avec un prix deux fois plus élevé, c’est la moindre des choses. Le JBL Quantum 910 peut donc perdre le match la tête haute.

JBL Quantum 910 : pour qui ?

Dans l’ensemble, la fonction ANC et la qualité des différents aspects abordés plus haut font de ce casque un excellent choix. Il est idéal pour tous les gamers qui n’ont pas envie de changer de casque pour écouter de la musique ou regarder un film entre deux sessions de jeu. Le confort des coussinets et du bandeau promet de longues heures de jeu sans gêne, chauffe ou douleurs. Seul son design imposant l’empêche d’en avoir une utilisation en extérieur, mais il est tout à fait plausible que ce casque ne vous quitte pas de la journée si vous la passez à la maison.

Pour tous les gamers à la recherche d’un modèle polyvalent permettant aussi bien de regarder un film ou d’écouter de la musique, le casque gaming JBL Quantum 910 constitue une solution idéale.

JBL Quantum 910 : conclusion

Les habitués des casques Hi-Fi et professionnels trouveront le saut vers le casque gaming très déroutant, du moins au début. Les différents modes d’écoute (stéréo, spatial et DTS) possèdent des signatures sonores très différentes et s’appliquent bien dans leur domaine d’utilisation. La légère proéminence des basses colle au son moderne et actuel de l’ensemble des casques sortis récemment. Elles sont punchy et bénéficient d’une belle précision. On pourrait lui reprocher un léger manque d’aigus, mais à la réflexion ce n’est pas plus mal pour les longues sessions gaming : les fréquences aigues fatiguent plus vite et cela contribue au confort sur de longues durées. Les médiums profitent d’une bonne présence sans être métalliques ou trop appuyés. L’équilibre général est donc une réussite si on garde à l’esprit l’orientation gaming. 

L’équilibre général est une réussite si on garde à l’esprit l’orientation gaming du casque JBL Quantum 910.

Encore une fois, le manque d’une application se fait ressentir lorsqu’on veut simplement écouter une chanson depuis son smartphone et revigorer un peu les aigus. Difficile cela dit de le reprocher à un casque gaming. D’autant plus que l’écoute en Bluetooth est plus équilibrée qu’avec le dongle USB. 

Le micro relevable avec fonction sourdine est à la hauteur d’un bon micro électret. Il restitue les médiums de manière à ce qu’il puisse sortir d’une cacophonie vidéoludique, ce qui est un réel plus lors de raids avec beaucoup de joueurs ou simplement quand le jeu envoie beaucoup d’effets sonores. Nous ne pouvons que féliciter JBL pour cette nouvelle version de leur casque gaming avec la sortie de leur fleuron, le JBL Quantum 910. 

Nous avons aimé :

  • Le confort
  • Les fonctionnalités
  • La facilité d’utilisation
  • La cohérence sonore

Nous aurions aimé :

  • Une application de réglage sur smartphone
  • Un peu d’aigus en plus pour la musique

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.