Test : B&W 606

71
13912
  • 97
    Partages

Avec l’enceinte compacte B&W 606, Bowers & Wilkins renouvelle sa fameuse série 600. L’entrée de gamme du fabricant britannique hérite désormais des technologies premium Nautilus et Continuum. Des noms prestigieux, qui faisaient jadis les lettres de noblesses d’enceintes au tarif estomaquant. En 2018, le fabricant britannique a décidé de démocratiser un peu plus son savoir-faire…

Test B&W 606

La B&W 606 est une élégante compacte, au style sobre mais raffiné. Notre modèle de test arbore une robe blanc mat, avec une texture finement grainée. Le haut-parleur principal à la teinte gris métal dispose d’un cerclage de même teinte que la caisse, tandis que le tweeter est dissimulé par une grille incurvée en aluminium brossé. Chaque enceinte est livrée avec une grille aimantée en tissu acoustique gris souris. Cette enceinte se destine à une utilisation hi-fi, avec tout amplificateur de qualité, ainsi qu’en home-cinéma. Elle gagne dans ce cas à être associée à l’enceinte centrale B&W HTM6 et aux petites B&W 607 pour la scène surround latérale et arrière.

B&W 606 : ruissellement technologique

La nouvelle gamme d’enceintes B&W 600 Series est-elle sur le point de rebattre les cartes au cœur de l’offre hi-fi et home-cinéma ? Alors qu’on peut constater une hausse exponentielle du prix de certains produits technologiques, le fabricant britannique joue la carte de « plus pour moins cher ». Cette démarche de ruissellement technologique des gammes prestigieuses vers l’entrée de gamme permet à la technologie Continuum de s’inviter sur toutes les enceintes 600 Series. Et surprise, pour la première fois les haut-parleurs Continuum sont utilisés pour les basses fréquences.

Test B&W 606
Le haut-parleur à membrane Continuum de l’enceinte B&W 606. Le jaune, c’est terminé chez B&W ?

B&W 606 : membrane Continuum

Notre petite enceinte B&W 606 est la seconde compacte de la gamme. Directement dérivée de la B&W 607, elle s’en différencie par un haut-parleur Continuum de 16,5 cm de diamètre, au lieu de 13 cm. Si la formule de la membrane Continuum est gardée secrète, celle-ci présente des caractéristiques tout à fait inhabituelles pour un haut-parleur chargé de reproduire les fréquences médiums.

Contrairement aux membranes Kevlar de la précédente série 600 ou même des modèles concurrents, la membrane Continuum est souple.

Son maillage métallique se courbe ainsi facilement sous une légère pression digitale.

Test B&W 606
Au fond et au travers de l’event FlowPort, l’arrière de la membrane B&W Continuum.

B&W 606 : le son libéré

L’objectif de B&W est donc clairement d’amortir au maximum les vibrations parasites afin de préserver l’intégrité et la clarté du message sonore. De plus, le tressage de la membrane n’est pas très serré et l’on voit au travers de celle-ci, par le biais de l’évent arrière. Autrement dit et bien que la marque reste discrète sur les propriétés de sa technologie, il semble que l’onde arrière générée par le haut-parleur le traverse, pour parvenir jusqu’à l’auditeur.

Test B&W 606
L’enceinte B&W 606 dispose d’un double bornier à vis, compatible avec la bi-amplification.

B&W 606 : bass-reflex Flowport

L’enceinte compacte B&W 606 dispose d’une charge bass-reflex, qui permet à son haut-parleur de 16,5 cm de reproduire les basses fréquences avec plus de rendement, pour équilibrer la signature sonore de l’enceinte. Logé dans la face arrière, le résonateur est un modèle à évent FlowPort. Évasé et jonché de petite cavités, l’évent augmente et regule la célérité de l’air, tout en supprimant les bruits d’écoulement à fort volume.

B&W 606 : tweeter Nautilus

La cerise sur le gâteau de la B&W 606 est sans nulle doute son tweeter à double dôme en aluminium, avec chambre arrière Nautilus. Cette technologie qui a fait ses preuves permet en oeuvre un tube conique à l’arrière du dôme, afin d’absorber l’onde arrière et réduire drastiquement la distorsion. Le tweeter intègre des intercalaires en gel afin de préserver ses dômes de toute vibration parasite. Mieux encore, la grille de protection est elle-même montée sur un support visco-élastique. Mais que reste-t-il aux modèles haut de gamme ?

Test B&W 606
Le tweeter à double dôme et charge Nautilus de l’enceinte B&W 606.

B&W 606 : caisse et filtrage

L’ébénisterie de l’enceinte B&W 606 est réalisée en MDF, avec une structure interne classique. L’enceinte ne dispose que de peu d’amortissement textile interne, et les haut-parleurs sont d’ailleurs visibles au travers de l’évent. Le filtrage passif est conventionnel, réalisé néanmoins avec des composants électroniques de qualité. La différence avec les gammes supérieures repose par exemple sur ces aspects (parois non parallèles, façade double peau, composants triés, etc.).

Test B&W 606

B&W 606 : impressions d’écoutes

La B&W 606 est une enceinte très expressive, enjouée même, agréable à écouter avec tout type de musique (rock, jazz, électro…). Sa restitution se caractérise par un registre médium organique, libéré, foisonnant des détails. La 606 installe dès les premières notes une relation de plaisir avec l’auditeur, plutôt surpris d’être si bien servi par une enceinte d’entrée de gamme. Il y a du punch à tous les étages avec cette petite B&W, alerte du grave à l’aigu. Les trois registres de fréquences sont bien intégrés, sans accident tonal.

L’enceinte B&W 606 n’est sans doute pas la plus neutre, mais une indéniable magie opère.

La scène sonore la plus vaste est obtenue sans diriger les enceintes vers le point d’écoute : le sweet spot est alors confortable. La scène se caractérise par sa largeur, plus marquée que sa profondeur. La phase acoustique est rigoureuse, avec des voix bien centrées. Les amoureux de riffs de guitare autant que d’ambiance cinéma atmosphérique seront servis avec cette enceinte. La B&W 606 donne envie de pousser le volume et de se laisser guider.


  • 97
    Partages

71 COMMENTAIRES

  1. On avait vu déjà avec les Monitor Audio Studio que l’emploi bout à bout de technologies issues des gammes supérieures pouvait laisser l’auditeur averti sur sa faim, faute d’une cohérence globale dans leur combinaison.
    Peut-on ici être sûr que les B&W 606 sont meilleures à l’écoute que les 685 S2 par exemple ? Quelle garantie que le fabricant n’est pas en train d’essayer d’écouler à travers cette nouvelle mouture des transducteurs qui lui restaient sur les bras faute d’un marché suffisant pour ses modèles haut de gamme ?

    • Bonnes questions :). B&W emploie de nouveaux HP sur cette série 600. Les 13 et 16 cm Continuum à membrane demi-rouleau n’existent sur aucune autre gamme à ma connaissance. Il y a bien des HP Continuum sur les séries 700 et 800, mais ce sont des HP de médium exclusivement, avec des diamètres et des suspensions différentes. Les 13 et 16 cm Continuum de la série 600 ont clairement été développés pour cette gamme et leur application est totalement différente des modèles FST des séries 700/800, puisqu’ils sont chargés en bass-reflex et utilisés bien plus bas en fréquence.
      Ensuite, est-ce que la 606 sonne mieux qu’une 685 S2 ? C’est une question de goût : la 606 est moins « engoncée », plus rageuse (mais avec contrôle). Sur les modèles de l’ancienne série 600, il y avait du Kevlar un peu partout, à l’ancienne, et cela donnait avec certains amplis un son un peu trop sec, je trouve, dans le médium. Avec cette série 600, c’est plus ouvert, plus organique. J’ai vraiment aimé l’enceinte, alors que je ne m’y attendais pas.
      Quant à Monitor Audio, on parle des compactes Studio ? Effectivement, c’est la même démarche, on prend un HP utilisé dans le médium sur une enceinte haut de gamme et on l’utilise chargé différemment dans une compacte (et le résultat était quelconque). Sauf que Monitor Audio a pris exactement le même HP, sans changer quoique ce soit. B&W a utilisé une techno de membrane, mais a pondu de nouveaux HP, avec une suspension spécifiquement élaborée pour la charge bass-reflex (tout du moins pour être chargé par un volume d’air important).

  2. Bonjour,

    Je possède depuis des années une Denon DM37 puis 39 (avec les enceintes fournies à chaque fois) et j’ai toujours été enchanté de ce mélange pour la musique et les films.

    Je souhaite monter un peu en gamme et je me pose la question de prendre des B&W 607 (les plus petites donc) avec un ampli soit Marrantz PM6006 ou alors un Denon Ceol RCD-N9 / Marrantz M-CR610.

    Je ne sais pas ce qui est mieux niveau qualité de son et facilité d’utilsation sachant que pour l’instant ma Denon est reliée en optique à la TV qui est, elle-même, reliée en HDMI à une box android, reliée à un NAS.

    Merci de vos conseils 🙂

    • Marantz pm 6006. Dans les autres cas de figure vous risquez une déception en venant d’un ampli « chaud » comme le DM37/39 et il vous faudra sans doute un temps d’adaptation.
      Et même dans l’absolue , le pm6006 joue dans une autre catégorie que les ceol n9 et mcr610 (qui ont toutefois plus de connectivité).

  3. Et pour un bon compromis vers les 1000€ (mais discret !), pensez-vous à d’autres possibilités ?
    Les Kef LSX, j’ai déjà entendu les LS50 Wireless, c’est super mais le double du prix (et qui des basses …)
    Merci

  4. Bonjour à tous – quelqu’un a-t-il déjà connecté les B&W 606 a un ampli Cyrus 1 (mission) – j’avais des minipod Blueroom quand elles sont sorties en 98 je crois – la marque est maintenant rachetée par Scandyna – le son me plaisait pour la musique électronique et les HP étaient de B&W – Peut être un peu nostalgique, je cherche à retrouver ce son – j’en appelle à vos expériences

    D

  5. Ces enceintes seront elles correctement drivée avec un Cambridge Audio 550A ? Je possède des MA Bronze 2 pour l’instant et je leur trouve un mande de précision dans l’aigu et de punch dans le médium.

    • Il n’y a pas vraiment de distance minimale. En laissant l’enceinte trop proche du mur, celui-ci peut modifier sa réponse en fréquence et restreindre aussi la profondeur de la scène. En général, 30 à 50 cm de distance sont profitables. Mais garder l’enceinte près du mur et/ou d’un coin peut renforcer les basses fréquences, et cela peut selon l’acoustique de la pièce être profitable. Le mieux est de tester différentes positions et de choisir selon ses goûts.

  6. Bonjour,
    Je possède actuellement un ampli continental Edison PA 9909 une sorte de clone du Sanyo DCA-411 (que je vais surement changer à l’avenir car ce n’est pas du très haut niveau). Je voudrais quand même savoir si ces enceintes se corréleront bien à cet ampli en terme de puissance et de rendu ?

    Merci d’avance pour la réponse !

    • Bonjour,
      Concernant la puissance, cet ampli délivre 2 x 45 watts, ce qui est suffisant pour alimenter correctement ces enceintes.
      Difficile par contre de se prononcer sur le rendu sonore sans avoir fait d’écoute…
      Si le rendu sonore avec les B&W 606 ne vous convient pas, vous pouvez retourner les enceintes et vous les faire rembourser dans les 15 jours qui suivent l’achat.

  7. Bonjour,
    la position par rapport au mur est elle importante ? Le fait de les poser en type « bibliothèque » ne risque t’il pas de gêner l’évent de bass ? Faut il utiliser des mousses pour limiter ces effets?

    • Comme l’a très justement fait remarquer Tristan en réponse à une précédente question, en laissant l’enceinte trop près du mur, sa réponse en fréquence risque d’être modifiée et la profondeur de la scène sera moindre. Il est généralement recommandé de décoller les enceintes de 30 à 50 cm du mur arrière. Cependant, le fait de placer l’enceinte près du mur et/ou d’un angle de la pièce renforce généralement les basses fréquences. Il est donc judicieux d’adapter la position des enceintes selon l’acoustique de la pièce. Il faut idéalement tester plusieurs emplacements en faisant des écoutes comparatives pour trouver celui qui convient le mieux. Si vous placez les enceintes contre le mur ou dans un angle par nécessité et que le niveau de grave s’en trouve trop accentué, les mousses pour obstruer l’évent peuvent corriger cela.

  8. Bonjour, je suis à la recherche d’un ampli pour ces enceintes. Quel ampli s’associera le mieux avec? Quid de yamaha R-N602 ou 803? Merci d’avance pour la réponse!

    • Les Yamaha RN602 et 803 sont de bons amplis capables de piloter ces enceintes sans problème. Le 803 est mieux mais coûte plus cher aussi. Vous pouvez trouver leurs tests respectifs sur ce blog pour vous faire une idée.

  9. Bonjour,

    Je suis équipe d’un Marantz PM6005 avec des Paradigm Atom V7. Une de mes enceintes a perdu ses basses, je cherche donc à me rééquiper.

    Comment se comparent les B&W 606 avec des Dynaudio M10 ? Elles sont à peu près dans le même budget et j’ai été impressionné par les Dynaudio M20, qui sont seulement un peu plus de coffre.

    Sinon, je lorgne sur des ATC SCM7…mais c’est un tout autre budget, et je doute que le marantz PM6005 puisse les alimenter.

    Merci d’avance pour votre aide !

    • Les Dynaudio et les B&W ont une signature sonore assez différente. Les M10 ou M20 sont très équilibrées, solides dans le grave lorsque l’ampli est capable de fournir beaucoup de courant. Les B&W 606 sont plus sèches dans le bas du spectre, mais plus organiques dans le médium – le HP Continuum est assez surprenant pour cela.

      • Merci pour le retour ! Je privilégie le naturel, du coup je m’orienterais plus vers des m10. Les m20 sont trop grosses pour mon salon.

        Un retour éventuel sur des ATC SCM7 ?

  10. Bonjour, je viens de revendre des vielles B&W DM603 que j’avais dans 5.1. A l’arrière j’ai des B&W 601 S2 et une centrale B&W b&w cc6 s2.. Caisson B&W ASW608.

    J hésite donc pour remplacer les 603 entre des 685 S2, des 606 ou des 684s2…

    La pièce fait une 25-30m2 et la manière dont est positionné ma TV, entre les enceinte principale et le canapé…il t’a pas une grande distance (-2m)

    ampli Yamaha Rx-675

    Merci d’avance

    • Vu la configuration de la pièce, que la centrale est un modèle à HP Kevlar, les B&W 684 S2 me semble le meilleur choix. Si vous optez pour des compactes, vous perdrez en ampleur de scène. Si vous optez pour les nouvelles 603 à membrane Continuum, vous casserez la cohérence tonale de la scène frontale, et dans l’absolu un tel choix « obligerait » à changer aussi la centrale. Or comme vous ne l’avez pas vendu, j’imagine qu’elle vous va ? 684 S2 semble le choix de raison, même si les HP sont de moindre diamètre que vos anciennes colonnes. Dans 35-30 m2 avec un caisson en appui, aucun problème. Vous allez certainement gagner en précision grâce aux plus petits HP des 684.

  11. Bonjour,

    J’ai un budget de moins de 1000 euros pour changer mes enceintes, après pas mal de recherche j’hésite encore beaucoup entre ces B&W 606 et les Quad S-2. Avez-vous eu l’occasion de les comparer ? Qu’en pensez-vous ?

    Merci

  12. Les 606 sont au-dessus de mon budget mais je m’intéresse de près à sa petite soeur, la 607. Irait-elle bien avec le Marantz CR612 ? Par rapport aux Elipson prestige Facet 8B comment se situe-t-elle ?

  13. bonjour,

    Pensez-vous qu’un’un passage des qacousitcs concept 20 (+nadc316) aux b&w 606 puisse tenir la route en terme d’alimentation et de combinaison ?
    histoire d’avoir un peu plus de basses et de profondeur ?

    cordialement

    • Ce nad possède une belle réserve de puissance et l’amplification recommandée pour les bw606 est de 30 à 120W d’après la fiche produit SV : il n’y a pas de contre-indication dans l’association que vous envisagez.

  14. Sur le papier mais en pratique. 30W en soit ne veut pas dire grand chose. 30W tubes à 3000 euros avec une forte capacité courant contre 30W à 400 euros ?
    j’ai toujours entendu dire que les b&w avaient besoin d’être secouées.

    • quelle serait la différence entre les b&w 606 et les focal aria 906 (ou chora 806) avec un nad c316 ?
      le gain par rapport a des concept 20 sera t’il significatif dans 15 m2 ?
      merci.

      • Les B&W 606 offrent une scène sonore légèrement plus large que les Focal, ainsi que des aigus plus justes et détaillés. Cette différence est également présente avec les Concept 20.

          • Le gain n’est pas « limité », mais principalement perceptible sur la finesse et la précision de la restitution. Il est bien évidemment possible d’obtenir un gain supplémentaire en passant sur des modèles plus haut de gamme. Le tweeter Nautilus à dôme carbone de la B&W 707 S2 offre par exemple un apport incomparable pour les hautes fréquences.

          • pensez vous qu’un nad c316 soit capable d’alimenter correctement des b&w notamment dans les graves, dans 15m2. j’ai peur d’un manque de tenue des graves ou de « sérénité » dans l’aigu, par rapport aux concept 20 faciles à alimenter ???

  15. Bonjour, si on devait faire une comparaison avec les Monitor Audio Bronze 2 et les Focal Aria 906 pour une surface de 12m2 dans une pièce de 21m2 quels modèles aura le meilleur rendu pour tout style de musique et utilisation home cinéma?
    Merci

  16. Hello,
    J’ai l’intention de commander ces B&W6060 pour mon salon en remplacement d’une pare d’Avance lab Alpha 5005. Je n’ai plus trop de place….j’ai un « vieux » ampli Technics SU-VX920 qui fonctionne très bien, mais j’aurais aimé avoir votre avis à ce sujet. Dois-je m’attendre à devoir changer d’ampli ?
    Merci

  17. Bonjour
    Je suis équipé d’un yamaha rn402 et me tâte pour les 606, pour une pièce de 38m2.
    Actuellement j’utilise en provisoire un Bose acoustimas 5 (2.1) largement trop faiblar (a mon sens) pour la taille de la pièce (3m10 de hauteur d’Isis plafond!), les basses se perdent et les aigus trop discrets( et pas de médium mais c’est Bose!)

    Pensez vous que les 606 et cet ampli « rempliront » ce volume? J’écoute beaucoup de classique, pop et occasionnellement sonorise des films avec videoprojecteur
    Merci d’avance pour vos conseils

  18. Bonjour,

    J’ai passé l’après-midi à lire des tests sur ce bloq et à comprendre un petit peu le monde de la HIFI. Comme vous l’avez surement deviné, je suis sur le point de franchir le pas et de m’offrir un premier système son de qualité. Ayant un budget relativement serré (1000/1100€ max pour ampli + enceintes) je pensais jeter mon dévolu sur ces enceintes qui me semblent aujourd’hui un bon rapport qualité/prix à 525€ la paire. Mais là je sèche sur l’ampli à lui associer: Cambridge, Denon, Rotel, Yamaha, Marantz. Trop de choix pour un néophyte comme moi. A première vue je pensais m’orienter soit vers un Marantz PM-6006 soit un Marantz NR1200 moins bon en audio mais plus polyvalent.

    En terme de configuration et besoins :
    – De la musique principalement avec une platine vinyle Audio-Technia LP3 mais aussi de l’écoute de FLAC (en DLNA, Bluetooth ou USB) et de streaming (via smartphone ou smartTV)
    – Du home-cinema avec comme matos une BBOX Miami, une TV LG C9, une PS4 pour du jeux et du Blu-Ray

    J’attends surtout de la qualité en écoute musicale, mais j’aimerais aussi que ça tienne la route pour en usage sur du cinéma et du jeu vidéo tout en ayant des attentes plus basses sur ces deux derniers points. Mon budget est ce qu’il est aujourd’hui, mais je suis prêt à ré-investir par la suite pour obtenir des options supplémentaires (adaptateur bluetooth, lecteur CD, lecteur réseau…).

    En résumé je souhaiterais surtout un set-up Hifi mais qui peut dépanner pour du home-cinema et du gaming avec idéalement la possibilité d’écouter mes albums FLAC et de l’audio en streaming, quitte à ce que ça passe par la smartTV.

    Merci d’avance !

    • Bonjour / bonsoir, il y a ici un test que vous avez peut-être vu, où il est dit que dans votre budget on trouverait difficilement mieux comme système que la paire d’enceintes connectées et amplifiées Kef LSX, objet du test. Si votre espace d’écoute est à taille humaine, c’est une option à envisager sérieusement et qui sort du schéma classique « ampli + enceintes passives » : https://blog.son-video.com/2019/01/test-kef-lsx-wireless/
      Dites-nous ce que vous en pensez.

  19. Bonjour, je suis possesseur de biblio cabasse antigua 222 associées à un ampli denon pma500ae. De l’entrée de gamme de + de 10 ans. Le tout dans un salon de 11m2 qui s’ouvre en L sur une pièce plus grande. Je souhaiterais monter en gamme. Ayant envisagé au départ de passer sur des colonnes autour de 500€ pour obtenir plus d’ampleur, je me rends compte en lisant des tests que rester sur des biblios pourrait mieux convenir dans ce même budget.

    Je n’ai pas la possibilité d’écouter les modèles, et il y a tellement de choix. Je change en 1er les enceintes et plus tard l’ampli.

    Mes cabasse sont correctes mais manquent d’ampleur et la scène sonore est étriquée.
    Est ce que le gain en terme de qualité sonore sera notable en passant sur des biblio dans ce budget 4-500€?
    Quid de ces BW face à la concurrence (q acoustic 3030i, Cabasse MC170, Elipson prestige, Dali oberon…)?

    Merci pour vos conseils

    • Ce sont là de très bonnes enceintes, avec une conception et des performances bien plus modernes que vos enceintes actuelles. Je serais vous je choisirais entre les BW606 et les Q Acoustics 3030i. Si vous optez pour les 1ères dont la membrane Continuum fait des merveilles dans le médium, choisissez par la suite un ampli suffisamment raffiné pour vous permettre de profiter de tout leur potentiel. Ce qu’il faut éviter (à mon avis) c’est de fixer dès maintenant un budget pour les enceintes et l’ampli, et suite au choix des 606 qui coûtent plus cher, de se rabattre sur un ampli bon marché qui ne leur rendrait pas justice…

      • Merci pour votre réponse rapide;-) Je me permets de vous embêter encore… Quel(s) ampli(s) accompagnerait ces 2 modèles? Un marantz pm5005 serait-il trop juste? Je n’ai pas besoin de dac (j’ai déjà un sabre qui relie mon pc à l’ampli), mais par contre un entrée phono serait la bienvenue.

        • Un Marantz pm6006 serait encore mieux ^^
          Ou un Cambridge CXA 60 ou 61 (pour rester 100% anglais), ou encore un Nad C338 en classe D dans la même gamme de prix.

  20. Bonjour
    Je suis intéressé par ces enceintes (ou des Dynaudio emit M20) en remplacement de klipsch rb81 mk2 associées à un ampli Cambridge cxa80 le tout pour une pièce ouverte de 40m2 en longueur ( 5×8 m2) dont seule le moitié serait correctement sonorisée
    Que pensez vous de l’association de ces enceintes et de cet ampli?
    Laquelle des Dynaudio ou B&w souffrirait le moins d’un placement sur étagère donc proche d’un mur?
    Quid des basses par rapport à mes klipsch?
    Merci

    • L’association devrait être bonne avec les 2 enceintes.
      Les Dynaudio comme le BW606 ont un évent situé à l’arrière, donc pas trop destinées à être collées au mur ; l’évent des 606 (de type Flowport) est toutefois plus évasé et alvéolé, de sorte qu’on peut les supposer légèrement moins difficiles quant au placement.
      Pour les basses, ce sont les Dynaudio qui devraient vous impressionner le plus, la « spécialité » des 606 étant surtout le medium. Les 2 ont un boomer plus petit que celui des Klipsch, mais ce n’est pas pour autant qu’elles produiraient moins de basses ou des basses de moins bonne qualité. L’infra-grave sera en revanche (dans les 2 cas) légèrement moins exploré en profondeur qu’avec les Klipsch.

      • Merci pour cette réponse rapide
        J’avoue un peu m’inquiéter du rendu de ces enceintes par rapport à mes klipsch (que je trouve un peu fatigantes en cette période de confinement)
        Vais je vraiment monter en gamme avec l’une ou l’autre de ces enceintes de taille beaucoup plus réduite que mes klipsch et évent arrière de plus?
        J’aime le son BW (j’ai un zeppelin mini que j’adore) mais les dimensions des 606 (profondeur324mm) m’empêcheront de les décoller du mur contrairement aux dynaudio (265mm)
        Auriez vous des enceintes pouvant correspondre à mes besoins/contraintes?

        • Les enceintes que vous avez retenues jusque là sont loin d’être un choix ridicule pour changer des rb 81-mkii. De plus petits haut-parleurs ne signifient pas des basses sacrifiées, vous seriez étonné de voir ce qu’on arrive à produire avec des hp de 13cm en utilisant des technologies modernes…
          Si la question de l’évent face au mur vous préoccupe, regardez par ex les focal aria 906 et leur évent frontal : https://blog.son-video.com/2015/02/test-focal-aria-906/

  21. Bonjour
    Que pensez vous de l’association Naim Uniti Atom (ou Uniti Star) avec des BW 606.
    Le coté neutre du Naim est il préservé ?
    La puissance est elle suffisante pour alimenter ces enceintes ?
    Je suis assez tenté par le concept de cet intégré musical pour un séjour de 40m² avec une hsp de 3m.
    Bonne journée à vous

    • Je n’en pense que du bien, même si dans 40m² vous gagneriez à envisager qqchose de plus imposant comme les 704 S2 (puissance recommandée : 30 à 150W en 8ohms). La puissance du Naim Uniti Atom, bien que proche de la fourchette basse, suffira car il dispose d’une très bonne capacité de courant.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.