Test : Sonos Amp

13
6171
  • 1
    Partage

Cette semaine, nous testons le Sonos Amp, le nouvel ampli connecté multiroom du fabricant américain, proposé à la vente dans les magasins Son-Vidéo.com et sur devis en contactant un téléconseiller via la page contact du site Son-Vidéo.com. Il s’agit d’un ampli stéréo compact en classe D d’une puissance de 2 x 125 watts sous 8 Ohms. Il est donc capable d’alimenter aussi bien des enceintes compactes que des enceintes colonne.

L’ampli Sonos Amp 2019 succède au Sonos Connect:Amp qui figure au catalogue depuis une douzaine d’année. C’est un record pour un produit de ce type dont les mises à jours suivies et régulières lui ont assuré cette étonnante longévité.

Sonos Amp & Elipson Prestige Facet 8B
L’ampli Sonos Amp et la paire d’enceintes compactes Elipson Prestige Facet 8B.

Le Sonos Amp a fait forte impression lors de sa présentation organisée par la Fédération Française de Domotique en ce début d’année 2019. Deux Sonos Amp ont été utilisés pour l’occasion, associés à une paire d’enceintes Elipson Prestige Facet 14F à l’avant et une paire d’Elipson Prestige Facet 8B à l’arrière. L’ensemble a permis d’évaluer les capacités de cet ampli connecté Sonos nouvelle génération en écoute musicale 4 channel stereo (4 canaux stéréo) et lors d’une démo home-cinéma sur le dernier Mission : Impossible.

Alors que vaut le nouvel ampli Sonos vendu 699 euros, que le fabricant américain décrit comme son meilleur amplificateur connecté ?

Sonos Amp : la marque

Pionnier de l’audio multiroom, le fabricant américain Sonos excelle à proposer depuis 2005 des produits efficaces et simples d’utilisation au design toujours soigné. Très faciles à utiliser et à installer, les enceintes et amplis Sonos permettent d’écouter la même musique ou des musiques différentes dans toutes les pièces du domicile, en exploitant le réseau domestique. La configuration et l’utilisation des appareils Sonos s’opère depuis une application pour smartphone et tablette conviviale et très intuitive.

L’une des grandes forces de Sonos, c’est le suivi et les mises à jour très régulières qu’il propose sur tous ses produits dont la durée vie s’en trouve ainsi optimisée. Acheter un produit Sonos est un investissement pérenne. L’autre atout des produits Sonos, c’est sa prise en charge d’un nombre impressionnant de services de musique en ligne, certains très connus comme Deezer, Spotify, Qobuz, Tidal ou Google Play Music, d’autres plus confidentiels ou très spécialisés, comme Calm Radio, hotelradio.fm ou encore The Music Manager pour les hôtels, les restaurants et les commerces.

Sonos s’est associée avec IKEA pour ajouter une produit multiroom au catalogue du géant suédois de l’équipement de la maison : l’enceinte Symfonisk. Celle-ci n’est pas encore commercialisée qu’elle est déjà couronnée d’un Red Dot Design Award, un prix récompensant la qualité de sa conception.

Sonos est également partenaire du fabricant d’enceintes encastrables Sonance dont certains modèles sont compatibles avec le système de calibration audio Sonos True Play.

Présentation du système audio multiroom Sonos.

Sonos Amp : packaging et accessoires

L’ampli connecté Sonos Amp est livré dans un carton brun, bien protégé dans un compartiment interne également en carton, destiné à amortir les chocs durant le transport. Il est placé dans une housse en tissu synthétique. Livré avec son câble d’alimentation secteur, il est accompagné également de deux paires de borniers à vis à insérer dans les connecteurs dédiés si l’on n’utilise pas de fiches bananes. Une petite pochette cartonnée est également présente, avec un guide de mise en route succinct en plusieurs langues, ainsi que les informations légales et la garantie.

Sonos Amp : packaging et accessoires
Le Sonos Amp est livré avec un câble d’alimentation ainsi que deux paires de borniers à vis pour enceintes qui sont amovibles.

Sonos Amp : présentation

Destiné à remplacer le Sonos Connect:Amp, le Sonos Amp s’en distingue par son esthétique, plus en phase avec les récentes productions de la marque, comme la barre de son Sonos Beam, l’enceinte connectée Sonos One ou encore la base enceinte TV Sonos Playbase. Le Sonos Amp partage d’ailleurs avec cette dernière la certification “Works with Alexa” qui permet de le contrôler vocalement si l’on possède une enceinte Amazon Echo ou tout appareil intégrant le service vocal Amazon Alexa. Comme tous les appareils Sonos, il se contrôle également avec l’application Sonos à télécharger gratuitement sur un smartphone iOS ou Android. L’amplificateur Sonos Amp dispose aussi d’une interface de contrôle tactile sur sa face avant.

Conception du Sonos Amp.

Outre un design repensé, le Sonos Amp se distingue de son aîné sur plusieurs points :

  • une puissance d’amplification plus élevée : 2 x 125 watts sous 8 ohms, contre 2 x 55 watts seulement pour le Sonos Connect:Amp,
  • l’adoption d’une prise HDMI ARC pour récupérer le son d’un téléviseur compatible (la prise HDMI peut être utilisée pour relier la sortie SPDIF optique d’un téléviseur sans prise HDMI ARC, en utilisant un adaptateur vendu séparément),
  • la prise en charge du son surround une fois le Sonos Amp associé à deux enceintes Sonos ou à un second Sonos Amp alimentant deux enceintes, pour reproduire les effets surround d’un film ou d’un jeu vidéo.
Sonos Amp & Sonos Connect
Le design du Sonos Amp tranche avec celui du Sonos Connect et du Sonos Connect:Amp, plus anciens.

L’ampli Sonos Amp mesure à peine 22 cm de côté, soit deux fois moins qu’un ampli traditionnel, et un peu plus de 6 cm d’épaisseur, pour un poids de 2,1 kg. Ses dimensions permettent d’en intégrer facilement plusieurs dans une baie technique puisque deux Sonos Amp mis côte à côte font la même largeur qu’un ampli classique.

Vu du dessus, ce mini ampli Sonos nouvelle génération adopte un format carré avec un cercle en son centre. Les designers Sonos ont adopté cette forme en référence à la musique, et plus particulièrement aux disques vinyle et au CD audio. Son coffret en plastique noir mat est robuste et inspire confiance grâce à un assemblage rigoureux et soigné. Il est par contre dommage qu’il attrape si facilement la poussière…

En façade, l’interface de contrôle tactile permet d’ajuster le volume sonore (touche gauche = volume -, touche droite = volume +), de mettre en pause la lecture (touche centrale) et de passer au titre précédent (balayage horizontal de droite à gauche) ou au titre suivant (balayage horizontal de gauche à droite). Chaque action est confirmée par une légère tonalité sonore et l’allumage du témoin lumineux (LED blanche).

Sonos Amp : interface tactile
La face avant du Sonos Amp est tactile, ce qui permet de contrôler la lecture audio du bout des doigts.

Élégant et agréable à regarder, le Sonos Amp trouve naturellement sa place sur un meuble hi-fi ou sur un meuble TV-Vidéo, à côté d’une platine vinyle avec pré-ampli phono intégré ou d’un lecteur CD/SA-CD, par exemple. Ses mensurations raisonnables permettent par ailleurs d’en placer plusieurs dans le rack d’une baie technique pour amplifier de multiples paires d’enceintes placées dans diverses pièces de la maison. Il est également possible de les empiler directement, sans risque de surchauffe. Des évents d’aération à la base et sur sa partie supérieure favorisent en effet la circulation de l’air par convection naturelle à l’intérieur du boîtier.

Sonos Amp : vue de dessous
Sous le Sonos Amp, de multiples orifices permettent de ventiler l’électronique à l’intérieur de l’appareil, par convection naturelle.

L’ampli Sonos Amp adopte un châssis en aluminium et des circuits imprimés noirs pour optimiser la dissipation thermique. Il embarque une amplification en classe D à contre-réaction numérique directe. Cette technologie exploite le même principe que les circuits de contre-réaction des amplificateurs analogiques, en l’adaptant à l’amplification numérique. Elle assure une correction en temps réel du signal amplifié par rapport au signal entrant, pour réduire la distorsion et améliorer la linéarité. Les étages de sortie du Sonos Amp adoptent pour leur part des composants discrets qui contribuent à réduire de manière efficace les bruits de fond.

Avec une puissance d’amplification de 2 x 125 watts sous 8 Ohms, le Sonos Amp peut alimenter sereinement la très grande majorité des enceintes compactes et des enceintes colonne du marché. Nous avons pu nous en assurer lors de ce test en l’associant avec nos enceintes de référence.

Sonos Amp : connectique
La connectique du Sonos Amp comprend une prise HDMI ARC, deux ports Ethernet, une entrée audio stéréo RCA, une sortie SUB RCA mono et des prises pour fiches bananes. Des adaptateurs avec borniers à vis sont fournis pour relier les enceintes avec du câble enceintes dénudé.

La connectique de l’ampli Sonos Amp comprend deux ports Ethernet, une prise HDMI ARC, une entrée audio analogique RCA stéréo, une sortie caisson de basses RCA mono à détection automatique (filtre passe-bas réglable de 50 à 110 Hz) et des borniers d’enceintes stéréo pour fiches bananes, avec deux adaptateurs amovibles dotés de borniers à vis (un par enceinte). Notez que les sorties enceintes peuvent délivrer au choix un son mono ou stéréo.

Sonos Amp : borniers enceintes à vis
Les borniers enceintes à vis amovibles du Sonos Amp permettent d’utiliser du câble enceintes dénudé, sans avoir recours à des fiches bananes.

Sonos Amp : configuration home-cinéma

Grâce à son entrée HDMI, le Sonos Amp va plus loin que son prédécesseur et propose la gestion du son surround sur quatre canaux plus un caisson de basses si besoin. Il est donc possible de se constituer un système home-cinéma Sonos en configuration 4.0 ou 4.1, en disposant une paire d’enceintes et un caisson de basses à l’avant, gérés par le Sonos Amp, et une paire d’enceintes surround à l’arrière.

Pour ces dernières, plusieurs options sont possibles. On peut choisir une paire d’enceintes Sonos One, une paire d’enceintes Sonos Play: 1, une paire d’enceintes Sonos Play:3 ou une paire d’enceintes Sonos Play:5, ou bien utiliser un second Sonos Amp pour alimenter une paire d’enceintes compactes voire une paire d’enceintes encastrables. Le caisson de basses Sonos Sub constitue bien évidemment un partenaire privilégié, avec les avantages d’une liaison sans fil. Mais il est également possible de relier n’importe quel caisson de basses à la sortie Sub du Sonos Amp.

Relié à la sortie HDMI ARC de notre téléviseur OLED LG OLED65B6 et associé aux enceintes Klipsch RP-8000F, le Sonos Amp nous a fait forte impression. Sur le Blu-ray de Mad Max : Fury Road, malgré notre configuration matérielle simplement stéréo, la spatialisation est très satisfaisante. La reproduction des effets sonores de la piste Dolby Atmos en VO bénéficie d’une belle extension, à la fois en largeur et en profondeur. Sur la scène d’ouverture, le son des bolides lancés à la poursuite du héros emplit aisément les 20 m² de notre salle de test. Par ailleurs, la gestion des dialogues est réussie, le Sonos Amp parvenant à créer une voie centrale « fantôme » convaincante.

Avec Birdman d’Alejandro Iñárritu, on se laisse emporter par la bande son sobre et entêtante signée Antonio Sánchez (DD+ en 5.1) tout en profitant du jeu de Michael Keaton et d’Edward Norton. Le Sonos Amp est particulièrement efficace pour positionner précisément dans l’espace la voix de chacun des deux acteurs à mesure qu’ils se déplacent sur scène. Nul besoin d’enceinte centrale dans ce cas, même avec un second Sonos Amp alimentant une paire d’enceintes surround.

Sonos Amp : application Sonos

Comme tous les appareils Sonos, l’amplificateur connecté Sonos Amp doit être relié au réseau local et à Internet pour être utilisé. Il nécessite également un smartphone ou une tablette fonctionnant sous Android ou sous iOS sur lequel il faut télécharger l’application gratuite Sonos Controller. Celle-ci sert à la configuration initiale de l’ampli et gère également la lecture audio, l’accès aux différents services de streaming ainsi qu’aux fichiers partagés sur le réseau local.

App Sonos : lecture de la musique locale
L’application Sonos permet de lire la musique stockée dans la mémoire du smartphone ou de la tablette.

App Sonos : configuration du Sonos Amp

Une fois le smartphone connecté au réseau local, on lance l’application Sonos. Elle guide l’utilisateur étape par étape pour la mise en service de l’ampli qui ne prend qu’une poignée de minutes. Le pré-requis indispensable est la création d’un compte Sonos au moyen d’une adresse email valide sur laquelle l’utilisateur reçoit un lien de confirmation. En suivant ensuite le processus pas à pas, nous avons relié le Sonos Amp à notre réseau local en WiFi, en exploitant le signal généré par le satellite WiFi Orbi de notre pack Netgear Orbi RBK50.

App Sonos : configuration du Sonos Amp
Il est nécessaire d’utiliser l’application Sonos sur un smartphone ou une tablette pour configurer puis utiliser le Sonos Amp.

Lorsque l’ampli est connecté au réseau local et à internet, il est possible d’écouter quasiment tous les services de musique en ligne existant, les musiques partagées sur le réseau local, les radios internet ainsi que de nombreux podcasts.

C’est l’un des atouts majeurs du système multiroom Sonos d’être compatible avec une multitude de services de streaming de musique en ligne, intégrés directement à l’application Sonos. On peut ainsi très facilement basculer d’un service à l’autre sans avoir à jongler entre de multiples applications. L’interface de l’application Sonos est par ailleurs un modèle d’ergonomie dont la simplicité d’utilisation ferait pâlir d’envie bien des applications concurrentes.

App Sonos : Mon Sonos, gestion multiroom, ajout de services musicaux...
Application sonos : onglet Mon Sonos, gestion des pièces, recherche, ajouter des services musicaux…

Enfin, nous avons également pu expérimenter la liaison Apple AirPlay depuis un Mac Mini et un iPhone 6 connectés au même réseau local que l’ampli Sonos Amp.

Webradios TuneIn

Classique, l’interface webradios TuneIn intégrée à l’application Sonos permet d’accéder à des milliers de stations de radio classées selon différents critères : radios locales, recommandations TuneIn, style musical, actualités, sport, émissions-débats, en vogue et par pays. Le lancement de la lecture de la radio sélectionnée est quasi instantané. Il est possible de mémoriser ses stations de radio favorites et d’accéder à une multitude de podcasts.

App Sonos : service de radios internet TuneIn
L’application Sonos permet d’accéder à des milliers de stations de radio du monde entier via le service TuneIn.

Deezer

Bien que visuellement plus sobre – l’interface Sonos se contente d’icônes là où l’appli Deezer met en avant des visuels des artistes – les adeptes du service Deezer ne seront pas dépaysés par la version intégrée à l’app Sonos. Une fois leur identifiant et leur mot de passe renseignés, les utilisateurs retrouveront notamment leur Flow, un mix personnalisé en fonctions de leurs goûts musicaux. L’onglet Tendances permet d’accéder rapidement aux titres, albums et artistes du moment, ainsi qu’aux nouveautés, accessibles également par genre musical.

L’onglet Ma musique permet de retrouver ses Playlists, ses artistes, albums et mix favoris, ainsi que l’historique d’écoute. Les coups de coeurs bénéficient pour leur part d’un onglet dédié accessible directement depuis la page d’accueil Deezer. Comme dans l’application Deezer native, il est possible d’indiquer si on aime ou pas un morceau, de l’ajouter à une playlist, de le partager ou encore d’accéder à des infos sur l’album. On ne peut que tirer notre chapeau aux développeurs de l’application Sonos tant l’intégration de Deezer est particulièrement réussie !

App Sonos : Deezer
Service de musique en ligne Deezer dans l’application Sonos.

Qobuz

L’application Qobuz bénéficie elle aussi d’une intégration réussie. Comme pour Deezer, l’interface est visuellement plus sobre que celle de l’application d’origine, mais on retrouve aisément ses playlists, les titres achetés ainsi que ses favoris. L’onglet Découvrir permet d’accéder aux titres par genre, avec pour chacun la sélection des nouveautés, les playlists Qobuz de ce genre, les meilleures ventes… Une fois la lecture lancée, il est possible d’ajouter le titre lu à ses favoris ou à l’une de ses playlists, mais également de le partager.

App Sonos : service de musique en ligne Qobuz
Service de musique en ligne Qobuz dans l’application Sonos.

Sonos Amp : impressions d’écoute

Pour notre test, nous avons relié successivement l’ampli connecté Sonos Amp avec trois paires d’enceintes différentes : les enceintes compactes Davis Acoustics Courbet N°3, les modèles Elipson Prestige Facet 8B et les colonnes Klipsch RP-8000F. C’est le câble pour enceintes pré-monté Viard Audio Silver HD12 HP que nous avons retenu pour relier chaque paire d’enceintes à l’ampli.

Nous avons écouté différentes webradios via TuneIn ainsi que les services de musique en ligne Deezer (abonnement family, streaming en qualité mp3 à 320 kbps) et Qobuz (abonnement studio, streaming en qualité studio jusqu’à 24 bits/192 kHz). Notre lecteur Blu-ray UHD 4K Panasonic DMP-UB900 nous a également servi de source pour lire des CD audio en exploitant sa très bonne sortie RCA stéréo, reliée à l’entrée stéréo du Sonos Amp au moyen d’une paire de câbles NorStone Jura RCA.

Sonos Amp + Davis Acoustics Courbet N°3

L’enceinte compacte Davis Acoustics Courbet N°3 adopte une conception deux voies bass-reflex. Elle est équipée d’un haut-parleur de médium-grave de 13 cm à membrane Kevlar et d’un tweeter à dôme souple de 28 mm de diamètre. Cette petite française répond en fréquence de 55 Hz à 25 kHz. Sa sensibilité s’élève à 90 dB, et sa puissance admissible nominale maximale est de 80 watts. Pour ce test, nous les avons installées sur leurs supports dédiés, les pieds Davis Acoustics Stand Courbet, en les plaçant de telle sorte qu’elle forment un triangle isocèle dont notre position d’écoute constituait le sommet.

Sonos Amp & Davis Acoustics Courbet N°3
L’ampli connecté Sonos Amp et la paire d’enceintes compactes Davis Acoustics Courbet N°3.

Dès les premières mesures, l’ampli Sonos Amp fait preuve d’un caractère dynamique, très bien servi par la vivacité des petites Courbet N°3. Les attaques sont franches, le sens du rythme évident. À défaut d’être très profond, le grave développé par la membrane Kevlar de l’enceinte Davis Acoustics est alerte, dense et bien tenu.

Le tweeter s’exprime avec une belle clarté et suffisamment de détails pour délimiter une scène sonore aussi large que profonde. Cela se fait tout en douceur, sans crispation, bien que les hautes fréquences et le haut médium semblent un peu mis en avant. La faute essentiellement au manque d’extension des basses, imputable au faible diamètre du HP médium-grave (13 cm seulement).

Cependant, le Sonos Amp exploite efficacement les qualités de cette Davis Acoustics Courbet N°3 : les contours des instruments se dessinent clairement devant nous, les voix bénéficient d’une belle présence, les percussions claquent bien.

Avec un caisson de basses relié à la sortie Sub du Sonos Amp, l’écoute gagne en équilibre et en rondeur. Nous avons pu le constater en associant ces enceintes au Subwoofer amplifié de l’enceinte connectée Audio Pro Drumfire que nous avions sous la main en vue d’un prochain test matériel…

Sonos Amp + Elipson Prestige Facet 8B

On ne présente plus l’enceinte compacte Elipson Prestige Facet 8B, auréolée d’un Diapason D’Or et d’un Choc Classica HiFi dès sa sortie. Cette enceinte deux voies bass-reflex se distingue par la couronne à facettes qui entoure chacun de ses haut-parleurs et donne son nom à toute la gamme Elipson Prestige Facet.

La Prestige Facet 8B possède un haut-parleur médium-grave de 17 cm de diamètre avec ogive centrale, accompagné d’un tweeter à dôme souple de 25 mm de diamètre. Cette enceinte répond en fréquence de 47 Hz à 25 kHz, affiche une sensibilité de 91 dB, une impédance de 6 Ohms et une puissance admissible de 85 W RMS

Sonos Amp & Elipson Prestige Facet 8B
L’ampli Sonos Amp et la paire d’enceintes compactes Elipson Prestige Facet 8B.

Avec le Sonos Amp pour chef d’orchestre, les enceintes Elipson jouent une belle partition. L’amplification en classe D du Sonos, incisive, exploite efficacement les qualités du HP de 17 cm. Celui-ci déploie un grave dense et généreux, bien présent mais pas tapageur. Les voix sont veloutées, nuancées, crédibles. Les hautes fréquences sont à la fois douces et précises. La musique est reproduite avec un bel équilibre, de manière naturelle et fluide.

Sonos Amp + Klipsch RP-8000F

Avec une puissance d’amplification de 125 watts par canal, l’ampli Sonos Amp est en mesure d’alimenter des enceintes colonne telles que les Klipsch RP-8000F, du moins sur le papier. Sera-t-il en mesure de dompter les deux HP Cerametallic de 20 cm de cette belle américaine ? La sensibilité élevée – 98 dB – de cette enceinte colonne bass-reflex devrait l’y aider, ainsi que le rendement de son amplification en Classe D, bien supérieur à celui d’un ampli en classe A/B par exemple.

Sonos Amp & Klipsch RP-8000F
L’ampli connecté Sonos Amp associé aux enceintes colonne Klipsch RP-8000F.

Sur le terrain, le Sonos Amp ne se laisse pas impressionner par l’imposante colonne Klipsch qu’il tient fermement sous contrôle. Le caractère expressif de cette volumineuse enceinte se dévoile pleinement, avec notamment un grave puissant et profond. Les moyennes et hautes fréquences ne sont pas en reste. Efficacement amplifiées par le pavillon Tractrix, elle font preuve de vivacité et prennent corps devant l’auditeur. Moins nuancé et plus percutant qu’avec les enceintes Elipson, le paysage sonore restitué par le couple Sonos – Klipsch est particulièrement adapté pour profiter des bandes son des films et des séries.

Sonos Amp : conclusion

Il n’est jamais facile pour un fabricant de renouveler l’un de ses produits phares. D’autant plus lorsqu’il part d’une feuille blanche comme l’ont décidé les ingénieurs de la firme américaine pour le Sonos Amp. En tenant compte des remarques de sa communauté d’utilisateurs, Sonos a su faire évoluer le concept de son Sonos Connect:Amp pour l’adapter aux divertissements numériques actuels.

Le Sonos Amp 2019 s’en démarque ainsi par sa puissance supérieure (2 x 125 W), très utile pour alimenter des enceintes pourvues de haut-parleurs de grand diamètre et reproduire toute la dynamique des bandes sons des jeux vidéos, des films et des séries TV. Il conserve cependant l’ADN des produits Sonos avec son extrême simplicité d’utilisation, son application intuitive et conviviale, sa ribambelle de services audio compatibles, le tout dans un coffret à l’esthétique sobre et soignée.

Sonos Amp & Elipson Prestige Facet 8B
L’ampli Sonos Amp à côté d’une enceinte Elipson Prestige Facet 8B.

Séduits par tous ces aspects, nous l’avons été également par la musicalité dont cet ampli a su faire preuve. Sa tonicité et son sens du rythme nous ont particulièrement enthousiasmé. Attention cependant à l’associer avec des enceintes équilibrées et pas trop démonstratives dans le haut du spectre, sous peine de basculer vers une écoute un peu trop analytique.

Lors de ce test, c’est l’association avec les enceintes Elipson Prestige Facet 8B qui nous a le plus charmé par son équilibre général. Le mariage avec les enceintes Davis Acoustics est également recommandé, à condition d’y associer un caisson de basses, même modeste, pour donner du relief et de la profondeur à l’écoute. L’association avec les Klipsch nous a semblé un peu trop démonstrative pour la musique, mais bien adaptée aux blockbusters !

Nous avons aimé :

  • Le dynamisme et la vivacité de l’écoute avec cet ampli
  • Le design compact et soigné
  • L’application de contrôle
  • Le nombre impressionnant de services de musique pris en charge

Nous aurions aimé :

  • Un prix aligné sur celui du Sonos Connect:Amp
  • Que le coffret attrape moins facilement la poussière
  • Une véritable entrée optique

  • 1
    Partage

13 COMMENTAIRES

  1. Nous avons aimé :
    – l’étendue du test
    – l’objectivité des analyses
    – les 3 paires d’enceintes utilisées

    Nous aurions aimé :
    – un comparatif avec d’autres produits du même genre, à commencer par l’ancien sonos:amp blanc
    – un focus sur l’écoute à volume faible et à volume fort

    • Nous n’avions malheureusement pas de Sonos Connect:Amp sous la main pour ce test… Par contre, une écoute home-cinéma est prévue pour tester la qualité de la voie centrale « fantôme » générée par cet ampli. Concernant l’écoute à faible et fort volume, elle reste équilibrée.

    • Un test dédié aux Davis Acoustics Courbet n°3 devrait arriver d’ici peu… Quant aux n°5 et n°7, ce n’est pas prévu pour le moment, mais pas impossible non plus…

  2. Bonjour,

    Bravo pour votre test.

    1) Le Sonos Amp ne prenant en charge que le DD 5.1 et le Pcm stéréo, relié à un lecteur tel que le Pioneer UDP-LX500, est-il possible de profiter pleinement des bandes son HD ou DTS des Blu-rays ?
    Si oui, comment ?

    2) Son entrée analogique RCA stéréo numérise t-elle le signal si on y raccorde le lecteur ?

    3) Enfin comment situer ses prestations HC et Hi-fi en comparaison d’amplis plus onéreux tels que les Yamaha (rxa-1080/2080) utilisés uniquement en stéréo ?

    Merci

  3. Bonjour NB,
    Voici ce que je peux fournir comme réponses à vos questions :
    1/ La prise HDMI ARC du Sonos Amp se destine uniquement à la connexion avec une TV, donc pas de liaison directe avec le lecteur Blu-ray. C’est la TV qui sera l’intermédiaire entre les deux. Idéalement, il faudra donc choisir la piste Dolby Digital, Dolby True HD ou Dolby Atmos sur le disque, sachant que pour les deux derniers, seul le noyau en Dolby Digital sera exploité.
    2/ Le signal sur l’entrée analogique est effectivement numérisé (qualité CD), ce qui permet de le diffuser sur d’autres enceintes ou amplis Sonos du domicile (multiroom).
    3/ Selon moi, la comparaison avec les amplis Yamaha RX-A 1080 et 2080 est largement à l’avantage des ces derniers, aussi bien pour le dynamisme, le nombre de canaux gérés et la prise en charge des formats de son en écoute HC que pour la précision et l’équilibre général en écoute musicale stéréo. Reste que compte tenu de son prix et de son gabarit, le Sonos Amp demeure un très bon produit, parfait pour réaliser une installation polyvalente simple à mettre en oeuvre et à utiliser au quotidien.

  4. Bonjour,

    Merci pour votre réponse.

    – Comme l’entrée RCA est donc numérisée sur le Sonos Amp, y a t’il un réel intérêt à lui relier un lecteur HDG comme le Pioneer (possédant
    un bon Dac) pour l’écoute des CDs ?

    – Par ailleurs, est-ce qu’il n’est pas préférable de passer par l’entree RCA du Amp et confier le décodage au lecteur afin d’obtenir une conversion du DTS Master Audio/Dolby True HD en analogique lossless (LPCM) plutôt que de passer par l’HDMI ARC ? Qu’en pensez-vous ?

    Par avance, merci.

  5. […] Sonos Amp : testé uniquement en stéréo, avec un caisson de basses, l’ampli Sonos Amp nous avait fait une très bonne impression. La largeur de la scène sonore et le centrage des voix nous avaient particulièrement convaincu. L’ampli Onkyo TX-RZ840 lui est cependant supérieur sur bien des points, à commencer par la précision dans le placement des effets, et l’amplitude de la scène sonore déployée. Très dynamique, l’ampli nippon fait également preuve d’une belle énergie, répartie de manière plus linéaire que le Sonos qui a tendance à privilégier le haut-médium. Par ailleurs, la prise en charge exhaustive des formats de son surround existants permet d’envisager toutes les configurations d’enceintes possibles avec l’Onkyo, notamment avec deux ou quatre enceintes Atmos. […]

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.