Thorens TD124DD : retour vers le futur

0
872

C’est avec un grand plaisir que nous avons eu l’occasion de tester la platine à entraînement direct Thorens TD124 DD. Vendu 7999 euros sans cellule, cet imposant modèle haut de gamme à l’esthétique directement repris de la légendaire platine Thorens TD 124 est hautement paramétrable et suscitera sans le moindre doute la curiosité des audiophiles à la recherche d’une platine hautes performances à l’allure vintage. La Thorens TD124 DD apporte-t-elle un vrai plus à ce grand classique de la marque ?

Thorens TD124 DD lifestyle
La platine Thorens TD124 DD reprend l’esthétique vintage de la TD124 originale et conserve le niveau à bulle intégré ainsi que les sélecteurs de vitesse et de contrôle du bras.

La TD124 fut la toute première platine vinyle conçue par Thorens. Lancée en 1957, la Thorens TD124 connaît rapidement un grand succès et devient un classique de la marque réédité à plusieurs reprises. La version originale de la platine TD124 fait d’ailleurs toujours parler d’elle aujourd’hui parmi les collectionneurs. Nombreux sont les passionnés de la Thorens TD124 qui restaurent d’anciens modèles pièce par pièce pour redonner à la platine une seconde jeunesse. Cette platine à entraînement par courroie initialement vendue sans bras de lecture embarquait un plateau en fonte de 4,3 kg et offrait 4 vitesses de lecture plus un régulateur de +/- 3%. Elle était également dotée d’un système de démarrage et d’arrêt rapide, d’un stroboscope intégré pour la vérification de la vitesse de rotation du plateau, d’un niveau à bulle intégré, d’un bras remplaçable et d’une conception anti vibrations inédite qui en faisait à l’époque un modèle sans égal. Fidèle à la démarche empruntée avec les phonographes de salon, Thorens signe avec la TD124 une platine associant hautes performances et robustesse dont descend directement la platine TD124 DD (DD pour Direct Drive). 

Thorens TD124
Si la platine Thorens TD124 originale ne sort plus des usines de la marque depuis bien longtemps, ce modèle connaît toujours un franc succès auprès des audiophiles.

Aujourd’hui le catalogue de la marque se compose de platines vinyle, mais aussi de préamplis phono, d’outils et de produits d’entretien pour vinyle, de couvre-plateaux et de palets presseurs haut de gamme.

Thorens TD124 DD : packaging et accessoires

La platine vinyle Thorens TD124 DD est livrée dans un élégant et imposant carton noir décoré d’un phonographe et du logo Thorens en rouge. La platine est solidement maintenue en place par des blocs de mousse. Enveloppée dans une pochette en plastique et recouverte d’un cache en tissu, celle-ci est efficacement protégée contre les chocs ou les rayures pouvant survenir lors du transport. Livrée sans cellule, le carton de la platine Thorens TD124 DD comporte cependant deux contrepoids et un porte cellule au format ½”, ce qui permet de lui associer le modèle de votre choix sans restriction de poids. On déplore cependant l’absence de capot et de câble RCA. Il est donc fortement recommandé d’utiliser un câble RCA de qualité avec mise à la terre comme par exemple le NorStone Jura RCA

Accessoires Thorens TD124DD

On retrouve dans le carton de la platine vinyle Thorens TD124 DD :

1 platine vinyle Thorens TD124 DD
1 plateau en aluminium
1 couvre plateau en caoutchouc
1 alimentation Thorens TPN 124
2 contrepoids
1 clé Allen pour l’installation du contrepoids et du système d’antiskating
1 gabarit de réglage
1 guide utilisateur
1 certificat d’authenticité

Thorens TD124 DD : présentation

La platine Thorens TD124 DD est donc l’héritière directe de la toute première platine conçue par la marque. Elle remet le design et les technologies utilisés par son aïeule au goût du jour, notamment en apportant un nouveau système d’entraînement direct, un bras Thorens TP 124, une alimentation TPN 124, une nouvelle plinthe et des connecteurs XLR en plus des connecteurs RCA standard. Si la Thorens TD124 DD modernise un classique, elle conserve cependant une esthétique vintage qui séduira tous les amoureux d’électroniques rétro aux lignes arrondies et à la personnalité marquée. Autant le dire, la platine vinyle Thorens TD124 DD n’est pas conçue pour se fondre dans le décor. Bâtie comme un véritable tank, cette platine de 17 kg (sans le bloc d’alimentation) ne manquera pas d’attirer l’œil.

Thorens TD124 DD Neil Young
Avec son imposante plinthe et ses 17 kg, la platine Thorens TD124 DD bénéficie d’une excellente inertie.

La platine vinyle Thorens TD124 DD est constituée d’un lourd sous-châssis monté sur quatre pieds anti-vibrations. Cette structure hautement amortissante remplace la plinthe en bois de la TD 124 originale et sert de base au châssis monté sur quatre pieds en forme de boule réglables en hauteur. Le problème le plus souvent mis en avant avec les platines à entraînement direct est la présence de vibrations dues au moteur. Thorens s’est donc appliqué à relever ce défi et à développer la conception la plus inerte et amortissante possible. 

Support Thorens TD124 DD
Les pieds amortissants sont réglables en hauteur pour garantir une parfaite horizontalité.

La platine TD124 DD fait appel à un nouveau moteur Thorens 12 pôles à entraînement direct haute précision avec palier en Delrin. Ce puissant moteur permet un contrôle précis de la vitesse de rotation et résulte d’une conception pensée pour minimiser les vibrations indésirables. Le contrôle de la vitesse de rotation se fait facilement à l’aide d’un sélecteur 33/45 tours repris du design de la platine TD124 originale.

Sélecteur Thorens TD124 DD
Le changement de vitesse de lecture par sélecteur donne un charme rétro à la Thorens TD124 DD.

La connectique est constituée d’une sortie RCA traditionnelle accompagnée d’une borne de mise à la masse et d’un connecteur pour l’alimentation. La platine Thorens TD124 DD ne se contente cependant pas d’une connectique standard et tire son épingle du jeu en proposant une paire de connecteurs symétriques XLR. Un avantage qui permet de l’associer aux électroniques haut de gamme dotées de connecteurs idoines et de profiter pleinement de tout leur potentiel.

Thorens TD124 DD connectique
Parmi les ajouts au design d’origine de la platine Thorens TD124, on retrouve une paire de connecteurs XLR pour assurer une liaison symétrique avec les électroniques compatibles.

Petit plus et témoignage du caractère haut de gamme de la platine vinyle Thorens TD124 DD, celle-ci est accompagnée d’un certificat d’authenticité numéroté et signé mis en valeur dans une épaisse pochette rembourrée.

Thorens TD124 DD : spécifications clés

  • Platine manuelle
  • Entraînement direct
  • Contrôle électronique du bras de lecture
  • Plateau en aluminium
  • Pieds amortissants réglables en hauteur
  • Couvre plateau en caoutchouc
  • Anti-skating avec roulement en rubis
  • Alimentation séparée TPN 124
  • Type de bras : Thorens TP 124
  • 1x sortie RCA stéréo
  • 1x sortie symétrique XLR
  • 1x prise terre (masse)

Thorens TD124 DD : bras TP 124 et alimentation TPN 124

La platine vinyle Thorens TD124 DD est dotée d’un bras de lecture en J TP 124 que l’on retrouve exclusivement sur ce modèle. Ce bras de 232,8 mm de long avec roulement en rubis affiche une masse effective de 15 g et adopte un système d’anti-skating ultra précis. Pour faciliter la mise en place et le retrait en douceur de la pointe de lecture, le bras TP 124 est associé à un élévateur de bras de lecture électrique breveté. Très pratique pour placer le diamant sur le disque tout en douceur, ce mécanisme se montre pourtant longuet et bruyant et ne semble pas apporter de réel bénéfice par rapport à un levier standard. L’antiskating est géré par un poids associé à un roulement en rubis pour une précision accrue. Son installation se fait manuellement et relativement facilement, moyennant un peu de patience et de précision.

Bras Thorens TD124 DD
Le bras de lecture TP124 est doté d’un système d’anti-skating ultra précis avec roulement en rubis.

L’alimentation accompagnant la platine Thorens TD124 DD est un bloc TPN 124 que l’on retrouve notamment avec la platine Thorens TD1600 dont vous pouvez retrouver le test sur ce blog. L’alimentation est un élément crucial 

dans un système hi-fi, tout particulièrement avec une platine vinyle haut de gamme. La faible intensité du signal phono le rend particulièrement vulnérable aux interférences et une large alimentation séparée permet de garantir un fonctionnement stable de la platine ainsi qu’un faible niveau de bruit. En désolidarisant l’alimentation de la platine, Thorens s’assure donc de limiter les interférences électriques et mécaniques. L’écoute est ainsi plus claire, plus détaillée et la marge dynamique accrue. L’alimentation TPN 124 est également pensée pour alimenter cette dernière avec un courant de qualité, ce qui permet de réduire davantage les interférences électriques.

Platine et alimentation Thorens TD124 DD
L’imposante alimentation TPN 124 assure une alimentation stable et un courant propre pour s’affranchir du bruit causé par les interférences électriques.

Thorens TD124 DD : châssis réglable en hauteur

Le châssis de la platine Thorens TD124 DD est particulièrement bien pensé. Il part des bases posées par le modèle original et améliore cette structure pour supprimer efficacement les vibrations et garantir des conditions de fonctionnement optimales. En effet, la cellule d’une platine vinyle fonctionnant comme un puissant microphone, les vibrations et résonances sont amplifiées, créant ainsi de la distorsion et un bruit de fond qui affecte négativement l’écoute. 

Le lourd bloc inférieur repose sur quatre pieds amortissants pour assurer une base totalement inerte et est associé à une seconde partie montée sur quatre pieds amortissants réglables en hauteur. Ces pieds prennent une forme de boule en caoutchouc pour un amortissement optimal des vibrations. On retrouve sur la partie supérieure le sélecteur de vitesse de lecture, le bras, le sélecteur faisant office de levier pour le bras de lecture et un niveau à bulle intégré. Rappelons que pour garantir des conditions de lecture optimales, il est essentiel que la platine vinyle soit parfaitement horizontale. Le niveau à bulle et les pieds réglables permettent donc de facilement ajuster ce paramètre.

Cellule Ortofon SPU124
Le sélecteur de contrôle du bras de lecture permet d’abaisser délicatement ce dernier vers la surface du disque.

Thorens TD124 DD : mise en œuvre

Pour ce test nous avons associé la platine Thorens TD124 DD au préampli Thorens MM-008 et successivement aux amplificateurs Atoll IN200 signature et Cayin CS-55A KT88 par le biais de câbles RCA NorStone Jura. Les enceintes utilisées étaient des Focal Chorus 726 associées à l’ampli via des câbles Viard Audio Premium HD. Enfin, nous avons monté la cellule à bobine mobile Ortofon SPU 124. Notons que cette cellule est avant tout pensée pour être associée aux platines haut de gamme Thorens, tout particulièrement la Thorens TD 124 DD. Facile à installer grâce à son connecteur SME, nous avons fait appel à notre fidèle balance numérique Elipson pour régler rapidement la force d’appui.

Cellule Ortofon SPU 124
La cellule à bobine mobile Ortofon SPU 124 est un modèle haut de gamme spécialement conçu pour offrir une compatibilité optimale avec la platine Thorens TD124 DD.

Thorens TD124 DD : impressions d’écoute

Facile à prendre en main, la platine vinyle à entraînement direct Thorens TD124 DD surprend avant tout par sa transparence et sa rigueur. On se serait passé volontiers du système d’abaissement du bras motorisé à la fois lent et bruyant, mais une fois la pointe de lecture posée sur le disque, l’ensemble Thorens TD124 DD et Ortofon SPU 124 fait tout simplement des miracles. La platine s’affranchit du cliché du modèle à entraînement direct bruyant et tous les moyens mis en œuvre par Thorens pour amortir les vibrations et résonances ont clairement payé. Avec tous les styles écoutés, de la folk au metal en passant par le trip-hop, l’extraction des détails est saisissante. Tous les instruments sont détourés avec une grande clarté et les plans sonores sont étagés avec précision. La force de cette platine est avant tout de fournir un signal extrêmement précis et détaillé avec une coloration minimale, ce qui permet de profiter de la signature sonore de l’ampli et des enceintes. De manière générale, nous avons trouvé l’ampli Atoll plus énergique mais un peu sec et nous lui avons préféré le Cayin à tubes pour une écoute plus chaleureuse sans pour autant perdre en vitalité.

Grâce à sa reproduction sonore précise et rigoureuse, la platine Thorens TD124 DD donne l’impression que les instruments sont positionnés en face de nous. Ce sentiment nous a particulièrement frappé lors de l’écoute de l’album Once More ‘Round the Sun du groupe Mastodon pendant lequel on peut clairement distinguer la position des cymbales dans l’espace. 

Thorens TD124 DD & Atoll IN100 signature
Sur l’album Once More ‘Round the Sun, nous avons été particulièrement emballés par l’énergie, la spatialisation et la dynamique individuelle des instruments.

La marge dynamique de l’ensemble Thorens TD124 DD et Ortofon SPU est elle aussi remarquable et chaque instrument fait preuve d’une belle dynamique individuelle pour un effet extrêmement réaliste. Constat similaire avec des albums à l’instrumentation moins complexe où la voix prend la place centrale. Sur les albums Dummy de Portishead et Harvest de Neil Young, le chant se détache de manière claire et naturelle. On retrouve avec plaisir la texture si caractéristique des voix de Beth Gibbons et Neil Young.

Thorens TD124 DD & Caying CS55A
Associée à l’ampli hi-fi à tubes Cayins CS-55a KT88, la platine Thorens TD124 DD offre une reproduction sonore naturelle et chaleureuse.

Précise tout en restant musicale, la platine sait extraire les détails qui donnent du relief à la musique et s’efface sans être austère. Thorens parvient à proposer une platine à entraînement direct dotée d’une conception pensée pour garantir une reproduction sonore dénuée de bruit. Seule la présence d’un câble RCA haute de gamme avec mise à la masse lui fait défaut. 

Thorens TD124 DD : comparée à…

Les platines vinyle dans cette catégorie se font rares et autant dire que la concurrence directe à la Thorens TD124 DD n’est pas pléthorique. 

McIntosh MTI 100 : la McIntosh MTI100 est une des rares platines dans la gamme de prix de la Thorens TD124 DD. La comparaison est pourtant difficile car nous avons ici deux platines aux fonctions entièrement différentes. Véritable système vinyle tout-en-un, la platine McIntosh prend clairement la main en ce qui concerne les fonctions et la polyvalence grâce à son amplificateur intégré, sa sortie casque et son bornier pour enceintes. La Thorens TD124 DD est cependant loin devant en matière de performances musicales avec une reproduction sonore d’une précision et un sens de l’échelle que peu de platines peuvent atteindre. 

Thorens TD124 DD : pour qui ?

Si vous hésitez à vous procurer une TD124 originale mais que l’entretien inhérent aux modèles vintage vous retient, ou si vous êtes à la recherche d’une platine au design retro pour intégrer un système audiophile très haut de gamme sans plus jamais en sortir, la platine Thorens TD124 DD pourrait bien mettre fin à votre quête du Graal. Nous recommandons particulièrement de l’associer avec un ampli hi-fi à tubes pour retrouver toute la matière et la chaleur du vinyle.

La platine Thorens TD124 DD s’est montrée à l’aise avec tous les styles musicaux, des sonorités post-punk à la musique folk en passant par le metal et le trip-hop.

Thorens TD124 DD : conclusion

Difficile de ne pas tomber sous le charme de la platine Thorens TD124 DD. Thorens a mis les petits plats dans les grands pour ce modèle qui reprend la conception de sa toute première platine vinyle et la modernise avec beaucoup d’ingéniosité et de goût. La marque à su rester sobre et apporter des améliorations qui séduiront les amoureux du modèle original sans pour autant le dénaturer. 

Nous avons aimé :

  • La transparence
  • La précision du message sonore
  • Les réglages faciles et précis
  • La polyvalence

Nous aurions aimé :

  • Un câble RCA avec mise à la masse intégré
  • Un système d’abaissement du bras moins bruyant

Article précédentTechnics célèbre les 50 ans de la SL-1200 avec une nouvelle édition limitée
Article suivantSon-Vidéo.com célèbre le mois du vinyle
Amateur de disques vinyle et passionné d'obscurs sous-genres musicaux, mes préférences cinématographiques s'orientent vers les films d'horreur, des classiques Universal aux slashers et films fantastiques des années 80, ainsi que vers la période américaine d'Alfred Hitchcock. Côté matériel je privilégie une installation hi-fi épurée et sobre pour l'écoute de supports physiques et l'utilisation d'un ensemble DAC / écouteurs intra-auriculaires pour les plateformes de musique dématérialisée telles que Qobuz et Bandcamp.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.