Test : Yamaha MusicCast R-N803D

15
4057

test-yamaha-musiccast-rn803d-20

Test de l’ampli connecté Yamaha MusicCast R-N803D, équipé d’un DAC ESS SABRE 9006 compatible Hi-Res Audio, de fonctions de streaming et multiroom MusicCast, capable de délivrer 2×100 Watts dans des conditions hi-fi. Pour la première fois, Yamaha installe son système d’autocalibration par microphone Yamaha YPAO RSC dans un ampli hi-fi. Argument marketing ou réel atout ?

Yamaha MusicCast R-N803D : conception

Le Yamaha MusicCast R-N803D est directement dérivé des amplis home-cinéma de la gamme Yamaha Aventage. Sa puissance de 2×100 W sous 8 Ohms est d’ailleurs équivalente à celle du Yamaha MusicCast RX-A870, dont il partage le gabarit et le poids. Il bénéficie d’un châssis optimisé ToP-Art et de composants spécifiquement conçus pour les applications hi-fi. Le 803 est un ampli de classe AB avec un gros transformateur EI et une capacité de filtrage de 11 000 µF environ. Sur le papier, cet ampli doit pouvoir s’entendre avec toute enceinte compacte et les colonnes de taille moyenne (2 ou 3 voies).

Le gros transformateur du Yamaha MusicCast R-N803D, à gauche sous le capot de l'ampli.
Le gros transformateur du Yamaha MusicCast R-N803D, à gauche sous le capot de l’ampli.

Yamaha MusicCast R-N803D : design et fonctionnalités

Le Yamaha MusicCast R-N803D a des allures rétro, avec ses boutons carrés et ses potentiomètres rectangulaires. S’il n’est pas équipé d’un vumètre à l’ancienne, cet ampli propose de gérer deux paires d’enceintes (A/B) simultanément. Outre des réglages de tonalité (grave/aigu), on trouve un loudness variable. Ce procédé d’égalisation renforce les basses et hautes fréquences tout en réduisant la présence des fréquences médiums. L’équilibre entre les trois registres est donc variable. L’intérêt de ce loudness variable est de favoriser finement la perception des basses et hautes fréquences à faible volume.

test-yamaha-musiccast-rn803d-00

L'ampli Yamaha MusicCast R-N803D est livré avec un microphone de calibration YPAO, une antenne FM/DAB filaire, un câble d'alimentation et une télécommande avec piles.
L’ampli Yamaha MusicCast R-N803D est livré avec un microphone de calibration YPAO, une antenne FM/DAB filaire, un câble d’alimentation et une télécommande avec piles.

Yamaha MusicCast R-N803D : calibration YPAO

Le gros atout de l’ampli connecté Yamaha MusicCast R-N803D, c’est sa calibration automatique des enceintes. Hormis quelques rares amplis hi-fi haut de gamme (Lyngdorf), l’autocalibration n’est disponible que sur les amplis home-cinéma. En effet, la multiplicité des enceintes dans la pièce d’écoute entraînant bien souvent des interactions et des accidents acoustiques, une mesure au microphone et une correction en amont du signal permet d’améliorer la restitution. Yamaha a donc décidé d’équiper le Yamaha MusicCast R-N803D du procédé Y.P.A.O et un microphone est ainsi fourni. Il suffit de le connecter à la face avant de l’ampli et de suivre les indications sur son écran LCD.

test yamaha musiccast rn803d
Le microphone Yamaha YPAO.
test yamaha musiccast rn803d
Le microphone de calibration YPAO doit être connecté en façade de l’ampli. La procédure de calibration démarre alors automatiquement après la validation de l’utilisateur.

Nous avons réalisé la calibration YPAO sur les enceintes Elipson Prestige Facet 8B ainsi que les Focal Chorus 615.

L’ampli émet alors au travers des enceintes gauche puis droite une succession de bruits roses d’intensité croissante, puis des sons sinusoïdaux du grave à l’aigu, captés par le microphone placé au point d’écoute. On est ensuite invité à sauvegarder la mesure afin d’appliquer la correction acoustique. La différence « avant-après » est manifeste. Moins de médium, moins d’aigu, plus de grave (notamment de haut-grave) et une modification sensible de la phase acoustique. Le genre de balance qu’on aime, ronde, généreuse, rassurante et pour autant précise. Les voix humaines étaient toutefois moins centrées, plus diffuses dans l’espace.

Yamaha MusicCast R-N803D : sources d’écoute possibles

L’ampli Yamaha MusicCast R-N803D est équipé d’entrées analogiques ligne et phono MM. Toute source analogique peut donc y être connecté : lecteur CD, lecteur de cassettes, tuner FM, platine vinyle avec ou sans préampli RIAA intégré. Son tuner analogique (FM) et numérique (DAB) permet l’écoute de toutes les radios hertziennes. La partie FM est particulièrement sensible et offre une très bonne qualité de réception, avec l’antenne filaire fournie, tandis que la section numérique (DAB) ne nous a pas permis d’écouter la moindre radio RNT.

Yamaha MusicCast R-N803D
La face arrière du Yamaha MusicCast R-N803D.

Les entrées numériques optiques et coaxiales (4 en tout) peuvent être connectées à un téléviseur UHD (mode PCM stéréo à activer obligatoirement sur le téléviseur), à une Box Internet ou toute source équipée d’une sortie audio numérique. C’est le DAC ESS Sabre ES9006 intégré qui prend alors en charge la conversion numérique-analogique du son.

Le port USB en façade permet de connecter une clé USB ou bien un iPhone et d’en écouter les fichiers audio. Depuis une clé USB, tous les formats audio courants sont supportés, notamment FLAC (jusqu’à 24/192) et DSD (fichiers DSF).

Le contrôleur Bluetooth intégré à l’ampli Yamaha R-N803D permet la réception de la musique depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable par exemple. Le codec aptX n’est pas supporté. En revanche, le contrôleur Bluetooth est bi-directionnel, ce qui permet d’écouter la source jouée par l’ampli sur un casque Bluetooth. Très pratique pour écouter la télévision par exemple.

Yamaha MusicCast R-N803D : streaming audio

C’est évidemment le point fort de cet ampli. Pour rappel, le streaming audio consiste à écouter des fichiers audio ou des services de musique, par le biais d’un réseau domestique. Il est alors nécessaire d’utiliser une application mobile de contrôle de l’amplificateur, afin d’exploiter l’interface bien pratique que constitue l’écran d’un smartphone ou d’une tablette. L’application mobile Yamaha MusiCast permet ce streaming audio, depuis de nombreuses sources : mémoire du smartphone, serveur audio domestique (logiciel de partage DLNA sur ordinateur, NAS), mais aussi les services de streaming que sont Deezer, Spotify (protocole Connect compris), Qobuz et Tidal, sans oublier les radios Internet. Manque à l’appel le service de musique en ligne Google Play Musique.

test yamaha musiccast rn803d
L’ampli Yamaha MusicCast R-N803D connecté à notre réseau domestique, l’app Yamaha MusicCast n’a eu aucun mal à le détecter et à le configurer.

Yamaha MusiCast n’est pas seulement le nom de l’application de contrôle de Yamaha, c’est aussi celui d’une technologie de streaming multiroom. Ainsi, l’application de contrôle Yamaha permet de diffuser une même musique simultanément sur l’ampli Yamaha MusicCast R-N803D et tout autre diffuseur Yamaha MusicCast (amplis connectés, amplis home-cinéma, enceintes sans fil, barre de son, etc.). Ces diffuseurs sont associés à une pièce d’écoute et il est possible de créer des groupes d’appareils.

test-yamaha-musiccast-rn803d-13
Toutes les sources du Yamaha MusicCast R-N803D peuvent être écoutées avec un casque Bluetooth. Il suffit d’associer ce dernier par le biais de l’app Yamaha MusicCast.

Yamaha MusicCast R-N803D : AirPlay mais sans Chromecast Built-in

La technologie AirPlay avec un iPhone, un iPad ou un ordinateur Apple permet également l’écoute en streaming. Dans ce cas, la résolution audio est limitée à 16 bits / 44,1 kHz (qualité CD sans perte) et il suffit de tapoter sur l’icône AirPlay dans n’importe quelle application musicale iOS pour choisir l’ampli Yamaha MusicCast R-N803D comme diffuseur. On évite donc d’utiliser l’application Yamaha MusicCast, mais l’on se prive des fonctionnalités multiroom (écoute simultanée sur plusieurs appareils). Comme nous l’indiquions plus haut, Google Play Music n’est pas supporté par l’ampli Yamaha MusicCast R-N803D. Alors que certains fabricants font le choix d’intégrer la technologie de streaming de Google en plus de leur propre technologie, Yamaha n’a pas (encore) franchi la pas. Exit donc avec cet ampli la possibilité de tapoter depuis toute application audio Android sur l’icône Chromecast pour écouter de la musique. Reste la possibilité, évidemment, de faire l’acquisition d’un Google Chromecast et de le connecter à l’une des entrées numériques du Yamaha MusicCast R-N803D.

test yamaha musiccast rn803d
Le Yamaha MusicCast R-N803D pendant la mise à jour de son firmware.

Yamaha MusicCast R-N803D : impressions d’écoutes

Nous avons associé le Yamaha MusicCast RN-803D aux enceintes Elipson Prestige Facet 8B et aux enceintes Focal Chorus 615. Le câble utilisé était le Norstone Skye MC. L’ampli a été mis à jour au début du test, par le biais d’une liaison câblée Ethernet.

test yamaha musiccast rn803d
L’interface de l’app Yamaha MusicCast.

La restitution se distingue par une neutralité appréciable, une vivacité de tous les instants et un registre médium riche. Cette exploration méticuleuse des fréquences médiums ne nuit toutefois pas à l’harmonie d’ensemble du message sonore et favorise par ailleurs une spatialisation d’ampleur. Le registre aigu est très doux et favorise ainsi une profondeur de scène convaincante. La largeur de la scène n’appelle aucune critique. Le 803D est un ampli mesuré dans ses écarts dynamiques et il préserve ainsi en permanence la cohérence du message musical, notamment à volume soutenu. Nos écoutes de fichiers audio FLAC 24/96 tout autant que l’écoute de la radio FM ont démontré que l’ampli est à l’aise quels que soient la source et les types de musiques. Les cordes (guitares sèches, violon) sont vraiment bien timbrées et le sens du timing de l’ampli sert autant les instruments à vents.

Comparé à :

Yamaha R-N602 : les signatures sonores sont très similaires, l’ADN des deux amplis est le même. Les différences se situent dans les détails, avec une sérénité supérieure pour le 803, que nous trouvons mieux cadencé et plus rapide dans le grave, mais aussi plus transparent dans le médium. Le Yamaha MusicCast R-N803D dispose de la calibration YPAO.

Conclusion

Nous avons aimé :

  • Le médium riche et transparent
  • La calibration YPAO RSC
  • La multiplicité des entrées
  • Le Bluetooth bi-directionnel

Nous aurions aimé :

  • Un Chromecast built-in
  • Une refonte de l’app mobile désormais vieillissante

Plus aéré et autoritaire que son petit-frère le Yamaha R-N602, l’ampli connecté Yamaha MusicCast R-N803D lui fait clairement de l’ombre et s’impose comme un choix de raison, tant l’écart de tarif est loin d’être abyssal. Son autocalibration constituera un vrai plus dans les pièces de vie à l’acoustique complexe.

MusicCast_980x260

15 COMMENTAIRES

  1. Un grand merci pour cet article.
    J’ai récemment écouté dans un auditorium des klipsch 280f qui m’ont scotché. Je suis donc à la recherche d’un ampli qui fasse également lecteur réseau. Il me semble que celui-ci comme le DRA-100 réponde à mon besoin. Mais qui sera le meilleur pour piloter les klipsch? Enfin vous parler d’une application vieillissante, comment se passe l’indexation de ma bibliothèque (+ de 10000 titre), vaut-‘il mieux les mettre sur un NAS, un disque externe, une clef, etc…

    Merci d’avance de votre retour?

    • Pour ces enceintes vous avez tout de même 2 paires de 20cm à gérer, personnellement je prendrais plutôt cet ampli de 100W que le DRA-100 et ses 35W…

  2. bonjour, pouvez vous nous dire si il s’agit de la DAB ou DAB+ et avez vous une idée sur le fait que vous n’avez pas pu écouter la RNT. merdi

    • Il s’agit bien de DAB+ : c’est indiqué avec un logo sur la façade de l’ampli.
      Si le test n’a pas permis d’écouter le moindre radio numérique, c’est très probablement parce qu’il a été effectué dans une zone où celle-ci n’est pas encore déployée.

  3. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ce test.
    J’ai actuellement des Elipson Prestige Facet 14F.
    Pour un usage essentiellement musical, conseilleriez-vous plutôt le NAD C338 ou le Yamaha R-N803?
    Mes écoutes sont principalement du Deezer et du Vinyle.

    Cordialement.

  4. Bonjour,

    Est-ce que la sortie subwoofer de cet ampli est filtrée ? Puis-je choisir la fréquence de coupure à envoyer aux colonnes dans le cas d’un système 2.1 ?

    Merci,

  5. Bonjour merci beaucoup pour ce test précieux
    Après un conseil expérimenté d’un vendeur son vidéo.com j’ai marié cet ampli avec une petite paire d’elipson 14 f !!!!
    Je retrouve beaucoup de plaisir à écouter mes vieux CD j’avais abandonné la hi fi quelques temps pour des questions de budget
    Cette semaine j’ai offert à mon ampli un lecteur CD Marrantz 5005 , il méritait peut-être un peu plus haut en gamme mais je n’avais pas le budget , je me suis dit que ce serait beaucoup mieux que le drive de mon lecteurs Blu-ray
    Il me vient cependant une petite question technique
    est-ce qu’il sera bénéfique de garder une liaison analogique entre le lecteur et l’ampli ou alors préférer une liaison numérique pour laisser l’ampli et ses DAC faire le travail
    Merci beaucoup pour le retour
    Karim

  6. Bonjour,
    Pour l’instant j’ai un ampli yamaha A 760 des années 80 avec une paire de Audio Référence La 55. Pensez vous que le RN 803D pourrait convenir sur ces enceintes. Le A760 fonctionne très bien mais pas de télécommande et bien sur pas de possibilité multicast .

    Merci

    Yves

  7. Bonjour
    Que pensez vous de l’association de cet ampli avec des enceintes FOCAL ARIA 926 ?
    Ou bien le YAMAHA R N602 pourrait être suffisant ?
    Merci pour cette belle étude et votre réponse à ma question.
    Jean-Marie

    • Bonsoir,
      je suis équipé avec des Focal Aria 926 + ampli Yamaha R-N803D: l’association marche bien (et d’autant mieux après un rodage des enceintes sur une cinquantaine d’heures); je pense personnellement que le R-N803D est mieux adapté (surtout si votre pièce d’écoute est grande, comme c’est le cas pour moi-le salon fait à peu près 45 m2), car les Aria 926 peuvent accepter de la puissance.

      remarque: ma salle d’écoute donne un son relativement sec et tirant sur le haut médium et aigu (en raison de baies vitrées situées sur une longueur de 5 m et à une distance de 1.5 m derrière les enceintes) : pour rééquilibrer le niveau de grave, j’ai ajouté un caisson de basse (TRIANGLE Thetis 320- de 250 w) relié sur la sortie Subwoofer de l’ampli (merci Yamaha pour la connectique), cela a l’avantage de ne pas trop solliciter les boomers des Focal, et de laisser les enceintes travailler sereinement depuis le haut grave jusqu’à l’aigu.

      Pour les réglages avec le système YPAO de YAMAHA (paramétrage acoustique et égalisation avec le micro fourni), le son est plus neutre et mieux défini avec (en particulier sur les voix).
      Pour des musiques plus contemporaines (rock) et si vous aimez les basses , vous pouvez désactiver le système YPAO (c’est très simple avec la télécommande): vous gagnez en dynamique et en impact sur les basses

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.